Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 Textes et Commentaires du Samedi 23 Juin

Aller en bas 
AuteurMessage
marielle

marielle

Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 48

Textes et Commentaires du Samedi 23 Juin Empty
MessageSujet: Textes et Commentaires du Samedi 23 Juin   Textes et Commentaires du Samedi 23 Juin EmptySam 23 Juin - 9:43

Le samedi de la 11e semaine du Temps Ordinaire


Deuxième livre des Chroniques 24,17-25.



Après la mort du prêtre Joad, les chefs de Juda vinrent
se prosterner devant le roi Joas, et le roi les écouta.
Les habitants de la Judée abandonnèrent le temple du Seigneur, Dieu de leurs pères,
pour adorer les arbres sacrés et les idoles.
À cause de cette infidélité, la colère de Dieu s'abattit sur Juda et sur Jérusalem.
Pour les ramener à lui, Dieu envoya chez eux des prophètes.
Ceux-ci transmirent le message, mais personne ne les écouta.
Dieu revêtit de son esprit Zacharie, le fils du prêtre Joad.
Zacharie se présenta devant le peuple et lui dit :
« Ainsi parle Dieu : Pourquoi transgressez-vous les commandements du Seigneur ?
Cela fera votre malheur : puisque vous avez abandonné le Seigneur,
le Seigneur vous abandonne. »
Ils s'ameutèrent alors contre lui et, par ordre du roi,
le lapidèrent sur le parvis du Temple.
Le roi Joas, en faisant mourir Zacharie, fils de Joad,
oubliait la bonté que celui-ci lui avait témoignée.
Zacharie s'était écrié en mourant :
« Que le Seigneur le voie, et qu'il fasse justice ! »
Or, à la fin de l'année, l'armée syrienne monta
contre le roi Joas et pénétra en Juda et à Jérusalem.
Ses hommes massacrèrent tous les chefs du peuple
et envoyèrent toutes les dépouilles au roi de Damas.
L'armée syrienne ne comptait qu'un petit nombre d'hommes,
et pourtant le Seigneur leur livra une armée très importante,
parce que les Judéens avaient abandonné le Seigneur, Dieu de leurs pères ;
et Joas reçut le châtiment qu'il méritait.
Lorsque les Syriens partirent, le laissant dans de grandes souffrances,
ses serviteurs complotèrent contre lui
parce qu'il avait répandu le sang du fils du prêtre Joad,
et ils le tuèrent dans son lit.
Il mourut, et on l'ensevelit dans la cité de David,
mais non pas dans le tombeau des rois.







Psaume 89(88),4-5.29-30.31-32a.33a.32b.33b-34.

« Avec mon élu, j'ai fait une alliance,
j'ai juré à David, mon serviteur :
J'établirai ta dynastie pour toujours,
je te bâtis un trône pour la suite des âges.

« Sans fin je lui garderai mon amour,
mon alliance avec lui sera fidèle ;
je fonderai sa dynastie pour toujours,
son trône aussi durable que les cieux.

« Si ses fils abandonnent ma loi
et ne suivent pas mes volontés,
s'ils osent violer mes préceptes
je punirai leur faute en les frappant,

« S'ils ne gardent pas mes commandements,
je châtierai leur révolte,
mais sans lui retirer mon amour,
ni démentir ma fidélité. »







Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 6,24-34.

C
omme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus,
sur la montagne, il leur disait :
« Aucun homme ne peut servir deux maîtres :
ou bien il détestera l'un et aimera l'autre,
ou bien il s'attachera à l'un et méprisera l'autre.
Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l'Argent.
C'est pourquoi je vous dis :
Ne vous faites pas tant de souci pour votre vie,
au sujet de la nourriture, ni pour votre corps, au sujet des vêtements.
La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que les vêtements ?
Regardez les oiseaux du ciel :
ils ne font ni semailles ni moisson,
ils ne font pas de réserves dans des greniers,
et votre Père céleste les nourrit.
Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ?
D'ailleurs, qui d'entre vous, à force de souci,
peut prolonger tant soit peu son existence ?
Et au sujet des vêtements, pourquoi se faire tant de souci ?
Observez comment poussent les lis des champs :
ils ne travaillent pas, ils ne filent pas.
Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire,
n'était pas habillé comme l'un d'eux.
Si Dieu habille ainsi l'herbe des champs, qui est là aujourd'hui,
et qui demain sera jetée au feu,
ne fera-t-il pas bien davantage pour vous, hommes de peu de foi ?
Ne vous faites donc pas tant de souci ; ne dites pas :
'Qu'allons-nous manger ? '
ou bien : 'Qu'allons-nous boire ? '
ou encore : 'Avec quoi nous habiller ? '
Tout cela, les païens le recherchent.
Mais votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
Cherchez d'abord son Royaume et sa justice,
et tout cela vous sera donné par-dessus le marché.
Ne vous faites pas tant de souci pour demain :
demain se souciera de lui-même ;
à chaque jour suffit sa peine.




Commentaire du jour :
Saint Raphaël Arnaiz Baron (1911-1938),
moine trappiste espagnol
Écrits spirituels, 04/03/1938,
(trad. Cerf 2008, p. 372)


« Si Dieu habille ainsi l'herbe des champs,
ne fera-t-il pas bien davantage pour vous, hommes de peu de foi ? »


Au
nom du Dieu saint, je prends aujourd'hui la plume pour que mes
paroles, s'estampant sur la feuille blanche, servent de louange
perpétuelle au Dieu béni, auteur de ma vie, de mon âme, de mon cœur. Je
voudrais que l'univers entier, avec les planètes, tous les astres et les
innombrables systèmes stellaires, soient une immense étendue, polie et
brillante, où je pourrais écrire le nom de Dieu. Je voudrais que ma
voix soit plus puissante que mille tonnerres, et plus forte que le
fracas de la mer, et plus terrible que le grondement des volcans, pour
seulement dire : Dieu ! Je voudrais que mon cœur soit aussi grand que
le ciel, pur comme celui des anges, simple comme celui de la colombe
(Mt 10,16), pour y mettre Dieu ! Mais puisque toute cette grandeur dont
tu rêves ne peut pas devenir réalité, contente-toi de peu et de
toi-même qui n'es rien, Frère Raphaël, car le rien même doit te
suffire...

Pourquoi se taire ? Pourquoi
le cacher ? Pourquoi ne pas crier au monde entier et publier aux quatre
vents les merveilles de Dieu ? Pourquoi ne pas dire aux gens et à tous
ceux qui veulent l'entendre : voyez-vous ce que je suis ? Voyez-vous
ce que j'ai été ? Voyez-vous ma misère se traînant dans la boue ? Car
peu importe : émerveillez-vous ; malgré tout ça, je possède Dieu. Dieu
est mon ami ! Dieu m'aime, moi, d'un tel amour que, si le monde entier
le comprenait, toutes les créatures deviendraient folles et hurleraient
de stupeur. Et encore, cela est peu. Dieu m'aime tellement que même
les anges n'y comprennent rien ! (cf 1P 1,12) La miséricorde de Dieu
est grande ! M'aimer, moi, être mon ami, mon frère, mon père, mon
maître. Être Dieu, et moi, être ce que je suis !

Ah, mon Jésus, je n'ai ni papier, ni plume. Que puis-je dire ! Comment ne pas devenir fou ?


Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/portal.php
Invité
Invité



Textes et Commentaires du Samedi 23 Juin Empty
MessageSujet: Re: Textes et Commentaires du Samedi 23 Juin   Textes et Commentaires du Samedi 23 Juin EmptySam 23 Juin - 10:00

Samedi 23/6/2012
11ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert)
Année B




Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 6 : 24et34

Discours sur la montagne : remettre ses soucis entre les Mains du PÈRE au Ciel


Évangile + commentaire (audio)
http://www.radio-fidelite.com/evangcom.php?jour=175













Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
 
Textes et Commentaires du Samedi 23 Juin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: LITURGIE - BIBLE :: Lectures du jour - Homélies :: Messe du jour-
Sauter vers: