Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 Je dors mais mon esprit veille

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Je dors mais mon esprit veille Empty
MessageSujet: Je dors mais mon esprit veille   Je dors mais mon esprit veille EmptyJeu 8 Sep - 8:59

Un texte d'un grand Ami du net trop tôt disparu que je retouve et je nous le partage

Je dors mais mon esprit veille

Ct 5,2 Je dors mais mon coeur veille

La vraie traduction est : je dors mais mon esprit veille
ce qui peut se comprendre de plusieurs manières :
1. je parais inactif mais mon esprit est actif,
2. mon corps se repose mais mon esprit continue d'oeuvrer, par la prière, la méditation, l'enseignement, l'écoute, le partage, etc.,
3. mon corps est mort mais mon esprit veille, c'est-à-dire mon âme attend la résurrection.

Voici encore comment comprendre ce verset :

1. sur un jour :

Lorsque le jour se termine et que la nuit tombe, je deviens moins actif car mon corps est fatigué et demande à se reposer. Mon corps a péché par faiblesse alors que mon âme ne voulait pas. Dans son infinie bonté, Dieu achève le jour pour que la nuit permette à mon corps de se reposer et, dans le repos, de ne plus succomber à la tentation. Mon corps dans le repos, c'est tout mon être qui vit maintenant à travers mon âme qui implore le pardon du Seigneur et continue de louer Celui qui ne cesse de le soutenir, de le secourir, de le supporter, de vouloir encore et encore le guérir et le sauver.

2. sur une année :

L'année s'achève et le bilan révèle combien j'ai péché, combien j'ai mal et insuffisamment aimé. J'ai dormi sur les lauriers bénis de Dieu, pensant que cela suffirait pour plaire à mon Bien-Aimé, mais mon âme me rappelle combien je n'ai plu qu'à moi-même ou avant tout à moi-même et au détriment du Seigneur. Que cette année s'achève et qu'une nouvelle année pleine de résolutions à tenir commence au plus tôt afin que le passé soit noyé dans la miséricorde divine et que le lendemain soit imprégné de la justice divine. J'ai dormi cette année et que Dieu me secoue afin que j'agisse dans la nouvelle année, portant du fruit que je pourrai offrir à Celui que j'aime plus que tout.

3. sur une vie :

Ma vie touche à sa fin et mon âme me rappelle les moments d'amour, de paix et de joie que j'ai connus. Pourtant, elle ne peut s'empêcher de me montrer tout ce que j'ai raté, oublié, négligé, ignoré, refusé. A qui la faute ? Je suis responsable, je dois le reconnaître. Je n'ai pas d'excuse et je récolte ce que j'ai semé. Sur le moment, je pensais bien faire ou pouvoir légitimement jouir de l'instant présent, mais ma chair si faible et si fragile s'est effacée devant mon âme toute acquise à Dieu et elle m'a rappelé si souvent combien j'offensais Celui qui ne cessait de me créer, de m'aimer, de me sauver. Ma vie se termine et mon âme meurtrie se hâte de quitter ce corps de misère et de honte afin de se donner enfin librement, pleinement et éternellement à Celui qu'elle veut connaître dans une union parfaite.

Quid de mon prochain qui m'aura aimé ? Certes mon corps de chair, mon absence et ses souvenirs nourriront en lui des pensées et des émotions sombres et plus que tristes. Ses yeux me chercheront dans chaque pièce que je fréquentais, ses oreilles guetteront le moindre son qui pourrait lui rappeler ma voix, ses mains rechercheront la chaleur de mes mains qui essayaient de le rassurer et de le soutenir. Mais cette chair ne me touchera plus parce que mon corps, séparé de mon âme, vivra enfoui dans la terre. Mon âme aura quitté ce monde mais n'oubliera pas celui que j'aurai aimé de mon mieux sur cette terre. Et puisque Dieu viendra à moi pour me réparer, je viendrai à Lui en Lui offrant tout ce que je suis, tout ce que j'ai vécu ici-bas, toutes mes bonnes oeuvres et toutes mes fautes, ainsi que celui que j'ai laissé ici-bas et qui souffre à cause de mon absence. Dieu permettra que mon prochain souffre de mon dé-part afin qu'il jouisse davantage de nos retrouvailles dans le Royaume.

4. concernant la vie chrétienne :

Combien de fois ai-je déçu Celui qui peut et veut tout pour moi ? Combien de fois ai-je privilégié ma volonté au détriment de la volonté du Très-Haut ? Puis-je encore dire que j'aime mon Bien-Aimé ? Il est là mais je suis ici; il m'attend ici mais je suis là-bas; il veut ceci pour mon bien mais je choisis cela pour mon malheur. Que le soleil cesse d'éclairer ma vie de pécheur et que mes péchés soient cachés aux yeux de tous dans la nuit.
Pourtant, si je regarde tout au fond de moi, je verrai que bien souvent je veux ce que je ne veux pas. Dans mon âme, je veux le contraire de ce que veut ma chair parce que ma chair combat pour me maintenir sur la terre du péché alors que mon âme combat pour que j'accepte d'être élevé dans le Ciel de la miséricorde. Mon âme me dit : "Que ton corps cesse de vivre aujourd'hui, qu'il connaisse le repos, c'est-à-dire qu'il ne s'agite plus, afin que je puisse implorer silencieusement et paisiblement la miséricorde de Jésus." Mais il suffit de peu de choses pour que je sente ma chair se manifester alors que mon âme doit sonner trompettes pour que je l'entende de loin. Est-ce à cause de moi ? A cause de ma nature d'abord, enclin à écouter ce qui est le plus sensible et le plus immédiat. A cause de moi, enclin à désirer si souvent ce qui peut m'éloigner de mon Créateur. Or, plus j'écoute ma chair, moins je suis capable d'écouter mon âme. Et plus j'écoute ma chair, moins je désire écouter mon âme. Ô Adam, toi qui as été sauvé par le Christ, tu ne fus pourtant rien comparé à moi ! Je suis pire que ce que tu fus quand tu péchas. Je suis même deux fois plus mauvais que ce que tu fus à cause de tout ce que Dieu me donne. Que le jour soit écarté de moi afin que la nuit tombe sur ma tête. Que la nuit écrase mon corps afin qu'il s'endorme, qu'il meure même, laissant enfin toute liberté à mon âme d'implorer le pardon de Dieu, de vouloir me réconcilier à Dieu.

5. concernant la naissance du Christ :

Avant l'Incarnation du Verbe, le monde vivait sous le péché, avait pour maître le péché, succombait aisément devant le moindre assaut du péché, ne cherchait que le péché, prétextant le pire comme de bons motifs pour tomber dans le péché. La miséricorde a incliné le Très-Haut pour qu'il envoyât son Fils unique dans le monde afin de sauver le monde et que le monde reconnaisse son erreur : la vie du monde n'est pas la vraie vie, celle pour laquelle l'homme a été créé, cette vie dans le Christ où tout doit être vu, vécu, aimé par le Verbe.
Durant ces milliers d'années qui précédèrent l'Incarnation, le monde a connu les ténèbres et a choisi librement d'ignorer les messagers de Dieu qui nous prévenaient de nos erreurs et des dangers de nos erreurs. Mais au lieu de reconnaître à quel point Dieu était offensé, ignoré, bafoué, insulté, le monde préféra s'enfoncer dans sa propre vision, sa propre compréhension du monde, choisissant sa propre volonté au détriment de la volonté de Dieu. Malheur au monde ! Il ne connaissait que haine, guerre, maladie, souffrance, jalousie, meurtres de toutes sortes, misère... Dieu choisit le moment opportun pour se révéler au monde comme jamais Il ne le fit. Il envoya son Fils unique afin de sauver le monde. Le monde vivait selon la chair et était mort au regard de l'Esprit. Le Christ Jésus vint parmi nous afin que le monde mourût selon la chair et vive selon l'Esprit. Il fallait que ce qui dormait selon l'esprit mais vivait selon la chair soit inversé et Dieu seul pouvait faire en sorte que le corps du monde meurt afin que son âme éclairée par le Verbe vive dans l'amour véritable.

Augustinius
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Je dors mais mon esprit veille Empty
MessageSujet: Re: Je dors mais mon esprit veille   Je dors mais mon esprit veille EmptyJeu 8 Sep - 8:59

Merci Augustinius pour ce très beau texte...

Je crois qu'après cela il n'y a rien à dire qu'à méditer pour s'en imprégner...

Je confirme que la vie est une vraie lutte entre le bien que je voudrais faire et que je ne fais pas et le mal que je ne voudrais pas faire et que je fais !!!

Ceci est je pense pour toute vie humaine...personne n'est au-dessus et peut prétendre à la perfection... l'important est d'être en marche en boitillant et clopinant certes...seul Dieu comptabilisera nos manques et nos efforts et là je vais parler en mon nom encore que pour l'ensemble de mes frères je le pense aussi...mais j'espère que pour moi...que pour nous la balance penchera du bon côté ...

Dieu sait comment Il nous a crées... il aurait pû nous faire autrement hihihi bon faut faire avec notre carcasse...
mais ce que je disais dans un autre message l'important n'est pas la chute mais de pouvoir se relever sans trop de dommages...en plus je puis nous assurer d'une chose...
Dieu ne nous jugera que sur :

"Qu'as-tu fait de ton frère ???"

Il y aurait tant de choses à dire sur ce message d'Augustinius nous pouvons y apporter notre contribution par nos réflexions du seul fait que je dis toujours :
Ce que je dis ou écris ne sont pas paroles de vérité... seulement ma vérité en fonction de ma vie... de mon passé... de mon expérience...je n'ai nulle prétention de vouloir faire des leçons de morale surtout que moi la première par mon tempérament je le prendrais très mal...
Je fais ce que je peux du mieux que je peux avec ce que je suis...le reste ne m'appartient pas !!!
Je nous souhaite à Toutes et Tous une bonne journée de Paix sous le regard du Christ et Marie de l'Espérance de Pontmain que j'affectionne beaucoup...
Revenir en haut Aller en bas
 
Je dors mais mon esprit veille
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: Vie Eglise :: Pour nous édifier dans notre foi :: Méditation journalière-
Sauter vers: