Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 Textes et commentaires de la Parole en ce 19 janvier

Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
modérateur
liliane

Date d'inscription : 02/07/2011
Age : 58

Textes et commentaires de la Parole en ce 19 janvier Empty
MessageSujet: Textes et commentaires de la Parole en ce 19 janvier   Textes et commentaires de la Parole en ce 19 janvier EmptyJeu 19 Jan - 2:58

Jeudi, 2ème Semaine du Temps Ordinaire

1ère lecture : L'amitié de Jonathan protège David contre la jalousie de Saül (1S 18, 6-9; 19, 1-7)

Lecture du premier livre de Samuel

Lorsque David revint après avoir tué le Philistin Goliath, les femmes de toutes les villes d'Israël sortirent au-devant du roi Saül pour chanter et danser au son des tambourins, des cris de joie et des cymbales.
Les femmes dansaient en se renvoyant ce refrain :
« Saül a tué ses milliers,
et David, ses dizaines de milliers. »
Saül le prit très mal et fut très irrité. Il disait :
« A David on donne les dizaines de milliers, et à moi seulement les milliers ; il ne lui manque plus que la royauté ! »
Depuis ce jour-là, Saül regardait David d'un œil envieux.

Saül dit à Jonathan son fils et à tous ses gens sa volonté de faire mourir David.
Mais Jonathan, le fils de Saül, aimait beaucoup David et il alla le prévenir :
« Mon père Saül veut te faire mourir. Demain matin, sois sur tes gardes, reste caché, dissimule-toi. Moi, je sortirai et je me tiendrai à côté de mon père dans la campagne, pas loin de toi. Je parlerai de toi à mon père, je verrai ce qu'il dira et je te le ferai savoir. »
Jonathan fit à son père Saül l'éloge de David et il continua :
« Que le roi ne commette pas de crime contre son serviteur David, car lui n'a commis aucun crime contre toi. Au contraire, il t'a rendu un grand service. Il a risqué sa vie, il a tué Goliath le Philistin, et le Seigneur a donné une grande victoire à tout Israël : tu l'as vu et tu en as été heureux. Pourquoi donc commettre un crime contre la vie d'un homme innocent, en faisant mourir David sans motif ? »
Saül écouta Jonathan et fit ce serment :
« Je le jure par le Seigneur qui est vivant : David ne mourra pas ! »
Alors Jonathan appela David et lui répéta tout ce que le roi avait dit.
Puis il le conduisit à Saül, et il reprit sa place comme avant.




Psaume : Ps 55, 2-3.7a, 9-10, 11-12, 14[/u]
R/ Je compte sur Dieu : plus rien ne me fait peur.
Pitié, mon Dieu ! Des hommes s'acharnent contre moi ;
tout le jour, ils me combattent, ils me harcèlent.
Ils s'acharnent, ils me guettent tout le jour,
à l'affût, ils épient, ils surveillent mes pas.

Toi qui comptes mes pas vagabonds,
recueille en tes outres mes larmes ;
Le jour où j'appellerai, mes ennemis reculeront ;
je le sais, Dieu est pour moi.

Sur Dieu dont j'exalte la parole,
sur Dieu, je prends appui :
plus rien ne me fait peur !
Que peuvent sur moi des humains ?

Car tu m'as délivré de la mort
et tu préserves mes pieds de la chute,
pour que je marche à la face de Dieu
dans la lumière des vivants.


Evangile : Jésus, ses disciples et la foule au bord du lac (Mc 3, 7-12)

Acclamation : Alléluia. Alléluia.
Jésus Christ, notre Sauveur, a détruit la mort,
il a fait resplendir la vie par son Évangile.

Alléluia. (2 Tm 1, 10)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc


Jésus se retira avec ses disciples au bord du lac ; et beaucoup de gens, venus de la Galilée, le suivirent ; et aussi beaucoup de gens de Judée, de Jérusalem, d'Idumée,
de Transjordanie, et de la région de Tyr et de Sidon avaient appris tout ce qu'il faisait, et ils vinrent à lui.
Il dit à ses disciples de tenir une barque à sa disposition pour qu'il ne soit pas écrasé par la foule. Car il avait fait beaucoup de guérisons, si bien que tous ceux qui souffraient de quelque mal se précipitaient sur lui pour le toucher.
Et lorsque les esprits mauvais le voyaient, ils se prosternaient devant lui et criaient :
« Tu es le Fils de Dieu ! »
Mais il leur défendait vivement de le faire connaître.

aelf.org
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Commentaire du jour
Saint Bernard (1091-1153), moine cistercien et docteur de l'Église
Les Degrés de l'humilité et de l'orgueil, ch. 3, §6.12

« Tous ceux qui souffraient de quelque mal se précipitaient sur lui pour le toucher »



Suivez l'exemple de notre Sauveur qui a voulu subir sa Passion afin d'apprendre la compassion, s'assujettir à la misère afin de comprendre les misérables. De même qu'il « a appris l'obéissance par ce qu'il a enduré » (He 5,8), il a voulu apprendre aussi la miséricorde... Peut-être allez-vous trouver bizarre ce que je viens de dire du Christ : lui qui est la sagesse de Dieu (1Co 1,24), qu'a-t-il pu apprendre ?...

Vous reconnaissez qu'il est Dieu et homme en une seule personne. En tant que Dieu éternel, il a toujours eu connaissance de tout ; en tant qu'homme, né dans le temps, il a appris beaucoup de choses dans le temps. Puisqu'il a commencé d'être dans notre chair, il a aussi commencé d'apprendre par expérience les misères de la chair. Il aurait été plus heureux et plus sage pour nos premiers parents de ne pas avoir fait cette expérience, mais leur créateur est « venu chercher ce qui était perdu » (Lc 19,10). Il a eu pitié de son œuvre et est venu la trouver, descendant miséricordieusement là où elle avait péri misérablement...


Ce n'était pas simplement pour partager leur malheur, mais pour compatir à leur misère et les en libérer : pour devenir miséricordieux, non comme un Dieu en son bonheur éternel, mais comme un homme qui partage la situation des hommes... Merveilleuse logique de l'amour ! Comment aurions-nous pu connaître cette miséricorde admirable si elle ne s'était penchée sur la misère existante ? Comment aurions-nous pu comprendre la compassion de Dieu si elle était restée humainement étrangère à la souffrance ?... A la miséricorde d'un Dieu, le Christ a donc uni celle d'un homme, sans la changer, mais en la multipliant, comme il est écrit : « Tu sauveras hommes et bêtes, Seigneur. Mon Dieu, comme tu as fait abonder ta miséricorde ! » (Ps 35,7-8 Vulg)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

©Evangelizo.org 2001-2010
du site : Avec Marie pour Jésus


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Je serai avec toi et te bénirai. (Gn 26:3)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Textes et commentaires de la Parole en ce 19 janvier Empty
MessageSujet: Re: Textes et commentaires de la Parole en ce 19 janvier   Textes et commentaires de la Parole en ce 19 janvier EmptyJeu 19 Jan - 9:23

Jeudi 19/1/2012
De la férie
2ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert)
Année B





Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 3 : 7à12


JÉSUS, Ses Disciples et la foule au bord du lac



Évangile + commentaire (audio)
http://www.radio-fidelite.com/evangcom.php?jour=19


You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.



Lien vidéo :
http://webtvcn.fr/?p=49181

Vu et écouté sur le site :
http://www.webtvcn.eu/









Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
 
Textes et commentaires de la Parole en ce 19 janvier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: LITURGIE - BIBLE :: Lectures du jour - Homélies :: Messe du jour-
Sauter vers: