Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 Textes Liturgiques du jour

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant
AuteurMessage
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyDim 10 Juin - 16:57

Rappel du premier message :

Lundi 11 Juin 2018
 
Saint Barnabé  
1er siècle. Natif de Chypre, il fut l’un des premiers convertis au christianisme. Il se porta garant de Saint Paul auprès du collège des Douze et l’accompagna dans ses missions apostoliques.
 
10ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Rouge )
Année B
 
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre des Actes des Apôtres           11 :  21b à 26  ;  13 : 1 à 3  
 
 
« C’était un homme de bien, rempli d’ESPRIT SAINT et de foi »
 
En ces jours-là, à Antioche,
un grand nombre de gens devinrent croyants
et se tournèrent vers le SEIGNEUR.
La nouvelle parvint aux oreilles de l’Église de Jérusalem,
et l’on envoya Barnabé jusqu’à Antioche.
À son arrivée, voyant la GRÂCE de DIEU à l’ŒUVRE,
il fut dans la joie.
Il les exhortait tous
à rester d’un cœur ferme attachés au SEIGNEUR.
C’était en effet un homme de bien,
rempli d’ESPRIT SAINT et de foi.
Une foule considérable s’attacha au SEIGNEUR.
Barnabé partit alors à Tarse chercher Saul.
L’ayant trouvé, il l’amena à Antioche.
Pendant toute une année, ils participèrent aux assemblées de l’Église,
ils instruisirent une foule considérable.
Et c’est à Antioche que, pour la première fois,
les Disciples reçurent le Nom de « Chrétiens ».
 
Or il y avait dans l’Église qui était à Antioche
des prophètes et des hommes chargés d’enseigner :
Barnabé, Syméon appelé Le Noir, Lucius de Cyrène,
Manahène, compagnon d’enfance d’Hérode le Tétrarque,
et Saul.
Un jour qu’ils célébraient le culte du SEIGNEUR
et qu’ils jeûnaient,
l’ESPRIT SAINT leur dit :
« Mettez à part pour moi Barnabé et Saul
en vue de l’ŒUVRE à laquelle je les ai appelés. »
Alors, après avoir jeûné et prié,
et leur avoir imposé les mains,
ils les laissèrent partir.  
 
– PAROLE du SEIGNEUR.  

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
  Qui pourra me secourir ?  

 
Chant pour les pèlerinages.   
 
Psaume 120 (121), entièrement

 
 
 
Psaume  120 (121) :  1 et 2, 3 et 4, 5 et 6

 
R/ Le secours me viendra du SEIGNEUR
qui a fait le Ciel et la Terre.

 
Je lève les yeux vers les montagnes :
d’où le secours me viendra-t-il ?
Le secours me viendra du SEIGNEUR
qui a fait le Ciel et la Terre.
R/
 
Qu’IL empêche ton pied de glisser,
qu’IL ne dorme pas, TON GARDIEN.
Non, IL ne dort pas, ne sommeille pas,
le GARDIEN d’Israël.
R/
 
Le SEIGNEUR, ton GARDIEN, le SEIGNEUR, ton OMBRAGE,
se tient près de toi.
Le Soleil, pendant le jour, ne pourra te frapper,
ni la Lune, durant la nuit.
R/
 
Le SEIGNEUR te gardera de tout mal,
IL gardera ta vie.
Le SEIGNEUR te gardera, au départ et au retour,
maintenant, à jamais.
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris

 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu     5 : 1 à 12
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse,
car votre récompense est grande dans les Cieux !
Alléluia.
 
(Mt 5, 12)
  
 
 
 
«  Heureux les pauvres de cœur  »
 
En ce temps-là,
    voyant les foules,
JÉSUS gravit la montagne.
IL s’assit, et Ses Disciples s’approchèrent de LUI.
    Alors, ouvrant la bouche, IL les enseignait.
IL disait :
    « Heureux les pauvres de cœur,
car le Royaume des Cieux est à eux.
    Heureux ceux qui pleurent,
car ils seront consolés.
    Heureux les doux,
car ils recevront la Terre en héritage.
    Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice,
car ils seront rassasiés.
    Heureux les miséricordieux,
car ils obtiendront miséricorde.
    Heureux les cœurs purs,
car ils verront DIEU.
    Heureux les artisans de paix,
car ils seront appelés Fils de DIEU.
    Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice,
car le Royaume des Cieux est à eux.
    Heureux êtes-vous si l’on vous insulte,
si l’on vous persécute
et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous,
à cause de Moi.
    Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse,
car votre récompense est grande dans les Cieux !
C’est ainsi qu’on a persécuté
les Prophètes qui vous ont précédés. »
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - ©️ AELF, Paris
 
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyJeu 20 Juin - 16:30

Vendredi 21 Juin 2019
 
Saint Louis de Gonzague
1568-1591. Issu d’une illustre famille de Mantoue, il renonça à ses droits pour entrer chez les Jésuites. Il mourut, à 23 ans, après s’être dévoué auprès des pestiférés de Rome. 
 
11ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Blanc )
Année C
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Deuxième Lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens                     11 : 18, 21b à 30 
 
 
« Ma préoccupation quotidienne, le souci de toutes les Églises »  
 
Frères,
puisque tant d’autres se vantent à la manière humaine ;
eh bien, je vais, moi aussi, me vanter.
Si certains ont de l’audace
– je parle dans un accès de folie –,
j’ai de l’audace, moi aussi.
Ils sont hébreux ? Moi aussi.
Ils sont israélites ? Moi aussi.
Ils sont de la descendance d’Abraham ? Moi aussi.
Ils sont ministres du CHRIST ?
Eh bien – je vais dire une folie –
moi, je le suis davantage :
dans les fatigues, bien plus ;
dans les prisons, bien plus ;
sous les coups, largement plus ;
en danger de mort, très souvent.
Cinq fois, j’ai reçu des Juifs les trente-neuf coups de fouet ;
trois fois, j’ai subi la bastonnade ;
une fois, j’ai été lapidé ;
trois fois, j’ai fait naufrage
et je suis resté vingt-quatre heures perdu en pleine mer.
Souvent à pied sur les routes,
avec les dangers des fleuves,
les dangers des bandits,
les dangers venant de mes frères de race,
les dangers venant des païens,
les dangers de la ville,
les dangers du désert,
les dangers de la mer,
les dangers des faux frères.
J’ai connu la fatigue et la peine,
souvent le manque de sommeil,
la faim et la soif,
souvent le manque de nourriture,
le froid et le manque de vêtements,
sans compter tout le reste :
ma préoccupation quotidienne, le souci de toutes les Églises.
Qui donc faiblit,
sans que je partage sa faiblesse ?
Qui vient à tomber,
sans que cela me brûle ?
S’il faut se vanter,
je me vanterai de ce qui fait ma faiblesse.
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
Le SEIGNEUR m’a délivré de toutes mes craintes

 
Du recueil de David. Devant Abimélek, David s’était fait passer pour fou. Après avoir été mis à la porte par celui-ci, il prononça les paroles que voici.
 
[Psaume  33 (34) ;  entièrement]

 
 
 
Psaume  33 (34) : 2 et 3, 4 et 5, 6 et 7

 
R/ De toutes leurs angoisses,
DIEU délivre les Justes.

 
Je bénirai le SEIGNEUR en tout temps,
SA LOUANGE sans cesse à mes lèvres.
Je me glorifierai dans le SEIGNEUR :
que les pauvres m’entendent et soient en fête !
R/
 
Magnifiez avec moi le SEIGNEUR,
exaltons tous ensemble SON NOM.
Je cherche le SEIGNEUR, IL me répond :
de toutes mes frayeurs, IL me délivre.
R/
 
Qui regarde vers LUI resplendira,
sans ombre ni trouble au visage.
Un pauvre crie ; le SEIGNEUR entend :
IL le sauve de toutes ses angoisses.
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                             6 : 19 à 23
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Heureux les pauvres de cœur,
car le Royaume des Cieux est à eux !
Alléluia.
(Mt 5, 3)
  
 
 
 
« Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur »
 
En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Ne vous faites pas de trésors sur la Terre,
là où les mites et les vers les dévorent,
où les voleurs percent les murs pour voler.
Mais faites-vous des trésors dans le Ciel,
là où il n’y a pas de mites ni de vers qui dévorent,
pas de voleurs qui percent les murs pour voler.
Car là où est ton trésor,
là aussi sera ton cœur.
 
La lampe du corps, c’est l’œil.
Donc, si ton œil est limpide,
ton corps tout entier sera dans la LUMIÈRE ;
mais si ton œil est mauvais,
ton corps tout entier sera dans les ténèbres.
Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres,
comme elles seront grandes, les ténèbres ! »
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                 

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyVen 21 Juin - 16:25

Samedi 22 Juin 2019
 
Saint Jean Fisher, Évêque et Saint Thomas More ; Martyrs 
Morts en 1535. Jean Fisher, Évêque de Rochester, et Thomas More, chancelier d’Angleterre, furent tous deux décapités à cause de leur opposition au schisme du roi Henri VIII.
 
Saint Paulin de Nole, Évêque 
 
11ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Deuxième Lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens                     12 : 1 à 10 
 
 
« Très volontiers, je mettrai plutôt ma fierté dans mes faiblesses »  
 
Frères,
faut-il se vanter ? Ce n’est pas utile.
J’en viendrai pourtant aux visions et aux révélations
reçues du SEIGNEUR.
Je sais qu’un fidèle du CHRIST,
voici quatorze ans, a été emporté jusqu’au troisième ciel
– est-ce dans son corps ? je ne sais pas ;
est-ce hors de son corps ? je ne sais pas ;
DIEU le sait –,
mais je sais que cet homme dans cet état-là
– est-ce dans son corps, est-ce sans son corps ?
je ne sais pas,
DIEU le sait –
cet homme-là a été emporté au paradis
et il a entendu des paroles ineffables,
qu’un homme ne doit pas redire.
D’un tel homme, je peux me vanter,
mais pour moi-même,
je ne me vanterai que de mes faiblesses.
En fait, si je voulais me vanter,
ce ne serait pas folie,
car je ne dirais que la vérité.
Mais j’évite de le faire,
pour qu’on n’ait pas de moi une idée plus favorable
qu’en me voyant ou en m’écoutant.
Et ces révélations dont il s’agit
sont tellement extraordinaires
que, pour m’empêcher de me surestimer,
j’ai reçu dans ma chair une écharde,
un envoyé de Satan qui est là pour me gifler,
pour empêcher que je me surestime.
Par trois fois,
j’ai prié le SEIGNEUR de l’écarter de moi.
Mais IL m’a déclaré :
« Ma GRÂCE te suffit,
car Ma PUISSANCE donne toute Sa MESURE dans la faiblesse. »
C’est donc très volontiers
que je mettrai plutôt ma fierté dans mes faiblesses,
afin que la PUISSANCE du CHRIST fasse en moi Sa DEMEURE.
C’est pourquoi j’accepte de grand cœur pour le CHRIST
les faiblesses, les insultes, les contraintes,
les persécutions et les situations angoissantes.
Car, lorsque je suis faible,
c’est alors que je suis fort.
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
Le SEIGNEUR m’a délivré de toutes mes craintes

 
Du recueil de David. Devant Abimélek, David s’était fait passer pour fou. Après avoir été mis à la porte par celui-ci, il prononça les paroles que voici.
 
[Psaume  33 (34) ;  entièrement]

 
 
 
Psaume  33 (34) : 8 et 9, 10 et 11, 12 et 13 

 
R/ Goûtez et voyez
comme est BON le SEIGNEUR !

 
L’Ange du SEIGNEUR campe alentour
pour libérer ceux qui LE craignent.
Goûtez et voyez : le SEIGNEUR est BON !
Heureux qui trouve en LUI son refuge !
R/
 
Saints du SEIGNEUR, adorez-LE :
rien ne manque à ceux qui LE craignent.
Des riches ont tout perdu, ils ont faim ;
qui cherche le SEIGNEUR ne manquera d’aucun bien.
R/
 
Venez, mes fils, écoutez- moi,
que je vous enseigne la Crainte du SEIGNEUR.
Qui donc aime la vie
et désire les jours où il verra le bonheur ?
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                             6 : 24 à 34
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
JÉSUS CHRIST s’est fait pauvre, LUI  qui était RICHE,
pour que vous deveniez riches par Sa Pauvreté.
Alléluia.
(cf. 2 Co 8, 9)
  
 
 
 
« Ne vous faites pas de souci pour demain »
 
En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Nul ne peut servir deux maîtres :
ou bien il haïra l’un et aimera l’autre,
ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre.
Vous ne pouvez pas servir à la fois DIEU et l’Argent.
 
C’est pourquoi Je vous dis :
Ne vous souciez pas,
pour votre vie, de ce que vous mangerez,
ni, pour votre corps, de quoi vous le vêtirez.
La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture,
et le corps plus que les vêtements ?
Regardez les oiseaux du ciel :
ils ne font ni semailles ni moisson,
ils n’amassent pas dans des greniers,
et votre PÈRE CÉLESTE les nourrit.
Vous-mêmes, ne valez-vous pas
beaucoup plus qu’eux ?
Qui d’entre vous, en se faisant du souci,
peut ajouter une coudée à la longueur de sa vie ?
Et au sujet des vêtements, pourquoi se faire tant de souci ?
Observez comment poussent les lis des champs :
ils ne travaillent pas, ils ne filent pas.
Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire,
n’était pas habillé comme l’un d’entre eux.
Si DIEU donne un tel vêtement à l’herbe des champs,
qui est là aujourd’hui,
et qui demain sera jetée au feu,
ne fera-t-il pas bien davantage pour vous,
hommes de peu de foi ?
 
Ne vous faites donc pas tant de souci ;
ne dites pas : “Qu’allons-nous manger ?”
ou bien : “Qu’allons-nous boire ?”
ou encore : “Avec quoi nous habiller ?”
Tout cela, les païens le recherchent.
Mais votre PÈRE CÉLESTE sait que vous en avez besoin.
Cherchez d’abord le ROYAUME de DIEU et Sa JUSTICE,
et tout cela vous sera donné par surcroît.
Ne vous faites pas de souci pour demain :
demain aura souci de lui-même ;
à chaque jour suffit sa peine. »
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptySam 22 Juin - 17:45

  Dimanche 23 Juin 2019
 
Le SAINT SACREMENT du CORPS et du SANG du CHRIST
Solennité du SEIGNEUR
 
(Couleur liturgique : blanc )
Année C
 
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre de la Genèse                      14 : 18 à 20
 
 
« Melkisédek offre le pain et le vin »
 
En ces jours-là,
    Melkisédek, roi de Salem,
fit apporter du pain et du vin :
il était prêtre du DIEU TRÈS-HAUT.
    Il bénit Abram en disant :
« Béni soit Abram par le DIEU TRÈS-HAUT,
qui a fait le Ciel et la Terre ;
    et béni soit le DIEU TRÈS-HAUT,
qui a livré tes ennemis entre tes mains. »
Et Abram lui donna le dixième de tout ce qu’il avait pris.
 
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
ROI et PRÊTRE

Psaume appartenant au recueil de David.

 
[Psaume 109 (110) ;  entièrement] 

 
 
 
Psaume 109 (110) : 1, 2, 3, 4   

 
R/ Tu es prêtre à jamais,
selon l’Ordre de Melkisédek.

 
Oracle du SEIGNEUR à mon SEIGNEUR :
« Siège à MA DROITE,
et Je ferai de tes ennemis
le marchepied de TON TRÔNE. »
R/

 
De Sion, le SEIGNEUR te présente
le Sceptre de TA FORCE :
« Domine jusqu’au cœur de l’ennemi. »
R/

 
Le jour où paraît TA PUISSANCE,
TU ES PRINCE, ÉBLOUISSANT DE SAINTETÉ :
« Comme la rosée qui naît de l’aurore,
Je T’ai engendré. »
R/

 
Le SEIGNEUR l’a juré
dans un serment irrévocable :
« TU ES PRÊTRE À JAMAIS
SELON L’ORDRE DU ROI MELKISÉDEK. »
R/

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - :copyright: AELF, Paris
 

« Chants audio du Psaume 109 (110) »

Du CD, Signes :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 

(Deuxième lecture)
Première Lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens        11 : 23 à 26
 
 
« Chaque fois que vous mangez ce pain et buvez cette coupe, vous proclamez la mort du SEIGNEUR »
 
Frères
    j’ai moi-même reçu ce qui vient du SEIGNEUR,
et je vous l’ai transmis :
la nuit où IL était livré,
le SEIGNEUR JÉSUS prit du pain,
    puis, ayant rendu grâce,
IL le rompit, et dit :
« Ceci est MON CORPS, qui est pour vous.
Faites cela en mémoire de MOI. »
    Après le repas, IL fit de même avec la coupe,
en disant :
« Cette coupe est la NOUVELLE ALLIANCE en MON SANG.
Chaque fois que vous en boirez,
faites cela en mémoire de Moi. »
    Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain
et que vous buvez cette coupe,
vous proclamez la mort du SEIGNEUR,
jusqu’à ce qu’IL vienne.
 
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 

Séquence
 
Sion, célèbre ton SAUVEUR,
chante ton CHEF et ton PASTEUR
     par des hymnes et des chants.
 
Tant que tu peux, tu dois oser,
car IL dépasse tes louanges,
     tu ne peux trop le louer.
 
Le PAIN VIVANT, le PAIN de VIE,
IL est aujourd’hui proposé
     comme objet de TES LOUANGES.
 
Au repas sacré de la Cène,
IL est bien vrai qu’il fut donné
     au groupe des douze frères.
 
Louons-LE
à voix pleine et forte,
que soit joyeuse et rayonnante
     l’allégresse de nos cœurs !
 
C’est en effet la journée solennelle
où nous fêtons de ce BANQUET DIVIN
     la PREMIÈRE INSTITUTION.
 
À ce BANQUET du NOUVEAU ROI,
la Pâque de la LOI NOUVELLE
     met fin à la Pâque ancienne.
 
L’ordre ancien le cède AU NOUVEAU,
la RÉALITÉ chasse l’ombre,
     et la LUMIÈRE, la nuit.
 
Ce que fit le CHRIST à la Cène,
IL ordonna qu’en SA MÉMOIRE
     nous Le fassions après LUI.
 
Instruits par SON PRÉCEPTE SAINT,
nous consacrons le PAIN, le VIN,
     en VICTIME DE SALUT.
 
C’est un dogme pour les chrétiens
que le PAIN se change en SON CORPS,
     que le VIN devient SON SANG.
 
Ce qu’on ne peut comprendre et voir,
notre foi ose l’affirmer,
     hors des lois de la nature.
 
L’une et l’autre de ces espèces,
qui ne sont que de purs signes,
     voilent un réel divin.
 
SA CHAIR NOURRIT, SON SANG ABREUVE,
mais le CHRIST tout entier demeure
     sous chacune des espèces.
 
On LE reçoit sans LE briser,
LE rompre ni LE diviser ;
     IL est reçu TOUT ENTIER.
 
Qu’un seul ou mille communient,
IL se donne à l’un comme aux autres,
     IL nourrit sans disparaître.
 
Bons et mauvais LE consomment,
mais pour un sort bien différent,
     pour la VIE ou pour la mort.
 
Mort des pécheurs, VIE pour les justes ;
vois : ils prennent pareillement ;
     quel résultat différent !
 
Si l’on divise les espèces,
n’hésite pas, mais souviens-toi
qu’IL est présent dans un fragment
     aussi bien que dans le tout.
 
Le signe seul est partagé,
le CHRIST n’est en rien divisé,
ni sa taille ni son état
     n’ont en rien diminué.
 
* Le voici, le PAIN des Anges,
IL est le PAIN de l’homme en route,
le VRAI PAIN des Enfants de DIEU,
     qu’on ne peut jeter aux chiens.
 
D’avance IL fut annoncé
par Isaac en sacrifice,
par l’agneau pascal immolé,
     par la manne de nos pères.
 
Ô BON PASTEUR, notre VRAI PAIN,
Ô JÉSUS, aie pitié de nous,
nourris-nous et protège-nous,
fais-nous voir les biens éternels
     dans la Terre des vivants.
 
TOI qui sais tout et qui peux tout,
TOI qui sur Terre nous nourris,
conduis-nous au BANQUET du CIEL
et donne-nous TON HÉRITAGE,
     en compagnie de TES SAINTS.
 
Amen.
[color] [/color]

 
 
 
 
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc                             9 : 11b à 17
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
 
MOI, JE SUIS LE PAIN VIVANT qui est descendu du Ciel, dit le SEIGNEUR ;
si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement.
 
Alléluia.
(Jn 6, 51)  
  
 
 
 
« Ils mangèrent et ils furent tous rassasiés »
 
En ce temps-là,
    JÉSUS parlait aux foules du RÈGNE DE DIEU,
et guérissait ceux qui en avaient besoin.
    Le jour commençait à baisser.
Alors les Douze s’approchèrent de LUI et LUI dirent :
« Renvoie cette foule :
qu’ils aillent dans les villages et les campagnes des environs
afin d’y loger et de trouver des vivres ;
ici nous sommes dans un endroit désert. »
    Mais IL leur dit :
« Donnez-leur vous-mêmes à manger. »
Ils répondirent :
« Nous n’avons pas plus de cinq pains et deux poissons.
À moins peut-être d’aller nous-mêmes acheter de la nourriture
pour tout ce peuple. »
    Il y avait environ cinq mille hommes.
JÉSUS dit à Ses Disciples :
« Faites-les asseoir par groupes de cinquante environ. »
    Ils exécutèrent cette demande
et firent asseoir tout le monde.
    JÉSUS prit les cinq pains et les deux poissons,
et, levant les YEUX AU CIEL,
IL prononça la bénédiction sur eux,
les rompit
et les donna à Ses Disciples
pour qu’ils les distribuent à la foule.
    Ils mangèrent et ils furent tous rassasiés ;
puis on ramassa les morceaux qui leur restaient :
cela faisait douze paniers.
 
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyDim 23 Juin - 16:30

  Lundi 24 Juin 2019
 
Nativité de Saint Jean Baptiste 
Solennité
L’Église célèbre dans la joie la naissance de Saint Jean Baptiste, qui est venu pour rendre témoignage à la lumière au seuil des temps nouveaux.
 
 
(Couleur liturgique : Blanc )
Année C
 
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre du Prophète Isaïe                                      49 : 1 à 6
 
 
« Je fais de toi la lumière des nations »
 
Écoutez-moi,
îles lointaines !
Peuples éloignés, soyez attentifs !
J’étais encore dans le sein maternel
quand le SEIGNEUR m’a appelé ;
j’étais encore dans les entrailles de ma mère
quand IL a prononcé mon nom.
IL a fait de ma bouche une épée tranchante,
IL m’a protégé par l’ombre de Sa MAIN ;
IL a fait de moi une flèche acérée,
IL m’a caché dans Son CARQUOIS.
IL m’a dit :
« Tu es mon serviteur, Israël,
en toi Je manifesterai Ma SPLENDEUR. »
Et moi, je disais :
« Je me suis fatigué pour rien,
c’est pour le néant, c’est en pure perte
que j’ai usé mes forces. »
Et pourtant, mon droit subsistait auprès du SEIGNEUR,
ma récompense, auprès de mon DIEU.
Maintenant le SEIGNEUR parle,
LUI qui m’a façonné dès le sein de ma mère
pour que je sois Son Serviteur,
que je LUI ramène Jacob,
que je LUI rassemble Israël.
Oui, j’ai de la valeur aux YEUX du SEIGNEUR,
c’est mon DIEU qui est ma FORCE.
Et IL dit :
« C’est trop peu que tu sois mon Serviteur
pour relever les tribus de Jacob,
ramener les rescapés d’Israël :
Je fais de toi la lumière des nations,
pour que mon SALUT parvienne
jusqu’aux extrémités de la Terre. »
 
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
Merci au DIEU LIBÉRATEUR  

 

[Psaume 138 (139) ;  entièrement] 

 
 
 
Psaume 138 (139) : 1 et 2 et 3b, 13 et 14ab, 14cd et 15ab

 
R/ Je te rends grâce, ô mon Dieu,
pour tant de merveilles.

 
Qu’ils rendent grâce au SEIGNEUR de SON AMOUR,
qu’ils offrent des sacrifices d’Action de Grâce,
ceux qui ont vu les ŒUVRES du SEIGNEUR
et SES MERVEILLES parmi les océans.
R/

 
IL parle, et provoque la tempête,
un vent qui soulève les vagues :
portés jusqu’au ciel, retombant aux abîmes,
leur sagesse était engloutie.
R/

 
Dans leur angoisse, ils ont crié vers le SEIGNEUR,
et LUI les a tirés de la détresse,
réduisant la tempête au silence,
faisant taire les vagues.
R/

 
Ils se réjouissent de les voir s’apaiser,
d’être conduits au port qu’ils désiraient.
Qu’ils rendent grâce au SEIGNEUR de SON AMOUR,
de SES MERVEILLES pour les hommes.
R/

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - :copyright: AELF, Paris
 
 
 
 
 
 

(Deuxième lecture)
Livre des Actes des Apôtres                           3 : 22 à 26  
 
 
« Jean le Baptiste a préparé l’AVÈNEMENT de JÉSUS »
 
En ces jours-là,
dans la synagogue d’Antioche de Pisidie,
Paul disait aux Juifs :
« DIEU a, pour nos pères, suscité David comme roi,
et IL lui a rendu ce témoignage :
J’ai trouvé David, fils de Jessé ;
c’est un homme selon Mon CŒUR
qui réalisera toutes Mes VOLONTÉS.

De la descendance de David,
DIEU, selon la PROMESSE,
a fait sortir un SAUVEUR pour Israël :
c’est JÉSUS,
dont Jean le Baptiste a préparé l’AVÈNEMENT
en proclamant avant LUI  un baptême de conversion
pour tout le peuple d’Israël.
Au moment d’achever sa course,
Jean disait :
“Ce que vous pensez que je suis,
je ne le suis pas.
Mais LE VOICI QUI VIENT après moi,
et je ne suis pas digne de retirer les sandales de Ses PIEDS.”
Vous, frères, les fils de la lignée d’Abraham
et ceux parmi vous qui craignent DIEU,
c’est à nous que la PAROLE du SALUT a été envoyée. »
 
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc                             1 : 57 à 66, 80
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
 
Toi, petit enfant,
tu seras appelé Prophète du TRÈS-HAUT :
tu marcheras devant, en présence du SEIGNEUR,
et tu prépareras Ses CHEMINS.
 
Alléluia.
(Lc 1, 76)
  
 
 
 
« Jean est son nom »
 
Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter,
elle mit au monde un fils.
Ses voisins et sa famille apprirent
que le SEIGNEUR lui avait montré la GRANDEUR de Sa MISÉRICORDE,
et ils se réjouissaient avec elle.
Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant.
Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père.
Mais sa mère prit la parole et déclara :
« Non, il s’appellera Jean. »
On lui dit :
« Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! »
On demandait par signes au père
comment il voulait l’appeler.
Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit :
« Jean est son nom. »
Et tout le monde en fut étonné.
À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia :
il parlait et il bénissait DIEU.
La crainte saisit alors tous les gens du voisinage
et, dans toute la région montagneuse de Judée,
on racontait tous ces événements.
Tous ceux qui les apprenaient
les conservaient dans leur cœur et disaient :
« Que sera donc cet enfant ? »
En effet, la MAIN du SEIGNEUR était avec lui.
 
L’enfant grandissait
et son esprit se fortifiait.
Il alla vivre au désert
jusqu’au jour où il se fit connaître à Israël.
 
 
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyLun 24 Juin - 16:21

Mardi 25 Juin 2019
 
De la férie
 
12ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre de la Genèse                                          13 : 2, 5 à 18 
 
« Qu’il n’y ait pas de querelle entre toi et moi, car nous sommes frères ! »
 
Abram était extrêmement riche
en troupeaux, en argent et en or.
Loth, qui accompagnait Abram,
avait également du petit et du gros bétail,
et son propre campement.
Le pays ne leur permettait pas d’habiter ensemble,
car leurs biens étaient trop considérables
pour qu’ils puissent habiter ensemble.
Il y eut des disputes entre les bergers d’Abram
et ceux de Loth.
Les Cananéens et les Perizzites habitaient aussi le pays.
Abram dit à Loth :
« Surtout, qu’il n’y ait pas de querelle entre toi et moi,
entre tes bergers et les miens,
car nous sommes frères !
N’as-tu pas tout le pays devant toi ?
Sépare-toi donc de moi.
Si tu vas à gauche, j’irai à droite,
et si tu vas à droite, j’irai à gauche. »
Loth leva les yeux
et il vit que toute la région du Jourdain était bien irriguée.
Avant que le SEIGNEUR détruisît Sodome et Gomorrhe,
elle était comme le Jardin du SEIGNEUR,
comme le pays d’Égypte, quand on arrive au delta du Nil.
Loth choisit pour lui toute la région du Jourdain
et il partit vers l’est.
C’est ainsi qu’ils se séparèrent.
Abram habita dans le pays de Canaan,
et Loth habita dans les villes de la région du Jourdain ;
il poussa ses campements jusqu’à Sodome.
Les gens de Sodome se conduisaient mal,
et ils péchaient gravement contre le SEIGNEUR.
 
Après le départ de Loth, le SEIGNEUR dit à Abram :
« Lève les yeux et regarde, de l’endroit où tu es,
vers le nord et le midi, vers l’orient et l’occident.
Tout le pays que tu vois, Je te le donnerai,
à toi et à ta descendance, pour toujours.
Je rendrai nombreuse ta descendance,
autant que la poussière de la Terre :
si l’on pouvait compter les grains de poussière,
on pourrait compter tes descendants !
Lève-toi ! Parcours le pays en long et en large :
c’est à toi que Je vais le donner. »
Abram déplaça son campement
et alla s’établir aux chênes de Mambré, près d’Hébron ;
et là, il bâtit un autel au SEIGNEUR.
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
Ce que DIEU  demande à Ses Fidèles
 
Psaume appartenant au recueil de David.
 
[Psaume  14 (15) ;  entièrement]

 
 
 
Psaume  14 (15) : 2 et 3a, 3bc et 4ab, 4d et 5

 
R/ SEIGNEUR, qui séjournera sous Ta Tente ?  
 
Celui qui se conduit parfaitement,
qui agit avec justice
et dit la vérité selon son cœur.
Il met un frein à sa langue.
R/
 
Il ne fait pas de tort à son frère
et n’outrage pas son prochain.
À ses yeux, le réprouvé est méprisable
mais il Honore les Fidèles du SEIGNEUR.
R/
 
Il ne reprend pas sa parole.
Il prête son argent sans intérêt,
n’accepte rien qui nuise à l’innocent.
Qui fait ainsi demeure inébranlable.
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                             7 : 6, 12 à 14
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Moi, Je SUIS la LUMIÈRE du monde, dit le SEIGNEUR.
Celui qui Me suit aura la LUMIÈRE de la VIE.
Alléluia.
(Jn 8, 12)
  
 
 
 
« Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux »
 
En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré ;
ne jetez pas vos perles aux pourceaux,
de peur qu’ils ne les piétinent,
puis se retournent pour vous déchirer.
 
Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous,
faites-le pour eux, vous aussi :
voilà ce que disent la Loi et les Prophètes.
 
Entrez par la porte étroite.
Elle est grande, la porte,
il est large, le chemin
qui conduit à la perdition ;
et ils sont nombreux, ceux qui s’y engagent.
Mais elle est étroite, la porte,
il est resserré, le chemin
qui conduit à la VIE ;
et ils sont peu nombreux, ceux qui le trouvent. »
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                   

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyMar 25 Juin - 16:31

Mercredi 26 Juin 2019
 
De la férie
 
12ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre de la Genèse                                          15 : 1 à 12, 17 et 18a 
 
« Abram eut foi dans le SEIGNEUR et le SEIGNEUR estima qu’il était Juste » et « le SEIGNEUR conclut une ALLIANCE avec lui »
 
En ces jours-là,
    la PAROLE DU SEIGNEUR fut adressée à Abram dans une vision :
« Ne crains pas, Abram !
JE SUIS UN BOUCLIER pour toi.
Ta récompense sera très grande. »
    Abram répondit :
« Mon SEIGNEUR DIEU, que pourrais-TU donc me donner ?
Je m’en vais sans enfant,
et l’héritier de ma maison, c’est Élièzer de Damas. »
    Abram dit encore :
« Tu ne m’as pas donné de descendance,
et c’est un de mes serviteurs qui sera mon héritier. »
    Alors cette PAROLE DU SEIGNEUR fut adressée à Abram :
« Ce n’est pas lui qui sera ton héritier,
mais quelqu’un de ton sang. »
    Puis IL le fit sortir et lui dit :
« Regarde le ciel,
et compte les étoiles, si tu le peux… »
Et IL déclara :
« Telle sera ta descendance ! »
    Abram eut foi dans le SEIGNEUR
et le SEIGNEUR estima qu’il était Juste.
 
    Puis IL dit :
« JE SUIS LE SEIGNEUR,
qui t’ai fait sortir d’Our en Chaldée
pour te donner ce pays en héritage. »
    Abram répondit :
« SEIGNEUR mon DIEU, comment vais-je savoir
que je l’ai en héritage ? »
    Le SEIGNEUR lui dit :
« Prends-moi une génisse de trois ans,
une chèvre de trois ans,
un bélier de trois ans,
une tourterelle et une jeune colombe. »
    Abram prit tous ces animaux,
les partagea en deux,
et plaça chaque moitié en face de l’autre ;
mais il ne partagea pas les oiseaux.
    Comme les rapaces descendaient sur les cadavres,
Abram les chassa.
    Au coucher du Soleil,
un sommeil mystérieux tomba sur Abram,
une sombre et profonde frayeur tomba sur lui.
    Après le coucher du Soleil, il y eut des ténèbres épaisses.
Alors un brasier fumant et une torche enflammée
passèrent entre les morceaux d’animaux.
    Ce jour-là, le SEIGNEUR conclut une ALLIANCE avec Abram
en ces termes :
« À ta descendance
JE donne le pays que voici,
depuis le Torrent d'Égypte
jusqu'au Grand Fleuve, l'Euphrate. »
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
Histoire de la FIDÉLITÉ de DIEU

[Psaume  104 (105) ;  entièrement]

 
 
Psaume  104 (105) : 1 et 2, 3 et 4, 6 et 7, 8 et 9

 
R/ Le SEIGNEUR s’est toujours souvenu de SON ALLIANCE.  
 
Rendez grâce au SEIGNEUR, proclamez SON NOM,
annoncez parmi les peuples SES HAUTS FAITS ;
chantez et jouez pour LUI,
redites sans fin SES MERVEILLES.
R/
 
Glorifiez-vous de SON NOM TRÈS SAINT :
joie pour les cœurs qui cherchent DIEU !
Cherchez le SEIGNEUR et SA PUISSANCE,
recherchez sans trêve SA FACE.
R/
 
Vous, la race d’Abraham Son Serviteur,
les fils de Jacob, qu’IL a choisis,
le SEIGNEUR, c’est LUI notre DIEU :
SES JUGEMENTS font LOI pour l’Univers.
R/
 
IL s’est toujours souvenu de SON ALLIANCE,
PAROLE édictée pour mille générations :
PROMESSE faite à Abraham,
GARANTIE PAR SERMENT à Isaac.
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                             7 : 15 à 20
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Demeurez en Moi, comme Moi en vous, dit le SEIGNEUR ;
celui qui demeure en Moi porte beaucoup de fruit.
Alléluia.
(Jn 15, 4a.5b)
  
 
 
 
« C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez »
 
En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
    « Méfiez-vous des faux prophètes
qui viennent à vous déguisés en brebis,
alors qu’au-dedans ce sont des loups voraces.
    C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.
Va-t-on cueillir du raisin sur des épines,
ou des figues sur des chardons ?
    C’est ainsi que tout arbre bon donne de beaux fruits,
et que l’arbre qui pourrit donne des fruits mauvais.
    Un arbre bon ne peut pas donner des fruits mauvais,
ni un arbre qui pourrit donner de beaux fruits.
    Tout arbre qui ne donne pas de beaux fruits
est coupé et jeté au feu.
    Donc, c’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. »
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                     

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyMer 26 Juin - 16:39

Jeudi 27 Juin 2019
 
Saint Cyrille d’Alexandrie, Évêque et Docteur de l’Église
376-444. Patriarche d’Alexandrie, il fut l’âme du concile oecuménique d’Éphèse qui, en 431, proclama MARIE “MÈRE de DIEU”
 
12ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre de la Genèse                                          16 : 1 à 12, 15 et 16 
 
« Agar enfanta un fils à Abram, qui lui donna le nom d’Ismaël »
 
En ces jours-là,
Saraï, la femme d’Abram, ne lui avait pas donné d’enfant.
Elle avait une servante égyptienne, nommée Agar,
et elle dit à Abram :
« Écoute-moi : le SEIGNEUR ne m’a pas permis d’avoir un enfant.
Va donc vers ma servante ;
grâce à elle, peut-être aurai-je un fils. »
Abram écouta Saraï.
Et donc dix ans après qu’Abram se fut établi au pays de Canaan,
Saraï, femme d’Abram, prit Agar l’Égyptienne, sa servante,
et la donna pour femme à son mari Abram.
Celui-ci alla vers Agar, et elle devint enceinte.
Quand elle se vit enceinte, sa maîtresse ne compta plus à ses yeux.
Saraï dit à Abram :
« Que la violence qui m’est faite retombe sur toi !
C’est moi qui ai mis ma servante dans tes bras,
et, depuis qu’elle s’est vue enceinte,
je ne compte plus à ses yeux.
Que le SEIGNEUR soit juge entre moi et toi ! »
Abram lui répondit :
« Ta servante est entre tes mains,
fais-lui ce que bon te semble. »
Saraï humilia Agar et celle-ci prit la fuite.
L’Ange du SEIGNEUR la trouva dans le désert,
près d’une source, celle qui est sur la route de Shour.
L’Ange lui dit :
« Agar, servante de Saraï, d’où viens-tu et où vas-tu ? »
Elle répondit :
« Je fuis ma maîtresse Saraï. »
L’Ange du SEIGNEUR lui dit :
« Retourne chez ta maîtresse, et humilie-toi sous sa main. »
L’Ange du SEIGNEUR lui dit :
« Je te donnerai une descendance tellement nombreuse
qu’il sera impossible de la compter. »
L’Ange du SEIGNEUR lui dit :
« Tu es enceinte, tu vas enfanter un fils,
et tu lui donneras le nom d’Ismaël (c’est-à-dire : DIEU ENTEND),
car le SEIGNEUR t’a entendue dans ton humiliation.
Cet homme sera comme l’âne sauvage :
sa main se dressera contre tous,
et la main de tous contre lui ;
il établira sa demeure face à tous ses frères. »
 
Agar enfanta un fils à Abram,
qui lui donna le nom d’Ismaël.
Abram avait 86 ans
quand Agar lui enfanta Ismaël.
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
Infidélité d’Israël, FIDÉLITÉ  de DIEU

[Psaume  105 (106) ;  entièrement]

 
 
 
Psaume  105 (106) : 1 et 2, 3 et 4ab, 4c et 5

 
R/ Rendez grâce au SEIGNEUR : IL est BON !  
 
Rendez grâce au SEIGNEUR : IL est BON !
ÉTERNEL est SON AMOUR !
Qui dira les HAUTS FAITS du SEIGNEUR,
qui célébrera SES LOUANGES ?
R/
 
Heureux qui pratique la justice,
qui observe le droit en tout temps !
Souviens-toi de moi, SEIGNEUR,
dans TA BIENVEILLANCE pour Ton Peuple.
R/
 
TOI qui le sauves, visite-moi :
que je voie le bonheur de Tes Élus ;
que j’aie part à la joie de Ton Peuple,
à la fierté de ton héritage.
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                             7 : 21 à 29
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Si quelqu’un M’aime, il gardera Ma PAROLE,
dit le SEIGNEUR ;
Mon PÈRE l’aimera, et Nous viendrons vers lui.
Alléluia.
(Jn 14, 23)
  
 
 
 
La maison construite sur le roc et la maison construite sur le sable
 
En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Ce n’est pas en Me disant : “SEIGNEUR, SEIGNEUR !”
qu’on entrera dans le Royaume des Cieux,
mais c’est en faisant la VOLONTÉ de Mon PÈRE qui est aux Cieux.
Ce jour-là, beaucoup me diront :
“SEIGNEUR, SEIGNEUR,
n’est-ce pas en Ton NOM que nous avons prophétisé,
en Ton NOM que nous avons expulsé les démons,
en Ton NOM que nous avons fait beaucoup de miracles ?”
Alors Je leur déclarerai :
“Je ne vous ai jamais connus.
Écartez- vous de Moi, vous qui commettez le mal !”
 
Ainsi, celui qui entend les PAROLES que Je dis là
et les met en pratique
est comparable à un homme prévoyant
qui a construit sa maison sur le roc.
La pluie est tombée, les torrents ont dévalé,
les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ;
la maison ne s’est pas écroulée,
car elle était fondée sur le roc.
Et celui qui entend de Moi ces PAROLES
sans les mettre en pratique
est comparable à un homme insensé
qui a construit sa maison sur le sable.
La pluie est tombée, les torrents ont dévalé,
les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ;
la maison s’est écroulée,
et son écroulement a été complet. »
 
Lorsque JÉSUS eut terminé Ce DISCOURS,
les foules restèrent frappées de SON ENSEIGNEMENT,
car IL les enseignait en homme qui a autorité,
et non pas comme leurs scribes.
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                    

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyJeu 27 Juin - 16:17

Vendredi 28 Juin 2019
 
 
SACRÉ-CŒUR de JÉSUS  
Solennité du SEIGNEUR
Nul mieux que JÉSUS n’a su révéler la BONTÉ DU COEUR DE DIEU, SON ATTENTION aux petits et à leurs misères quotidiennes.
 
 


(Couleur liturgique :
Blanc )

Année C
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre du Prophète Ézékiel       34 :  11 à 16
 
 
« C’est Moi qui ferai paître Mon Troupeau, et c’est Moi qui le ferai reposer »
 
Ainsi Parle le SEIGNEUR DIEU :
Voici que Moi-Même, Je m’occuperai de Mes Brebis,
et Je veillerai sur elles.
    Comme un berger veille sur les brebis de son troupeau
quand elles sont dispersées,
ainsi Je veillerai sur Mes Brebis,
et J’irai les délivrer dans tous les endroits où elles ont été dispersées
un jour de nuages et de sombres nuées.
    Je les ferai sortir d’entre les peuples,
Je les rassemblerai des différents pays
et Je les ramènerai sur leur terre ;
Je les ferai paître sur les montagnes d’Israël,
dans les vallées, dans les endroits les meilleurs.
    Je les ferai paître dans un bon pâturage,
et leurs prairies seront sur les hauteurs d’Israël.
Là, Mes Brebis se reposeront dans de belles prairies,
elles brouteront dans de gras pâturages, sur les monts d’Israël.
    C’est Moi qui ferai paître Mon Troupeau,
et c’est Moi qui le ferai reposer,
– Oracle du SEIGNEUR DIEU.
    La brebis perdue, Je la chercherai ;
l’égarée, Je la ramènerai.
Celle qui est blessée, Je la panserai.
Celle qui est malade, Je lui rendrai des forces.
Celle qui est grasse et vigoureuse,
Je la garderai, Je la ferai paître selon le droit.
 
– PAROLE du SEIGNEUR.  

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 Le SEIGNEUR est mon BERGER  

Psaume appartenant au recueil de David.
 

 
 
Psaume 22 (23) : 1 et 2ab, 2c et 3, 4, 5, 6 

 
R/ Le SEIGNEUR est mon BERGER :
rien ne saurait me manquer.

 
Le SEIGNEUR est mon BERGER :
je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraîche,
IL me fait reposer.
R/
 
IL me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
IL me conduit par le JUSTE CHEMIN
pour l’HONNEUR de SON NOM.
R/
 
Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car TU es avec moi,
TON BÂTON me guide et me rassure.
R/
 
TU prépares la table pour moi
devant mes ennemis ;
TU répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.
R/
 
Grâce et bonheur m’accompagnent
tous les jours de ma vie ;
j’habiterai la MAISON du SEIGNEUR
pour la durée de mes jours.
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 

(Deuxième lecture)
Lettre de Saint Paul Apôtre aux Romains        5 : 5b à 11
 
 
« La Preuve que DIEU nous aime »
 
Frères,
    l’AMOUR DE DIEU a été répandu dans nos cœurs
par l’ESPRIT SAINT qui nous a été donné.
    Alors que nous n’étions encore capables de rien,
le CHRIST, au temps fixé par DIEU,
est mort pour les impies que nous étions.
    Accepter de mourir pour un homme juste,
c’est déjà difficile ;
peut-être quelqu’un s’exposerait-il à mourir
pour un homme de bien.
    Or, la preuve que DIEU nous aime,
c’est que le CHRIST est mort pour nous,
alors que nous étions encore pécheurs.
    À plus forte raison, maintenant que le SANG DU CHRIST
nous a fait devenir des Justes,
serons-nous sauvés par LUI
de la colère de DIEU.
    En effet, si nous avons été réconciliés avec DIEU
par la mort de SON FILS
alors que nous étions ses ennemis,
à plus forte raison,
maintenant que nous sommes réconciliés,
serons-nous sauvés en ayant part à SA VIE.
    Bien plus, nous mettons notre fierté en DIEU,
par notre SEIGNEUR JÉSUS CHRIST,
par qui, maintenant, nous avons reçu la RÉCONCILIATION.
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc     15 : 3 à 7
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
JE SUIS LE BON PASTEUR, dit le SEIGNEUR ;
Je connais Mes Brebis
et Mes Brebis ME connaissent.
Alléluia.
 
(Jn 10, 14)
  
 
 
 
«  Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis qui était perdue  »
 
En ce temps-là,
    s’adressant aux pharisiens et aux scribes,
    JÉSUS disait cette parabole :
    « Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une,
n’abandonne-t-il pas les 99 autres dans le désert
pour aller chercher celle qui est perdue,
jusqu’à ce qu’il la retrouve ?
    Quand il l’a retrouvée,
il la prend sur ses épaules, tout joyeux,
    et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins
pour leur dire :
‘Réjouissez-vous avec moi,
car j’ai retrouvé ma brebis,
celle qui était perdue !’
    Je vous le dis :
C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le Ciel
pour un seul pécheur qui se convertit,
plus que pour 99 justes
qui n’ont pas besoin de conversion. »
  
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyVen 28 Juin - 16:43

  Samedi 29 Juin 2019
 
 
Saint Pierre et Saint Paul ; Apôtres 
Simon, frère André, reçut de JÉSUS le nom de Pierre. Paul rencontra le CHRIST sur le chemin de Damas. Ils sont appelés “colonnes de l’église” ils moururent martyrs à Rome (vers 64).
 
 
(Couleur liturgique : Rouge )
Année C
 
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre des Actes des Apôtres                                      12  :  1 à 11
 
 
« Vraiment, je me rends compte maintenant que le SEIGNEUR m’a arraché aux mains d’Hérode »
 
À cette époque,
le roi Hérode Agrippa
se saisit de certains membres de l’Église pour les mettre à mal.
Il supprima Jacques, frère de Jean,
en le faisant décapiter.
Voyant que cette mesure plaisait aux Juifs,
il décida aussi d’arrêter Pierre.
C’était les jours des Pains sans levain.
Il le fit appréhender, emprisonner,
et placer sous la garde de quatre escouades de quatre soldats ;
il voulait le faire comparaître devant le peuple
après la Pâque.
Tandis que Pierre était ainsi détenu dans la prison,
l’Église priait DIEU pour lui avec insistance.
Hérode allait le faire comparaître.
Or, Pierre dormait, cette nuit-là,
entre deux soldats ;
il était attaché avec deux chaînes
et des gardes étaient en faction
devant la porte de la prison.
Et voici que survint l’Ange du SEIGNEUR,
et une Lumière brilla dans la cellule.
Il réveilla Pierre en le frappant au côté et dit :
« Lève-toi vite. »
Les chaînes lui tombèrent des mains.
Alors l’Ange lui dit :
« Mets ta ceinture et chausse tes sandales. »
Ce que fit Pierre.
L’Ange ajouta : « Enveloppe-toi
de ton manteau et suis-moi.»
Pierre sortit derrière lui,
mais il ne savait pas que tout ce qui arrivait grâce à l’Ange
était bien réel ;
il pensait qu’il avait une vision.
Passant devant un premier poste de garde,
puis devant un second,
ils arrivèrent au portail de fer donnant sur la ville.
Celui-ci s’ouvrit tout seul devant eux.
Une fois dehors, ils s’engagèrent dans une rue,
et aussitôt l’Ange le quitta.
Alors, se reprenant, Pierre dit :
« Vraiment, je me rends compte maintenant
que le SEIGNEUR a envoyé Son Ange,
et qu’il m’a arraché aux mains d’Hérode
et à tout ce qu’attendait le peuple juif. »
 
 
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 Le SEIGNEUR m’a délivré de toutes mes craintes

 
Du recueil de David. Devant Abimélek, David s’était fait passer pour fou. Après avoir été mis à la porte par celui-ci, il prononça les paroles que voici.

 
[Psaume 33 (34) ;  entièrement] 

 
 
 
Psaume 33 (34) :  2 et 3, 4 et 5, 6 et 7, 8 et 9

 
R/ De toutes mes frayeurs,
le SEIGNEUR me délivre.

 
Je bénirai le SEIGNEUR en tout temps,
Sa Louange sans cesse à mes lèvres.
Je me glorifierai dans le SEIGNEUR :
que les pauvres m’entendent et soient en fête !
R/

 
Magnifiez avec moi le SEIGNEUR,
exaltons tous ensemble SON NOM.
Je cherche le Seigneur, Il me répond :
de toutes mes frayeurs, IL me délivre.
R/

 
Qui regarde vers LUI resplendira,
sans ombre ni trouble au visage.
Un pauvre crie ; le SEIGNEUR entend :
IL le sauve de toutes ses angoisses.
R/

 
L’Ange du SEIGNEUR campe alentour,
pour libérer ceux qui LE craignent.
Goûtez et voyez : le SEIGNEUR EST BON !
Heureux qui trouve en LUI son Refuge !
R/

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - :copyright: AELF, Paris
 
 
 
 
 
 

(Deuxième lecture)
Deuxième Lettre de Saint Paul Apôtre à Timothée                4 : 6 à 8, 17 et 18  
 
 
« Je n’ai plus qu’à recevoir la couronne de la justice »
 
Bien-aimé,
je suis déjà offert en sacrifice,
le moment de mon départ est venu.
J’ai mené le bon combat,
j’ai achevé ma course,
j’ai gardé la foi.
Je n’ai plus qu’à recevoir la couronne de la justice :
le SEIGNEUR, le JUSTE JUGE, me la remettra en ce jour-là,
et non seulement à moi,
mais aussi à tous ceux qui auront désiré avec amour
SA MANIFESTATION GLORIEUSE.
 
Tous m’ont abandonné.
Le SEIGNEUR, LUI, m’a assisté.
IL m’a rempli de FORCE
pour que, par moi,
la Proclamation de l’Évangile s’accomplisse jusqu’au bout
et que toutes les nations l’entendent.
J’ai été arraché à la gueule du lion ;
le SEIGNEUR m’arrachera encore
à tout ce qu’on fait pour me nuire.
IL me sauvera et me fera entrer dans son Royaume Céleste.
À LUI la GLOIRE pour les siècles des siècles. Amen.
 
 
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                                               16 : 13 à 19
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
 
Tu es Pierre,
et sur cette pierre Je bâtirai Mon Église ;
et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur Elle.
 
Alléluia.
(Mt 16, 18)
  
 
 
 
« Tu es Pierre, et Je te donnerai les Clés du Royaume des Cieux »
 
En ce temps-là,
JÉSUS, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe,
demandait à Ses Disciples :
« Au dire des gens,
qui est le FILS de l’Homme ? »
Ils répondirent :
« Pour les uns, Jean le Baptiste ;
pour d’autres, Élie ;
pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des Prophètes. »
JÉSUS leur demanda :
« Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-Je? »
Alors Simon-Pierre prit la Parole et dit :
« TU ES LE CHRIST,
le FILS DU DIEU VIVANT ! »
Prenant la Parole à Son Tour, JÉSUS lui dit :
« Heureux es-tu, Simon fils de Yonas :
ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela,
mais MON PÈRE qui est aux Cieux.
Et Moi, Je te le déclare :
Tu es Pierre,
et sur cette pierre Je bâtirai Mon Église ;
et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur Elle.
Je te donnerai les Clés du Royaume des Cieux :
tout ce que tu auras lié sur la Terre
sera lié dans les Cieux,
et tout ce que tu auras délié sur la Terre
sera délié dans les Cieux. »
 
 
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptySam 29 Juin - 17:40

  Dimanche 30 Juin 2019
 
13ième Dimanche du Temps Ordinaire
 
(Couleur liturgique : Vert )
Année C
 
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Premier Livre des Rois                   19 : 16b, 19 à 21  
 
 
« Élisée se leva et partit à la suite d’Élie »
 
En ces jours-là,
le SEIGNEUR avait dit au Prophète Élie :
« Tu consacreras Élisée, fils de Shafath,
comme Prophète pour te succéder. »
    Élie s’en alla.
Il trouva Élisée, fils de Shafath, en train de labourer.
Il avait à labourer douze arpents,
et il en était au douzième.
Élie passa près de lui et jeta vers lui son manteau.
    Alors Élisée quitta ses bœufs, courut derrière Élie,
et lui dit :
« Laisse-moi embrasser mon père et ma mère,
puis je te suivrai. »
Élie répondit :
« Va-t’en, retourne là-bas !
Je n’ai rien fait. »
    Alors Élisée s’en retourna ;
mais il prit la paire de bœufs pour les immoler,
les fit cuire avec le bois de l’attelage,
et les donna à manger aux gens.
Puis il se leva, partit à la suite d’Élie
et se mit à son service.
 
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
Joie d’un homme que DIEU a délivré de la mort

 
Poème appartenant au recueil de David.

 
[Psaume 15 (16) ;  entièrement] 

 
 
 
Psaume 15 (16) : 1 et 2a et 5, 7 et 8, 9 et 10, 2b et 11

 
R/ DIEU, mon bonheur et ma joie !

 
Garde-moi, mon DIEU : j’ai fait de TOI mon refuge.
J’ai dit au SEIGNEUR : « TU es mon DIEU !
SEIGNEUR, mon partage et ma coupe :
de TOI dépend mon sort. »
R/

 
Je bénis le SEIGNEUR qui me conseille :
même la nuit mon cœur m’avertit.
Je garde le SEIGNEUR devant moi sans relâche ;
IL est à ma droite : je suis inébranlable.
R/

 
Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
ma chair elle-même repose en confiance :
TU ne peux m’abandonner à la mort
ni laisser ton ami voir la corruption.
R/

 
Je n’ai pas d’autre bonheur que TOI.
TU m’apprends le CHEMIN DE LA VIE :
devant TA FACE, débordement de JOIE !
À TA DROITE, ÉTERNITÉ DE DÉLICES !
R/

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - :copyright: AELF, Paris
 

« Chants audio du Psaume 15 (16) »

Du CD, Signes :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 

(Deuxième lecture)
Lettre de Saint Paul Apôtre aux Galates        5 : 1, 13 à 18
 
 
« Vous avez été appelés à la liberté »
 
Frères,
    c’est pour que nous soyons libres
que le CHRIST nous a libérés.
Alors tenez bon,
ne vous mettez pas de nouveau sous le joug de l’esclavage.
    Vous, frères, vous avez été appelés à la liberté.
Mais que cette liberté ne soit pas un prétexte
pour votre égoïsme ;
au contraire, mettez-vous, par amour,
au service les uns des autres.
    Car toute la Loi est accomplie
dans l’UNIQUE PAROLE que voici :
 
TU AIMERAS TON PROCHAIN COMME TOI-MÊME.
 
    Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres,
prenez garde : vous allez vous détruire les uns les autres.
    Je vous le dis :
marchez sous la conduite de l’ESPRIT SAINT,
et vous ne risquerez pas de satisfaire les convoitises de la chair.
    Car les tendances de la chair s’opposent à l’ESPRIT,
et les tendances de l’ESPRIT s’opposent à la chair.
En effet, il y a là un affrontement
qui vous empêche de faire tout ce que vous voudriez.
    Mais si vous vous laissez conduire par l’ESPRIT,
vous n’êtes pas soumis à la Loi.
 
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc                             9 : 51 à 62
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
 
PARLE, SEIGNEUR, ton serviteur écoute ;
TU as les PAROLES de la VIE ÉTERNELLE.
 
Alléluia.
(cf. 1 S 3,9 ; Jn 6, 68c)
  
 
 
 
« JÉSUS, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem » « Je te suivrai partout où tu iras »
 
Comme s’accomplissait le temps
où IL allait être enlevé au Ciel,
JÉSUS, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem.
    IL envoya, en avant de LUI, des messagers ;
ceux-ci se mirent en route
et entrèrent dans un village de Samaritains
pour préparer SA VENUE.
    Mais on refusa de LE recevoir,
parce qu’IL se dirigeait vers Jérusalem.
    Voyant cela,
les Disciples Jacques et Jean dirent :
« SEIGNEUR, veux-TU que nous ordonnions
qu’un feu tombe du Ciel et les détruise ? »
    Mais JÉSUS, se retournant, les réprimanda.
    Puis ils partirent pour un autre village.
 
    En cours de route, un homme dit à JÉSUS :
« Je TE suivrai partout où TU iras. »
    JÉSUS lui déclara :
« Les renards ont des terriers,
les oiseaux du ciel ont des nids ;
mais le FILS de l’Homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »
 
    IL dit à un autre :
« Suis-Moi. »
L’homme répondit :
« SEIGNEUR, permets-moi d’aller d’abord
enterrer mon père. »
    Mais JÉSUS répliqua :
« Laisse les morts enterrer leurs morts.
Toi, pars, et annonce le RÈGNE DE DIEU. »
 
    Un autre encore LUI dit :
« Je TE suivrai, SEIGNEUR ;
mais laisse-moi d’abord faire mes adieux
aux gens de ma maison. »
    JÉSUS lui répondit :
« Quiconque met la main à la charrue,
puis regarde en arrière,
n’est pas fait pour le Royaume de DIEU. »
 
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyDim 30 Juin - 16:28

  Lundi 1er Juillet 2019
 
De la férie
 
13ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C
 
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre de la Genèse                                      18  :  16 à 33
 
 
« Vas-tu faire mourir le juste avec le coupable ?  »
 
Aux chênes de Mambré,
    les hommes se levèrent pour partir
et regardèrent du côté de Sodome.
Abraham marchait avec eux pour les reconduire.
    Le SEIGNEUR s’était dit :
« Est-ce que Je vais cacher à Abraham ce que Je veux faire ?
    Car Abraham doit devenir une nation grande et puissante,
et toutes les nations de la Terre
doivent être bénies en lui.
    En effet, Je l’ai choisi pour qu’il ordonne
à ses fils et à sa descendance
de garder le CHEMIN DU SEIGNEUR,
en pratiquant la JUSTICE et le DROIT ;
ainsi, le SEIGNEUR réalisera SA PAROLE à Abraham. »
    Alors le SEIGNEUR dit :
« Comme elle est grande,
la clameur au sujet de Sodome et de Gomorrhe !
Et leur faute, comme elle est lourde !
    Je veux descendre pour voir
si leur conduite correspond à la clameur venue jusqu’à Moi.
Si c’est faux, Je le reconnaîtrai. »
    Les hommes se dirigèrent vers Sodome,
tandis qu’Abraham demeurait devant le SEIGNEUR.
    Abraham s’approcha et dit :
« Vas-TU vraiment faire périr le juste avec le coupable ?
    Peut-être y a-t-il cinquante justes dans la ville.
Vas-TU vraiment les faire périr ?
Ne pardonneras-TU pas à toute la ville
à cause des cinquante justes qui s’y trouvent ?
    Loin de TOI de faire une chose pareille !
Faire mourir le juste avec le coupable,
traiter le juste de la même manière que le coupable,
loin de TOI d’agir ainsi !
Celui qui juge toute la Terre
n’agirait-IL pas selon le DROIT ? »
    Le SEIGNEUR déclara :
« Si Je trouve cinquante justes dans Sodome,
à cause d’eux Je pardonnerai à toute la ville. »
    Abraham répondit :
« J’ose encore parler à mon SEIGNEUR,
moi qui suis poussière et cendre.
    Peut-être, sur les cinquante justes, en manquera-t-il cinq :
pour ces cinq-là, vas-TU détruire toute la ville ? »
IL déclara :
« Non, Je ne la détruirai pas,
si J’en trouve quarante-cinq. »
    Abraham insista :
« Peut-être s’en trouvera-t-il seulement quarante ? »
Le SEIGNEUR déclara :
« Pour quarante,
Je ne le ferai pas. »
    Abraham dit :
« Que mon SEIGNEUR ne se mette pas en colère,
si j’ose parler encore :
peut-être s’en trouvera-t-il seulement trente ? »
IL déclara :
« Si J’en trouve trente,
Je ne le ferai pas. »
    Abraham dit alors :
« J’ose encore parler à mon SEIGNEUR.
Peut-être s’en trouvera-t-il seulement vingt ? »
IL déclara :
« Pour vingt,
Je ne détruirai pas. »
    Il dit :
« Que mon SEIGNEUR ne se mette pas en colère :
je ne parlerai plus qu’une fois.
Peut-être s’en trouvera-t-il seulement dix ? »
Et le SEIGNEUR déclara :
« Pour dix,
Je ne détruirai pas. »
    Quand le SEIGNEUR eut fini de s’entretenir avec Abraham,
IL partit,
et Abraham retourna chez lui.
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
 Je veux dire merci au SEIGNEUR

Du recueil de David.

[Psaume 102 (103) ;  entièrement] 

 
 
 
Psaume 102 (103) :  1 et 2, 3 et 4, 8 et 9, 10 et 11  

 
R/ Le SEIGNEUR est TENDRESSE et PITIÉ.

 
Bénis le SEIGNEUR, ô mon âme,
bénis SON NOM TRÈS SAINT, tout mon être !
Bénis le SEIGNEUR, ô mon âme,
n’oublie aucun de SES BIENFAITS !
R/

 
Car IL pardonne toutes tes offenses
et te guérit de toute maladie ;
IL réclame ta vie à la tombe
et te couronne d’AMOUR et de TENDRESSE .
R/

 
Le SEIGNEUR est TENDRESSE et PITIÉ,
Lent à la Colère et PLEIN D’AMOUR ;
IL n’est pas pour toujours en procès,
ne maintient pas sans fin Ses Reproches.
R/

 
IL n’agit pas envers nous selon nos fautes,
ne nous rend pas selon nos offenses.
Comme le ciel domine la terre,
FORT EST SON AMOUR pour qui LE craint !
R/

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - :copyright: AELF, Paris
 
 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                                               8 : 18 à 22
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur,
mais écoutez la VOIX DU SEIGNEUR.
Alléluia.
(cf. Ps 94, 8a.7d)
  
 
 
 
« Suis-moi  »
 
En ce temps-là,
    JÉSUS, voyant une foule autour de LUI,
donna l’ordre de partir vers l’autre rive.
    Un scribe s’approcha et LUI dit :
« MAÎTRE, je TE suivrai partout où TU iras. »
    Mais JÉSUS lui déclara :
« Les renards ont des terriers,
les oiseaux du ciel ont des nids ;
mais le FILS de l’Homme
n’a pas d’endroit où reposer la tête. »
    Un autre de Ses Disciples LUI dit :
« SEIGNEUR, permets-moi d’aller d’abord
enterrer mon père. »
    JÉSUS lui dit :
« Suis-moi,
et laisse les morts enterrer leurs morts. »
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyLun 1 Juil - 17:00

  Mardi 2 Juillet 2019
 
De la férie
 
13ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C
 
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre de la Genèse                                      19  :  15 à 29
 
 
« Le SEIGNEUR fit tomber sur Sodome et Gomorrhe une pluie de soufre et de feu »
 
En ces jours-là,
les gens de Sodome avaient voulu s’en prendre
aux deux voyageurs passant la nuit chez Loth.
À l’aurore, les deux Anges pressèrent Loth, en disant :
« Debout !
Prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici, et va-t’en,
de peur que tu ne périsses
à cause des crimes de cette ville. »
Comme il s’attardait, ces hommes le saisirent par la main,
ainsi que sa femme et ses deux filles,
parce que le SEIGNEUR voulait l’épargner.
Ils le firent sortir et le conduisirent hors de la ville.
Une fois sortis, ils dirent :
« Sauve-toi si tu tiens à la vie !
Ne regarde pas en arrière,
ne t’arrête nulle part dans cette région,
sauve-toi dans la montagne,
si tu ne veux pas périr ! »
Loth leur dit :
« Non, je vous en prie, mes seigneurs !
Votre serviteur a trouvé grâce à vos yeux,
et vous m’avez fait une grande faveur en me laissant la vie.
Mais je n’ai pas le temps de me sauver dans la montagne :
le malheur va me rattraper et je mourrai.
Voici une ville assez proche pour y fuir
– elle est si petite ! –
Permettez que je me sauve là-bas
– elle est si petite ! –
afin de rester en vie ! »
Ils lui répondirent :
« Pour te faire plaisir cette fois encore,
je ne détruirai pas la ville dont tu parles.
Vite, sauve-toi là-bas,
car je ne puis rien faire avant que tu y sois arrivé. »
C’est pour cela qu’on a donné à cette ville le nom de Soar
(ce qui veut dire : Petite).
 
Le soleil se levait sur le pays
et Loth entrait à Soar,
quand le SEIGNEUR fit tomber du Ciel sur Sodome et Gomorrhe
une pluie de soufre et de feu venant du SEIGNEUR.
DIEU détruisit ces villes et toute la région,
avec tous leurs habitants et la végétation.
Or, la femme de Loth avait regardé en arrière,
et elle était devenue une colonne de sel.
 
Abraham se leva de bon matin
pour se rendre à l’endroit
où il s’était tenu en Présence du SEIGNEUR,
et il regarda du côté de Sodome,
de Gomorrhe et de toute la région :
il vit monter de la terre une fumée
semblable à celle d’une fournaise !
 
Lorsque DIEU a détruit les villes de cette région,
il s’est souvenu d’Abraham ;
et il a fait échapper Loth
au cataclysme qui a détruit les villes où il habitait.
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
 Un innocent fait appel à DIEU

Du recueil de David.

[Psaume 25 (26) ;  entièrement] 

 
 
 
Psaume 25 (26) :  2 et 3, 9 et 10, 11 et 12  

 
R/ J’ai devant les yeux TON AMOUR, SEIGNEUR.

 
Éprouve-moi, SEIGNEUR, scrute-moi,
passe au feu mes reins et mon cœur.
J’ai devant les yeux TON AMOUR,
je marche selon TA VÉRITÉ.
R/

 
Ne m’inflige pas le sort des pécheurs,
le destin de ceux qui versent le sang :
ils ont dans les mains la corruption ;
leur droite est pleine de profits.
R/

 
Oui, j’ai marché sans faillir :
libère-moi ! prends pitié de moi !
Sous mes pieds le terrain est sûr ;
dans l’assemblée je bénirai le SEIGNEUR.
R/

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - :copyright: AELF, Paris
 
 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                                               8 : 23 à 27
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
J’espère le SEIGNEUR,
et j’attends SA PAROLE.
Alléluia.
(cf. Ps 129, 5)
  
 
 
 
« JÉSUS, debout, menaça les vents et la mer, et il se fit un grand calme »
 
En ce temps-là,
comme JÉSUS montait dans la barque,
Ses Disciples LE suivirent.
Et voici que la mer devint tellement agitée
que la barque était recouverte par les vagues.
Mais LUI dormait.
Les Disciples s’approchèrent et LE réveillèrent en disant :
« SEIGNEUR, sauve-nous !
Nous sommes perdus. »
Mais IL leur dit :
« Pourquoi êtes-vous si craintifs,
hommes de peu de foi ? »
Alors, JÉSUS, debout, menaça les vents et la mer,
et il se fit un grand calme.
Les gens furent saisis d’étonnement et disaient :
« Quel est donc CELUI-CI,
pour que même les vents et la mer LUI obéissent ? »
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyMar 2 Juil - 17:33

Mercredi 3 Juillet 2019
 
Saint Thomas, Apôtre 
1er siècle. L’un des douze Apôtres. Devant l’annonce de la résurrection de JÉSUS, il se montra d’abord incrédule, puis exprima sa foi en disant : “Mon SEIGNEUR et mon DIEU !” (Saint Jean 20 : 28).
 
13ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Rouge )
Année C
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Lettre de Saint Paul Apôtre aux Éphésiens               2 : 19 à 22
 
Intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres  
 
Frères,
Maintenant, dans le CHRIST JÉSUS,
vous n'êtes plus des étrangers ni des gens de passage,
vous êtes citoyens du peuple Saint, membres de la Famille de DIEU,
car vous avez été intégrés dans la construction
qui a pour fondations les Apôtres et les Prophètes ;
et la PIERRE ANGULAIRE, c'est le CHRIST JÉSUS LUI-MÊME.
En LUI, toute la construction s'élève harmonieusement
pour devenir un Temple Saint dans le SEIGNEUR.
En LUI, vous êtes, vous aussi, des éléments de la construction
pour devenir par l'ESPRIT SAINT la demeure de DIEU.
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
Louange Universelle


 
Psaume  116 (117) : 1, 2

 
R/ Allez dans le monde entier.
Proclamez l’Évangile.

 
Louez le SEIGNEUR, tous les peuples ;
fêtez-LE, tous les pays !
R/
 
SON AMOUR envers nous s'est montré le PLUS FORT ;
ÉTERNELLE est la FIDÉLITÉ du SEIGNEUR !
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Jean                             20 : 24 à 29
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Thomas, parce que tu M’as vu, tu crois, dit le SEIGNEUR.
Heureux ceux qui croient sans avoir vu !
Alléluia.
(cf. Jn 20, 29)
  
 
 
 
Mon SEIGNEUR et mon DIEU !
 
L'un des Douze, Thomas
(dont le nom signifie : Jumeau),
n'était pas avec eux
quand JÉSUS était venu.
Les autres Disciples lui disaient :
« Nous avons vu le SEIGNEUR ! »
Mais il leur déclara :
« Si je ne vois pas dans SES MAINS
la marque des clous,
si je ne mets pas mon doigt
à l'endroit des clous,
si je ne mets pas la main dans SON CÔTÉ,
non, je ne croirai pas ! »
 
Huit jours plus tard,
les Disciples se trouvaient de nouveau dans la maison,
et Thomas était avec eux.
JÉSUS vient,
alors que les portes étaient verrouillées,
et IL était là au milieu d'eux.
IL dit :
« La paix soit avec vous ! »
Puis IL dit à Thomas :
« Avance ton doigt ici, et vois MES MAINS ;
avance ta main, et mets-la dans MON CÔTÉ :
cesse d'être incrédule,
sois croyant. »
Thomas LUI dit alors :
« Mon SEIGNEUR et mon DIEU ! »
JÉSUS lui dit :
« Parce que tu M'as vu, tu crois.
Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                       

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyMer 3 Juil - 17:00

Jeudi 4 Juillet 2019
 
Sainte Elisabeth du Portugal  
1271-1336. Épouse du roi Denis de Portugal, mère de famille exemplaire, elle oeuvra pour la paix et fut une grande amie des pauvres. 
 
13ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre de la Genèse                                          22 : 1 à 19 
 
Le sacrifice de notre patriarche Abraham.
 
En ces jours-là,
DIEU mit Abraham à l’épreuve.
IL lui dit :
« Abraham ! »
Celui- ci répondit :
« Me voici ! »
DIEU dit :
« Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac,
va au pays de Moriah,
et là tu l’offriras en holocauste
sur la montagne que Je t’indiquerai. »
 
Abraham se leva de bon matin,
sella son âne,
et prit avec lui deux de ses serviteurs et son fils Isaac.
Il fendit le bois pour l’holocauste,
et se mit en route vers l’endroit que DIEU lui avait indiqué.
Le troisième jour, Abraham, levant les yeux,
vit l’endroit de loin.
Abraham dit à ses serviteurs :
« Restez ici avec l’âne.
Moi et le garçon, nous irons jusque là-bas pour adorer,
puis nous reviendrons vers vous. »
 
Abraham prit le bois pour l’holocauste
et le chargea sur son fils Isaac ;
il prit le feu et le couteau,
et tous deux s’en allèrent ensemble.
Isaac dit à son père Abraham :
« Mon père !
– Eh bien, mon fils ? »
Isaac reprit :
« Voilà le feu et le bois,
mais où est l’agneau pour l’holocauste ? »
Abraham répondit :
« DIEU saura bien trouver
l’agneau pour l’holocauste, mon fils. »
Et ils s’en allaient tous les deux ensemble.
 
Ils arrivèrent à l’endroit que DIEU avait indiqué.
Abraham y bâtit l’autel et disposa le bois ;
puis il lia son fils Isaac
et le mit sur l’autel, par-dessus le bois.
Abraham étendit la main
et saisit le couteau pour immoler son fils.
Mais l’Ange du SEIGNEUR l’appela du HAUT du CIEL et dit :
« Abraham ! Abraham ! »
Il répondit :
« Me voici ! »
L’Ange lui dit :
« Ne porte pas la main sur le garçon !
Ne lui fais aucun mal !
Je sais maintenant que tu crains DIEU :
tu ne M’as pas refusé ton fils, ton unique. »
Abraham leva les yeux et vit un bélier
retenu par les cornes dans un buisson.
Il alla prendre le bélier
et l’offrit en holocauste à la place de son fils.
Abraham donna à ce lieu le nom de « LE-SEIGNEUR-VOIT ».
On l’appelle aujourd’hui : « SUR-LE-MONT-LE-SEIGNEUR-EST-VU. »
 
Du CIEL, l’Ange du SEIGNEUR appela une seconde fois Abraham.
IL déclara :
« Je le jure par MOI-MÊME, ORACLE du SEIGNEUR :
parce que tu as fait cela,
parce que tu ne M’as pas refusé ton fils, ton unique,
Je te comblerai de bénédictions,
Je rendrai ta descendance aussi nombreuse
que les étoiles du ciel
et que le sable au bord de la mer,
et ta descendance occupera les places fortes de ses ennemis.
Puisque tu as écouté Ma VOIX,
toutes les nations de la Terre
s’adresseront l’une à l’autre la bénédiction
par le nom de ta descendance. »
 
Alors Abraham retourna auprès de ses serviteurs
et ensemble ils se mirent en route pour Bershéba ;
et Abraham y habita.
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
Prière d’un homme arraché à la mort

[Psaume  114 (116A) ;  entièrement]

 
 
Psaume  114 (116A) : 1 et 2, 3 et 4, 5 et 6, 8 et 9

 
R/ Je marcherai en PRÉSENCE du SEIGNEUR
sur la Terre des vivants.

 
J’aime le SEIGNEUR :
IL entend le cri de ma prière ;
IL incline vers moi SON OREILLE :
toute ma vie, je L’invoquerai.
R/
 
J’étais pris dans les filets de la mort,
     retenu dans les liens de l’abîme,
j’éprouvais la tristesse et l’angoisse ;
j’ai invoqué le NOM du SEIGNEUR :
« SEIGNEUR, je T’en prie, délivre-moi ! »
R/
 
Le SEIGNEUR est JUSTICE et PITIÉ,
notre DIEU est TENDRESSE.
Le SEIGNEUR défend les petits :
j’étais faible, IL m’a sauvé.
R/
 
IL a sauvé mon âme de la mort,
gardé mes yeux des larmes
    et mes pieds du faux pas.
Je marcherai en PRÉSENCE du SEIGNEUR
sur la Terre des vivants.
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                             9 : 1 à 8
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Dans le CHRIST,
DIEU réconciliait le monde avec LUI :
IL a mis dans notre bouche la PAROLE de la RÉCONCILIATION.
Alléluia.
(cf. 2 Co 5, 19)
  
 
 
 
« Les foules rendirent GLOIRE à DIEU qui a donné un tel pouvoir aux hommes »
 
En ce temps-là,
JÉSUS monta en barque, refit la traversée,
et alla dans sa ville de Capharnaüm.
Et voici qu’on LUI présenta un paralysé,
couché sur une civière.
Voyant leur foi,
JÉSUS dit au paralysé :
« Confiance, mon enfant,
tes péchés sont pardonnés. »
Et voici que certains parmi les scribes se disaient :
« Celui-là blasphème. »
Mais JÉSUS, connaissant leurs pensées, demanda :
« Pourquoi avez-vous des pensées mauvaises ?
En effet, qu’est-ce qui est le plus facile ?
Dire : “Tes péchés sont pardonnés”,
ou bien dire : “Lève- toi et marche” ?
Eh bien ! pour que vous sachiez que le FILS de l’Homme
a le pouvoir, sur la Terre, de pardonner les péchés…
– JÉSUS s’adressa alors au paralysé –
lève-toi, prends ta civière,
et rentre dans ta maison. »
Il se leva et rentra dans sa maison.
Voyant cela, les foules furent saisies de crainte,
et rendirent GLOIRE à DIEU
qui a donné un tel pouvoir aux hommes.
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                      

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyJeu 4 Juil - 16:37

Vendredi 5 Juillet 2019
 
Saint Antoine-Marie Zaccaria, Prêtre  
Mort en 1539. D’abord médecin, il s’orienta ensuite vers le sacerdoce. D’un zèle apostolique intense, il fonda en 1530 la congrégation des Barnabites. 
 
13ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre de la Genèse                                          23 : 1 à 4, 19  ;  24 : 1 à 8, 62 à 67 
 
Isaac aima Rébecca et se consola de la mort de sa mère
 
Sara vécut cent vingt-sept ans.
Elle mourut à Kiriath-Arba, c’est-à-dire à Hébron,
dans le pays de Canaan.
Abraham s’y rendit pour le deuil et les lamentations.
Puis il laissa le corps
pour aller parler aux Hittites qui habitaient le pays :
« Je ne suis qu’un immigré, un hôte, parmi vous ;
accordez-moi d’acquérir chez vous une propriété funéraire
où je pourrai enterrer cette morte. »
Abraham ensevelit sa femme Sara
dans la caverne du champ de Macpéla,
qui est en face de Mambré,
c’est-à-dire à Hébron, dans le pays de Canaan.
Abraham était vieux, avancé en âge,
et le SEIGNEUR l’avait béni en toute chose.
Abraham dit au plus ancien serviteur de sa maison,
l’intendant de tous ses biens :
« Je te fais prêter serment par le SEIGNEUR,
DIEU DU CIEL et DIEU DE LA Terre :
tu ne prendras pas pour mon fils
une épouse parmi les filles des Cananéens
au milieu desquels j’habite.
Mais tu iras dans mon pays, dans ma parenté,
chercher une épouse pour mon fils Isaac. »
Le serviteur lui demanda :
« Et si cette femme ne consent pas à me suivre
pour venir ici ?
Devrai-je alors ramener ton fils
dans le pays d’où tu es sorti ? »
Abraham lui répondit :
« Garde- toi d’y ramener mon fils !
Le SEIGNEUR, le DIEU DU CIEL,
LUI qui m’a pris de la maison de mon père
et du pays de ma parenté,
m’a déclaré avec serment :
“À ta descendance Je donnerai le pays que voici.”
C’est LUI qui enverra Son Ange devant toi,
et tu prendras là-bas une épouse pour mon fils.
Si cette femme ne consent pas à te suivre,
tu seras dégagé du serment que Je t’impose.
Mais, en tout cas, tu n’y ramèneras pas mon fils. »
 
Un jour, Isaac s’en revenait du puits de Lahaï-Roï.
Il habitait alors le Néguev.
Il était sorti à la tombée du jour,
pour se promener dans la campagne,
lorsque, levant les yeux, il vit arriver des chameaux.
Rébecca, levant les yeux elle aussi, vit Isaac.
Elle sauta à bas de son chameau
et dit au serviteur :
« Quel est cet homme
qui vient dans la campagne à notre rencontre ? »
Le serviteur répondit :
« C’est mon maître. »
Alors elle prit son voile et s’en couvrit.
Le serviteur raconta à Isaac tout ce qu’il avait fait.
Isaac introduisit Rébecca dans la tente de sa mère Sara ;
il l’épousa, elle devint sa femme, et il l’aima.
Et Isaac se consola de la mort de sa mère.
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
Infidélité d’Israël, FIDÉLITÉ DE DIEU

[Psaume  105 (106) ;  entièrement]

 
 
Psaume  105 (106) : 1 et 2, 3 et 4ab, 4c et 5

 
R/ Rendez grâce au SEIGNEUR : IL EST BON !
 
Rendez grâce au SEIGNEUR : IL EST BON !
ÉTERNEL EST SON AMOUR !
Qui dira les HAUTS FAITS DU SEIGNEUR,
qui célébrera SES LOUANGES ?
R/
 
Heureux qui pratique la Justice,
qui observe le Droit en tout temps !
Souviens- TOI de moi, SEIGNEUR,
dans TA BIENVEILLANCE pour Ton Peuple.
R/
 
TOI qui le sauves, visite- moi :
que je voie le bonheur de Tes Élus ;
que j’aie part à la joie de Ton Peuple,
à la fierté de Ton Héritage.
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                             9 : 9 à 13
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Venez à Moi, vous tous qui peinez
sous le poids du fardeau, dit le SEIGNEUR,
et Moi, Je vous procurerai le repos.
Alléluia.
(Mt 11, 28)
  
 
 
 
« Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin. Je veux la MISÉRICORDE, non le sacrifice »
 
En ce temps-là,
JÉSUS vit, en passant, un homme, du nom de Matthieu,
assis à son bureau de collecteur d’impôt.
IL lui dit :
« Suis-Moi. »
L’homme se leva et LE suivit.
 
Comme JÉSUS était à table à la maison,
voici que beaucoup de publicains
(c’est-à-dire des collecteurs d’impôts)
et beaucoup de pécheurs
vinrent prendre place avec LUI et Ses Disciples.
Voyant cela, les pharisiens disaient à Ses Disciples :
« Pourquoi votre MAÎTRE mange-t-IL
avec les publicains et les pécheurs ? »
JÉSUS, qui avait entendu, déclara :
« Ce ne sont pas les gens bien portants
qui ont besoin du médecin,
mais les malades.
Allez apprendre ce que signifie :
 
JE VEUX LA MISÉRICORDE, non le sacrifice.
 
En effet, Je ne suis pas venu appeler des justes,
mais des pécheurs. »
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                       

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyVen 5 Juil - 16:36

Samedi 6 Juillet 2019
 
Sainte Marie Goretti, Vierge et Martyr  
1890-1902. Poignardée par un voisin qui essayait d’abuser d’elle, cette jeune italienne de 12 ans lui pardonna avant de mourir. Elle fut canonisée en 1950.
 
13ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre de la Genèse               27 : 1 à 5, 15 à 29
 
 
« Jacob a volé mon droit d’aînesse et ma bénédiction », déclare Ésaü   
 
Isaac était devenu vieux,
ses yeux avaient faibli et il n’y voyait plus.
Il appela Ésaü, son fils aîné :
« Mon fils ! »
Celui-ci répondit :
« Me voici. »
Isaac reprit :
« Tu vois : je suis devenu vieux,
mais je ne sais pas le jour de ma mort.
Prends donc maintenant tes armes, ton carquois et ton arc,
sors dans la campagne et tue-moi du gibier.
Prépare-moi un bon plat comme je les aime
et apporte-le-moi pour que je mange,
et que je te bénisse avant de mourir. »
Pendant qu’Isaac parlait ainsi à son fils Ésaü,
Rébecca écoutait.
Ésaü alla donc dans la campagne chasser du gibier pour son père.
 
Rébecca prit les meilleurs habits d’Ésaü, son fils aîné,
ceux qu’elle gardait à la maison ;
elle en revêtit Jacob, son fils cadet.
Puis, avec des peaux de chevreau,
elle lui couvrit les mains et la partie lisse du cou.
Elle remit ensuite entre ses mains
le plat et le pain qu’elle avait préparés.
Jacob entra chez son père et dit :
« Mon père ! »
Celui-ci répondit :
« Me voici. Qui es-tu, mon fils ? »
Jacob dit à son père :
« Je suis Ésaü, ton premier-né ;
j’ai fait ce que tu m’as dit.
Viens donc t’asseoir,
mange de mon gibier ;
alors, tu pourras me bénir. »
Isaac lui dit :
« Comme tu as trouvé vite, mon fils ! »
Jacob répondit :
« C’est que le SEIGNEUR, ton DIEU,
a favorisé ma chasse. »
Isaac lui dit :
« Approche donc, mon fils, que je te palpe,
pour savoir si tu es bien mon fils Ésaü ! »
Jacob s’approcha de son père Isaac.
Celui-ci le palpa et dit :
« La voix est la voix de Jacob,
mais les mains sont les mains d’Ésaü. »
Il ne reconnut pas Jacob
car ses mains étaient velues comme celles de son frère Ésaü,
et il le bénit.
Il dit encore :
« C’est bien toi mon fils Ésaü ? »
Jacob répondit :
« C’est bien moi. »
Isaac reprit :
« Apporte- moi le gibier, mon fils,
j’en mangerai,
et alors je pourrai te bénir. »
Jacob le servit, et il mangea.
Jacob lui présenta du vin, et il but.
Son père Isaac dit alors :
« Approche-toi et embrasse-moi, mon fils. »
Comme Jacob s’approchait et l’embrassait,
Isaac respira l’odeur de ses vêtements,
et il le bénit en disant :
« Voici que l’odeur de mon fils
est comme l’odeur d’un champ que le SEIGNEUR a béni.
Que DIEU te donne la rosée du Ciel et une Terre fertile,
froment et vin nouveau en abondance !
Que des peuples te servent,
que des nations se prosternent devant toi.
Sois un chef pour tes frères,
que les fils de ta mère se prosternent devant toi.
Maudit soit celui qui te maudira,
béni soit celui qui te bénira ! »
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
Je le sais, le SEIGNEUR est GRAND

 
[Psaume  134 (135) ;  entièrement]

 
 
Psaume  134 (135) : 1 et 2, 3 et 4, 5 et 6

 
R/ Louez la BONTÉ du SEIGNEUR,
célébrez la DOUCEUR de SON NOM.

 
Louez le NOM du SEIGNEUR,
louez-LE, Serviteurs du SEIGNEUR
qui veillez dans la MAISON du SEIGNEUR,
dans les Parvis de la MAISON de notre DIEU.
R/
 
Louez la BONTÉ du SEIGNEUR,
célébrez la DOUCEUR de SON NOM.
C’est Jacob que le SEIGNEUR a choisi,
Israël dont IL a fait SON BIEN.
R/
 
Je le sais, le SEIGNEUR est GRAND :
notre MAÎTRE est PLUS GRAND que tous les dieux.
Tout ce que veut le SEIGNEUR, IL le fait
au CIEL et sur la Terre, dans les mers
    et jusqu’au fond des abîmes.
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                               9 : 14 à 17
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Mes Brebis écoutent Ma VOIX, dit le SEIGNEUR ;
Moi, Je Les connais, et Elles Me suivent.
Alléluia.
(Jn 10, 27)
   
 
 
 
« Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil pendant le temps où l’ÉPOUX est avec eux ? »
 
En ce temps-là,
les disciples de Jean le Baptiste s’approchèrent de JÉSUS
en disant :
« Pourquoi, alors que nous et les pharisiens, nous jeûnons,
TES Disciples ne jeûnent-ils pas ? »
JÉSUS leur répondit :
« Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil
pendant le temps où l’Époux est avec eux ?
Mais des jours viendront où l’ÉPOUX leur sera enlevé ;
alors ils jeûneront.
Et personne ne pose une pièce d’étoffe neuve
sur un vieux vêtement,
car le morceau ajouté tire sur le vêtement,
et la déchirure s’agrandit.
Et on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres ;
autrement, les outres éclatent,
le vin se répand,
et les outres sont perdues.
Mais on met le vin nouveau dans des outres neuves,
et le tout se conserve. »
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                        

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptySam 6 Juil - 17:38

  Dimanche 7 Juillet 2019
 
14ième Dimanche du Temps Ordinaire
 
(Couleur liturgique : Vert )
Année C
 
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre du Prophète Isaïe                   66 : 10 à 14c  
 
 
« Voici que Je dirige vers elle la paix comme un fleuve  »
 
Réjouissez-vous avec Jérusalem !
Exultez en elle, vous tous qui l’aimez !
Avec elle, soyez pleins d’allégresse,
vous tous qui la pleuriez !
 
    Alors, vous serez nourris de son lait,
rassasiés de ses consolations ;
alors, vous goûterez avec délices
à l’abondance de sa gloire.
    Car le SEIGNEUR le déclare :
« Voici que Je dirige vers elle
la paix comme un fleuve
et, comme un torrent qui déborde,
la gloire des nations. »
Vous serez nourris, portés sur la hanche ;
vous serez choyés sur ses genoux.
    Comme un enfant que sa mère console,
ainsi, Je vous consolerai.
Oui, dans Jérusalem, vous serez consolés.
    Vous verrez, votre cœur sera dans l’allégresse ;
et vos os revivront comme l’herbe reverdit.
Le SEIGNEUR fera connaître sa puissance à ses serviteurs.
 
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
LOUANGE à DIEU le LIBÉRATEUR

 
Chant du répertoire du chef de chorale.

 
[Psaume 65 (66) ;  entièrement] 

 
 
 
Psaume 65 (66) : 1 à 3a, 4 et 5, 6 et 7a, 16 et 20

 
R/ Terre Entière, acclame DIEU,
chante le SEIGNEUR !

 
Acclamez DIEU, toute la Terre ;
fêtez la GLOIRE de SON NOM,
glorifiez-LE en célébrant SA LOUANGE.
Dites à DIEU : « Que TES ACTIONS sont redoutables ! »
R/

 
Toute la Terre se prosterne devant TOI,
elle chante pour TOI, elle chante pour TON NOM.
Venez et voyez les HAUTS faits de DIEU,
SES EXPLOITS redoutables pour les fils des hommes.
R/

 
IL changea la mer en terre ferme :
ils passèrent le fleuve à pied sec.
De là, cette joie qu’IL nous donne.
IL règne à jamais par SA PUISSANCE.
R/

 
Venez, écoutez, vous tous qui craignez DIEU :
je vous dirai ce qu’IL a fait pour mon âme ;
Béni soit DIEU qui n’a pas écarté ma prière,
ni détourné de moi SON AMOUR !
R/

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - :copyright: AELF, Paris
 

« Chants audio du Psaume 65 (66) »

Du CD, Signes :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 

(Deuxième lecture)
Lettre de Saint Paul Apôtre aux Galates        6 : 14 à 18
 
 
« Je porte dans mon corps les marques des SOUFFRANCES de JÉSUS »
 
Frères,
    pour moi, que la Croix de notre SEIGNEUR JÉSUS CHRIST
reste ma seule fierté.
Par elle, le monde est crucifié pour moi,
et moi pour le monde.
    Ce qui compte, ce n’est pas d’être circoncis ou incirconcis,
c’est d’être une création nouvelle.
    Pour tous ceux qui marchent selon cette règle de vie
et pour l’Israël de DIEU,
PAIX ET MISÉRICORDE.
    Dès lors, que personne ne vienne me tourmenter,
car je porte dans mon corps
les marques des SOUFFRANCES de JÉSUS.
    Frères, que la GRÂCE de notre SEIGNEUR JÉSUS CHRIST
soit avec votre esprit. Amen.
 
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc                             10 : 1 à 12, 17 à 20
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
 
Que dans vos cœurs, règne la PAIX DU CHRIST ;
que la PAROLE DU CHRIST habite en vous
dans toute SA RICHESSE.
 
Alléluia.
(Col 3, 15a.16a)
  
 
 
 
« Votre paix ira reposer sur LUI  »
 
En ce temps-là,
parmi les Disciples,
    le SEIGNEUR en désigna encore 72,
et IL les envoya deux par deux, en avant de LUI,
en toute ville et localité
où LUI-MÊME allait se rendre.
    IL leur dit :
« La moisson est abondante,
mais les ouvriers sont peu nombreux.
Priez donc le MAÎTRE de la moisson
d’envoyer des ouvriers pour SA MOISSON.
    Allez ! Voici que Je vous envoie
comme des agneaux au milieu des loups.
    Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales,
et ne saluez personne en chemin.
    Mais dans toute maison où vous entrerez,
dites d’abord :
‘PAIX à cette maison.’
    S’il y a là un ami de la PAIX,
votre PAIX ira reposer sur lui ;
sinon, elle reviendra sur vous.
    Restez dans cette maison,
mangeant et buvant ce que l’on vous sert ;
car l’ouvrier mérite son salaire.
Ne passez pas de maison en maison.
    Dans toute ville où vous entrerez
et où vous serez accueillis,
mangez ce qui vous est présenté.
    Guérissez les malades qui s’y trouvent
et dites-leur :
‘Le RÈGNE De DIEU s’est approché de vous.’ »
    Mais dans toute ville où vous entrerez
et où vous ne serez pas accueillis,
allez sur les places et dites :
    ‘Même la poussière de votre ville, collée à nos pieds,
nous l’enlevons pour vous la laisser.
Toutefois, sachez-le :
le RÈGNE De DIEU s’est approché.’
    Je vous le déclare :
au dernier jour,
Sodome sera mieux traitée que cette ville. »
 
    Les 72 disciples revinrent tout joyeux,
en disant :
« SEIGNEUR, même les démons
nous sont soumis en TON NOM. »
    JÉSUS leur dit :
« Je regardais Satan tomber du Ciel comme l’éclair.
    Voici que Je vous ai donné le POUVOIR
d’écraser serpents et scorpions,
et sur toute la PUISSANCE de l’Ennemi :
absolument rien ne pourra vous nuire.
    Toutefois, ne vous réjouissez pas
parce que les esprits vous sont soumis ;
mais réjouissez-vous
parce que vos noms se trouvent inscrits dans les Cieux. »
 
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas

 
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyDim 7 Juil - 16:45

Lundi 8 Juillet 2019
 
De la férie
 
14ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre de la Genèse               28 : 10 à 22a
 
 
« Il eut un songe : une échelle était dressée, et des Anges de DIEU montaient et descendaient. Le SEIGNEUR dit… » 
 
En ces jours-là,
    Jacob partit de Bershéba et se dirigea vers Harane.
    Il atteignit le lieu où il allait passer la nuit
car le Soleil s’était couché.
Il y prit une pierre pour la mettre sous sa tête,
et dormit en ce lieu.
    Il eut un songe :
voici qu’une échelle était dressée sur la terre,
son sommet touchait le Ciel,
et des Anges de DIEU montaient et descendaient.
    Le SEIGNEUR se tenait près de lui. IL dit :
« JE SUIS le SEIGNEUR,
le DIEU d’Abraham ton père,
le DIEU d’Isaac.
La terre sur laquelle tu es couché,
Je te la donne, à toi et à tes descendants.
    Tes descendants seront nombreux
comme la poussière du sol,
vous vous répandrez à l’orient et à l’occident,
au nord et au midi ;
en toi et en ta descendance
seront bénies toutes les familles de la Terre.
    Voici que JE SUIS avec toi ;
Je te garderai partout où tu iras,
et Je te ramènerai sur cette terre ;
car Je ne t’abandonnerai pas
avant d’avoir accompli ce que Je t’ai dit. »
    Jacob sortit de son sommeil et déclara :
« En VÉRITÉ, le SEIGNEUR est en ce LIEU !
Et moi, je ne le savais pas. »
    Il fut saisi de crainte et il dit :
« Que ce LIEU est REDOUTABLE !
C’est vraiment la MAISON de DIEU,
la PORTE du CIEL ! »
    Jacob se leva de bon matin,
il prit la pierre qu’il avait mise sous sa tête,
il la dressa pour en faire une stèle,
et sur le sommet il versa de l’huile.
    Jacob donna le nom de BÉTHEL (c’est-à-dire : MAISON DE DIEU)
à ce lieu qui auparavant s’appelait Louz.
    Alors Jacob prononça ce vœu :
« Si DIEU est avec moi,
s’il me garde sur le chemin où je marche,
s’il me donne du pain pour manger
et des vêtements pour me couvrir,
    et si je reviens sain et sauf à la maison de mon père,
le SEIGNEUR sera mon DIEU.
    Cette PIERRE dont j’ai fait une STÈLE
sera la MAISON de DIEU. »
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
  A l’abri chez le DIEU TRÈS-HAUT

 
[Psaume  90 (91) ;  entièrement]

 
 
Psaume  90 (91) : 1 et 2, 3a et 4, 14 et 15ab 

 
R/ Mon DIEU, dont je suis sûr !
 
Quand je me tiens sous l’ABRI du TRÈS-HAUT
et repose à l’Ombre du PUISSANT,
je dis au SEIGNEUR : « Mon REFUGE,
mon REMPART, mon DIEU, dont je suis sûr ! »
R/
 
C’est LUI qui te sauve des filets du chasseur
IL te COUVRE et te PROTÈGE.   
Tu trouves sous SON AILE un REFUGE :
SA FIDÉLITÉ est une ARMURE, un BOUCLIER.
R/
 
« Puisqu’il s’attache à Moi, Je le délivre ;
Je le défends, car il connaît Mon NOM.
Il M’appelle, et Moi, Je lui réponds ;
Je SUIS avec lui dans son épreuve. »
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                               9 : 18 à 26
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Notre SAUVEUR, le CHRIST JÉSUS, a détruit la mort ;    
IL a fait resplendir la VIE par l’Évangile.
Alléluia.
(2 Tm 1, 10)
  
 
 
 
« Ma fille est morte à l’instant ; mais viens, et elle vivra »
 
En ce temps-là,
    tandis que JÉSUS parlait aux disciples de Jean le Baptiste,
voilà qu’un notable s’approcha.
Il se prosternait devant LUI en disant :
« Ma fille est morte à l’instant ;
mais viens lui imposer la main,
et elle vivra. »
    JÉSUS se leva et le suivit, ainsi que Ses Disciples.
 
    Et voici qu’une femme
souffrant d’hémorragies depuis douze ans
s’approcha par derrière
et toucha la frange de SON VÊTEMENT.
    Car elle se disait en elle-même :
« Si je parviens seulement à toucher SON VÊTEMENT,
je serai sauvée. »
    JÉSUS se retourna et, la voyant, lui dit :
« Confiance, MA FILLE !
Ta foi t’a sauvée. »
Et, à l’heure même, la femme fut sauvée.
 
    JÉSUS, arrivé à la maison du notable,
vit les joueurs de flûte
et la foule qui s’agitait bruyamment.
IL dit alors :
    « Retirez-vous.
La jeune fille n’est pas morte : elle dort. »
    Mais on se moquait de LUI.
Quand la foule fut mise dehors,
IL entra, lui saisit la main,
et la jeune fille se leva.
    Et la nouvelle se répandit dans toute la région.
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                         

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyLun 8 Juil - 15:41

Mardi 8 Juillet 2019
 
Saint Augustin Zhao Rong, Prêtre, et ses compagnons ; Martyrs
Premier prêtre chinois martyrisé. Il fait partie des cent vingt martyrs, canonisés en 2000, qui donnèrent leur vie pour le CHRIST, en Chine, du XVIIe au XXe siècle.
 
14ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre de la Genèse                                         32 : 23 à 32
 
 
« Ton nom sera Israël parce que tu as lutté avec DIEU, et tu l’as emporté »
 
Cette nuit-là, Jacob se leva,
il prit ses deux femmes, ses deux servantes, ses onze enfants,
et passa le gué du Yabboq.
    Il leur fit passer le torrent
et fit aussi passer ce qui lui appartenait.
    Jacob resta seul.
Or, quelqu’un lutta avec lui jusqu’au lever de l’aurore.
    L’homme, voyant qu’il ne pouvait rien contre lui,
le frappa au creux de la hanche,
et la hanche de Jacob se démit pendant ce combat.
    L’Homme dit :
« Lâche-Moi, car l’aurore s’est levée. »
Jacob répondit :
« Je ne TE lâcherai que si TU me bénis. »
    L’Homme demanda :
« Quel est ton nom ? »
Il répondit :
« Jacob. »
    IL reprit :
« Ton nom ne sera plus Jacob, mais Israël
(c’est-à-dire : DIEU LUTTE),
parce que tu as lutté avec DIEU
et avec des hommes,
et tu l’as emporté. »
    Jacob demanda :
« Fais-moi connaître TON NOM, je T’en prie. »
Mais IL répondit :
« Pourquoi Me demandes-tu Mon NOM ? »
Et là IL le bénit.
    Jacob appela ce lieu Penouël
(c’est-à-dire : FACE DE DIEU),
car, disait-il,
« j’ai vu DIEU face à face,
et j’ai eu la vie sauve. »
    Au lever du soleil, il passa le torrent à Penouël.
Il resta boiteux de la hanche.
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
 Maintenant j’en appelle à TOI
 
Prière appartenant au recueil de David.
 
[Psaume  16 (17) ;  entièrement]

 
 
 
Psaume  16 (17) : 1, 2 et 3ab, 6 et 7, 8 et 15   

 
R/ SEIGNEUR, par TA JUSTICE,
je verrai TA FACE.

 
SEIGNEUR, écoute la justice !
Entends ma plainte,
accueille ma prière,
mes lèvres ne mentent pas.
R/
 
De TA FACE, me viendra la sentence :
TES YEUX verront où est le DROIT.
TU sondes mon cœur, TU me visites la nuit,
TU m’éprouves, sans rien trouver.
R/
 
Je T’appelle, TOI, le DIEU qui répond :
écoute-moi, entends ce que je dis.
Montre les MERVEILLES de TA GRÂCE,
TOI qui libères de l’agresseur
    ceux qui se réfugient sous TA DROITE.
R/
 
Garde-moi comme la prunelle de l’œil ;
à l’ombre de TES AILES, cache-moi.
Et moi, par TA JUSTICE, je verrai TA FACE :
au réveil, je me rassasierai de TON VISAGE.
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                               9 : 32 à 38
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Moi, je suis le bon Pasteur, dit le Seigneur ;   
je connais mes brebis
et mes brebis me connaissent.
Alléluia.
(Jn 10, 14)
  
 
 
 
« La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux »
 
En ce temps-là,
    voici qu’on présenta à JÉSUS
un possédé qui était sourd-muet.
    Lorsque le démon eut été expulsé,
le sourd-muet se mit à parler.
Les foules furent dans l’admiration, et elles disaient :
« Jamais rien de pareil ne s’est vu en Israël ! »
    Mais les pharisiens disaient :
« C’est par le chef des démons
qu’IL expulse les démons. »
 
    JÉSUS parcourait toutes les villes et tous les villages,
enseignant dans leurs synagogues,
proclamant l’Évangile du Royaume
et guérissant toute maladie et toute infirmité.
    Voyant les foules, JÉSUS fut saisi de compassion envers elles
parce qu’elles étaient désemparées et abattues
comme des brebis sans berger.
    IL dit alors à Ses Disciples :
« La MOISSON est abondante,
mais les ouvriers sont peu nombreux.
    Priez donc le MAÎTRE de la MOISSON
d’envoyer des ouvriers pour SA MOISSON. »
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                         

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyMar 9 Juil - 16:55

Mercredi 10 Juillet 2019
 
De la férie
 
14ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre de la Genèse           41 : 55 à 57 ;  42 : 5 à 7a, 17 à 24a
 
 
« Nous sommes coupables envers Joseph notre frère. C’est pourquoi nous sommes dans une telle détresse »
 
En ces jours-là,
    tout le pays d’Égypte souffrit de la faim,
et le peuple, à grands cris, réclama du pain à Pharaon.
Mais Pharaon dit à tous les Égyptiens :
« Allez trouver Joseph, et faites ce qu’il vous dira. »
    La famine s’étendait à tout le pays.
Alors Joseph ouvrit toutes les réserves
et vendit du blé aux Égyptiens,
tandis que la famine s’aggravait encore dans le pays.
    De partout on vint en Égypte
pour acheter du blé à Joseph,
car la famine s’aggravait partout.
    Les fils d’Israël, c’est-à-dire de Jacob,
parmi beaucoup d’autres gens,
vinrent donc pour acheter du blé,
car la famine sévissait au pays de Canaan.
    C’était Joseph qui organisait la vente du blé
pour tout le peuple du pays,
car il avait pleins pouvoirs dans le pays.
 
En arrivant, les frères de Joseph
se prosternèrent devant lui, face contre terre.
    Dès qu’il les vit, il les reconnut,
mais il se comporta comme un étranger à leur égard
et il leur parla avec dureté.
    Il les retint au poste de garde pendant trois jours.
    Le troisième jour, il leur dit :
« Faites ce que je vais vous dire,
et vous resterez en vie,
car je crains DIEU.
    Si vous êtes de bonne foi,
que l’un d’entre vous reste prisonnier au poste de garde.
Vous autres, partez en emportant ce qu’il faut de blé
pour éviter la famine à votre clan.
    Puis vous m’amènerez votre plus jeune frère :
ainsi vos paroles seront vérifiées,
et vous ne serez pas mis à mort. »
Ils acceptèrent,
    et ils se disaient l’un à l’autre :
« Hélas ! nous sommes coupables envers Joseph notre frère :
nous avons vu dans quelle détresse il se trouvait
quand il nous suppliait,
et nous ne l’avons pas écouté.
C’est pourquoi nous sommes maintenant
dans une telle détresse. »
    Roubène, alors, prit la parole :
« Je vous l’avais bien dit :
“Ne commettez pas ce crime contre notre jeune frère !”
Mais vous ne m’avez pas écouté,
et maintenant il faut répondre de son sang. »
    Comme il y avait un interprète,
ils ne se rendaient pas compte que Joseph les comprenait.
    Alors Joseph se retira pour pleurer.
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
  Louange au DIEU CRÉATEUR et SAUVEUR 

 
[Psaume  32 (33) ;  entièrement]

 
 
Psaume  32 (33) : 2 et 3, 10 et 11, 18 et 19 

 
R/ Que TON AMOUR, SEIGNEUR, soit sur nous,                                                        
comme notre espoir est en TOI !

 
Rendez grâce au SEIGNEUR sur la cithare,
jouez pour LUI sur la harpe à dix cordes.
Chantez-LUI le cantique nouveau,
de tout votre art soutenez l’ovation.
R/
 
Le SEIGNEUR a déjoué les plans des nations,
anéanti les projets des peuples.
Le Plan du SEIGNEUR demeure pour toujours,
les Projets de SON CŒUR subsistent d’âge en âge.
R/
 
DIEU veille sur ceux qui LE craignent,
qui mettent leur espoir en SON AMOUR,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                               10 : 1 à 7
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Le RÈGNE de DIEU est tout proche.
Convertissez-vous et croyez à l’Évangile.
Alléluia.
(Mc 1, 15)
  
 
 
 
« Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël »
 
En ce temps-là,
    JÉSUS appela Ses Douze Disciples
et leur donna le pouvoir d’expulser les esprits impurs
et de guérir toute maladie et toute infirmité.
    Voici les noms des douze Apôtres :
le premier, Simon, nommé Pierre ;
André son frère ;   
Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère ;
    Philippe et Barthélemy ;
Thomas et Matthieu le publicain ;
Jacques, fils d’Alphée, et Thaddée ;
    Simon le Zélote
et Judas l’Iscariote, celui-là même qui LE livra.
    Ces Douze, JÉSUS les envoya en mission
avec les instructions suivantes :
« Ne prenez pas le chemin qui mène vers les nations païennes
et n’entrez dans aucune ville des Samaritains.
    Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël.
    Sur votre route, proclamez
que le Royaume des Cieux est tout proche. »
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                          

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyMer 10 Juil - 16:21

Jeudi 11 Juillet 2019
 
Saint Benoît, Abbé
Mort en 547. Fondateur du monastère du Mont-Cassin, berceau de l’ordre des bénédictins, il est l’auteur d’une règle monastique qui connut une grande diffusion. Copatron de l’Europe.
 
14ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Blanc )
Année C
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre des Proverbes                                                   2 : 1 à 9
 
 
Aie l’oreille attentive à la sagesse
 
01  Mon fils, accueille MES PAROLES, conserve précieusement MES PRÉCEPTES, 
 
02  l’oreille attentive à la SAGESSE, le cœur incliné vers la RAISON. 
 
03  Oui, si tu fais appel à l’INTELLIGENCE, si tu invoques la RAISON, 
 
04  si tu la recherches comme l’argent, si tu creuses comme un chercheur de trésor, 
 
05  alors tu comprendras la Crainte du SEIGNEUR, tu découvriras la Connaissance de DIEU. 
 
06  Car c’est le SEIGNEUR qui donne la SAGESSE ; CONNAISSANCE et RAISON sortent de SA BOUCHE. 
 
07  IL réserve aux Hommes Droits la réussite : pour qui marche dans l’INTÉGRITÉ, IL est un BOUCLIER, 
 
08  GARDIEN des sentiers du DROIT, veillant sur le chemin de Ses Fidèles. 
 
09  Alors tu comprendras la JUSTICE, le JUGEMENT, la DROITURE, SEULS SENTIERS qui mènent au BONHEUR.
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
  Le SEIGNEUR m’a délivré de toutes mes craintes

 
Du recueil de David. Devant Abimélek, David s’était fait passer pour fou. Après avoir été mis à la porte par celui-ci, il prononça les paroles que voici.
 
[Psaume  33 (34) ;  entièrement]

 
 
 
Psaume  33 (34) : 2 et 3, 4 et 6, 9 et 12, 14 et 15 

 
R/ Je bénirai le SEIGNEUR toujours et partout !
 
02  Je bénirai le SEIGNEUR en tout temps,
SA LOUANGE sans cesse à mes lèvres. 
03  Je me glorifierai dans le SEIGNEUR :
que les pauvres m'entendent et soient en fête !
R/
 
04  Magnifiez avec moi le SEIGNEUR,
exaltons tous ensemble SON NOM.
06  Qui regarde vers LUI resplendira,
sans ombre ni trouble au visage.
R/
 
09  Goûtez et voyez : le SEIGNEUR est BON !
Heureux qui trouve en LUI son REFUGE !
12  Venez, mes fils, écoutez-moi,
que je vous enseigne la Crainte du SEIGNEUR.
R/
 
14  Garde ta langue du mal
et tes lèvres des paroles perfides.
15  Évite le mal, fais ce qui est bien,
poursuis la paix, recherche-la.
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                               19 : 27 à 29
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Heureux  les pauvres de coeur, car le Royaume des Cieux est à eux !                                                        
Alléluia.
  
 
 
 
Vous qui M’avez suivi, vous recevrez le centuple
 
27  Alors Pierre prit la parole et dit à JÉSUS : « Voici que nous avons tout quitté pour TE suivre : quelle sera donc notre part ? » 
 
28  JÉSUS leur déclara : « AMEN, Je vous le dis : lors du renouvellement du monde, lorsque le FILS de l’Homme siégera sur SON TRÔNE de GLOIRE, vous qui M’avez suivi, vous siégerez vous aussi sur Douze Trônes pour juger les douze tribus d’Israël. 
 
29  Et celui qui aura quitté, à cause de Mon NOM, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la VIE ÉTERNELLE.
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                          

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyJeu 11 Juil - 16:26

Vendredi 12 Juillet 2019
 
De la férie
 
14ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre de la Genèse                                   46 : 1 à 7, 28 à 30
 
 
« Maintenant que j’ai revu ton visage, je peux mourir »
 
En ces jours-là,
    Israël, c’est-à-dire Jacob, se mit en route pour l’Égypte
avec tout ce qui lui appartenait.
Arrivé à Bershéba,
il offrit des sacrifices au DIEU de son père Isaac,
    et DIEU parla à Israël dans une vision nocturne.
Il dit :
« Jacob ! Jacob ! »
Il répondit :
« Me voici. »
    DIEU reprit :
« JE SUIS DIEU, le DIEU de ton père.
Ne crains pas de descendre en Égypte,
car là-bas Je ferai de toi une grande nation.
    Moi, Je descendrai avec toi en Égypte.
MOI-MÊME, Je t’en ferai aussi remonter,
et Joseph te fermera les yeux de sa propre main. »
    Jacob partit de Bershéba.
Ses fils l’installèrent,
avec leurs jeunes enfants et leurs femmes,
sur les chariots que Pharaon avait envoyés pour le transporter.
    Ils prirent aussi leurs troupeaux
et les biens qu’ils avaient acquis au pays de Canaan.
Jacob arriva en Égypte avec toute sa descendance.
    Ainsi donc, ses fils et ses petits-fils, ses filles et ses petites-filles,
bref toute sa descendance,
il les emmena avec lui en Égypte.
    Jacob avait envoyé Juda en avant vers Joseph,
pour préparer son arrivée dans le pays de Goshèn.
Quand ils furent arrivés dans le pays de Goshèn,
    Joseph fit atteler son char
et monta à la rencontre de son père Israël.
Dès qu’il le vit, il se jeta à son cou
et pleura longuement dans ses bras.
    Israël dit à Joseph :
« Maintenant que j’ai revu ton visage,
je peux mourir,
puisque tu es encore vivant ! »
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
  Ne t’irrite pas du succès des méchants 

 
Du recueil de David.
 
[Psaume  36 (37) ;  entièrement]

 
 
 
Psaume  36 (37) : 3 et 4, 18 et 19, 27 et 28ab, 39 et 40 

 
R/ Le SALUT des Justes vient du SEIGNEUR.

 
Fais confiance au SEIGNEUR, agis bien,
habite la terre et reste fidèle ;
mets ta joie dans le SEIGNEUR :
IL comblera les désirs de ton cœur.
R/
 
IL connaît les jours de l’homme intègre
qui recevra un héritage impérissable.
Pas de honte pour lui aux mauvais jours ;
aux temps de famine, il sera rassasié.
R/
 
Évite le mal, fais ce qui est bien,
et tu auras une habitation pour toujours,
car le SEIGNEUR aime le BON DROIT,
IL n’abandonne pas SES AMIS.
R/
 
Le SEIGNEUR est le SALUT pour les Justes,
    leur ABRI au temps de la détresse.
Le SEIGNEUR les aide et les délivre,
IL les délivre de l’impie, IL les sauve,
car ils cherchent en LUI leur REFUGE.
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                               10 : 16 à 23
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Quand IL viendra, LUI, l’ESPRIT de VÉRITÉ,    
IL vous conduira dans la VÉRITÉ TOUT ENTIÈRE
et IL vous fera souvenir de tout ce que Je vous ai dit.
Alléluia.
(Jn 16, 13a ; 14, 26d)
  
 
 
 
« Ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’ESPRIT de votre PÈRE » 
 
En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Apôtres :
    « Voici que Moi, Je vous envoie
comme des brebis au milieu des loups.
Soyez donc prudents comme les serpents,
et candides comme les colombes.
    Méfiez-vous des hommes :
ils vous livreront aux tribunaux
et vous flagelleront dans leurs synagogues.
    Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois
à cause de Moi :
il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens.
    Quand on vous livrera,
ne vous inquiétez pas de savoir
ce que vous direz ni comment vous le direz :
ce que vous aurez à dire
vous sera donné à cette heure-là.
    Car ce n’est pas vous qui parlerez,
c’est l’ESPRIT de votre PÈRE qui parlera en vous.
    Le frère livrera son frère à la mort,
et le père, son enfant ;
les enfants se dresseront contre leurs parents
et les feront mettre à mort.
    Vous serez détestés de tous à cause de Mon NOM ;
mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin,
celui-là sera sauvé.
    Quand on vous persécutera dans une ville,
fuyez dans une autre.
AMEN, Je vous le dis :
vous n’aurez pas fini de passer dans toutes les villes d’Israël
quand le FILS de l’Homme viendra. »
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                            

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyVen 12 Juil - 16:48

Samedi 13 Juillet 2019
 
Saint Henri
973-1024. Duc de Bavière, roi de Germanie puis empereur du saint empire romain, il fut, avec sa femme sainte Cunégonde, un fervent défenseur de l’Église.
 
14ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre de la Genèse                                   49 : 29 à 33  ;   50 : 15 à 26a
 
 
« DIEU vous visitera et vous fera remonter de ce pays »
 
En ces jours-là,
Jacob donna cet ordre à ses fils :
« Je vais être réuni aux miens.
Enterrez-moi auprès de mes pères,
dans la caverne qui est dans le champ d’Éphrone le Hittite,
    dans la caverne du champ de Macpéla, en face de Mambré,
au pays de Canaan,
le champ qu’Abraham a acheté à Éphrone le Hittite
comme propriété funéraire.
    C’est là que furent enterrés Abraham et son épouse Sara ;
c’est là que furent enterrés Isaac et son épouse Rébecca ;
c’est là que j’ai enterré Léa.
    C’est le champ qui fut acheté aux Hittites,
avec la caverne qui s’y trouve. »
    Lorsque Jacob eut achevé de donner ses instructions à ses fils,
il s’allongea sur son lit,
il expira et fut réuni aux siens.
 
Voyant que leur père était mort, les frères de Joseph se dirent :
« Si jamais Joseph nous prenait en haine,
s’il allait nous rendre tout le mal que nous lui avons fait… »
    Ils firent dire à Joseph :
« Avant de mourir, ton père a exprimé cette volonté :
    “Vous demanderez ceci à Joseph :
De grâce, pardonne à tes frères leur crime et leur péché.
Oui, ils t’ont fait du mal,
mais toi, maintenant, pardonne donc le crime
des serviteurs du DIEU de ton père !” »
En entendant ce message, Joseph pleura.
    Puis ses frères vinrent eux-mêmes
se jeter à ses pieds et lui dire :
« Voici que nous sommes tes esclaves. »
    Mais Joseph leur répondit :
« Soyez sans crainte ! Vais-je prendre la place de DIEU ?
    Vous aviez voulu me faire du mal,
DIEU a voulu le changer en bien,
afin d’accomplir ce qui se réalise aujourd’hui :
préserver la vie d’un peuple nombreux.
    Soyez donc sans crainte :
moi, je prendrai soin de vous
et de vos jeunes enfants. »
Il les réconforta par des paroles qui leur allaient au cœur.
 
    Joseph demeura en Égypte avec la famille de son père,
et il vécut cent dix ans.
    Il vit les petits-enfants de son fils Éphraïm ;
quant aux enfants de Makir, fils de Manassé son autre fils,
il les reçut sur ses genoux à leur naissance.
    Joseph dit à ses frères :
« Je vais mourir.
DIEU vous visitera
et vous fera remonter de ce pays
dans le pays qu’il a fait serment de donner
à Abraham, Isaac et Jacob. »
    Joseph fit prêter serment aux fils d’Israël, en disant :
« Quand DIEU vous visitera,
vous ferez monter d’ici mes ossements. »
    Et Joseph mourut à cent dix ans.
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
  Histoire de la FIDÉLITÉ de DIEU 


[Psaume  104 (105) ;  entièrement]

 
 
Psaume  104 (105) : 1 et 2, 3 et 4, 6 et 7

 
R/ Cherchez DIEU, vous les humbles,
et votre cœur vivra.

 
Rendez GRÂCE AU SEIGNEUR, proclamez SON NOM,
annoncez parmi les peuples SES HAUTS FAITS ;
chantez et jouez pour LUI,
redites sans fin SES MERVEILLES.
R/
 
Glorifiez-vous de SON NOM TRÈS SAINT :
joie pour les cœurs qui cherchent DIEU !
Cherchez le SEIGNEUR et SA PUISSANCE,
recherchez sans trêve SA FACE.
R/
 
Vous, la race d’Abraham son serviteur,
les fils de Jacob, qu’IL a choisis,
le SEIGNEUR, c’est LUI notre DIEU :
SES JUGEMENTS font LOI pour l’Univers.
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                               10 : 24 à 33
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Si l’on vous insulte pour le NOM DU CHRIST,   
heureux êtes-vous :
l’ESPRIT DE DIEU repose sur vous.
Alléluia.
(1 P 4, 14)
  
 
 
 
« Ne craignez pas ceux qui tuent le corps » 
 
En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Apôtres :
    « Le disciple n’est pas au-dessus de son maître,
ni le serviteur au-dessus de son seigneur.
    Il suffit que le disciple soit comme son maître,
et le serviteur, comme son seigneur.
Si les gens ont traité de Béelzéboul le maître de maison,
ce sera bien pire pour ceux de sa maison.
    Ne craignez donc pas ces gens-là ;       
rien n’est voilé qui ne sera dévoilé,
rien n’est caché qui ne sera connu.
    Ce que Je vous dis dans les ténèbres,
dites-le en pleine LUMIÈRE ;
ce que vous entendez au creux de l’oreille,
proclamez-le sur les toits.
    Ne craignez pas ceux qui tuent le corps
sans pouvoir tuer l’âme ;
craignez plutôt celui qui peut faire périr dans la géhenne
l’âme aussi bien que le corps.
    Deux moineaux ne sont-ils pas vendus pour un sou ?
Or, pas un seul ne tombe à terre
sans que votre PÈRE le veuille.
    Quant à vous, même les cheveux de votre tête sont tous comptés.
    Soyez donc sans crainte :
vous valez bien plus qu’une multitude de moineaux.
    Quiconque se déclarera pour Moi devant les hommes,
Moi aussi Je Me déclarerai pour lui
devant MON PÈRE qui est aux Cieux.
    Mais celui qui Me reniera devant les hommes,
Moi aussi Je le renierai
devant MON PÈRE qui est aux Cieux. »
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                             

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptySam 13 Juil - 17:41

  Dimanche 14 Juillet 2019
 
15ième Dimanche du Temps Ordinaire
 
(Couleur liturgique : Vert )
Année C
 
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre du Deutéronome                   30 : 10 à 14  
 
 
« Elle est tout près de toi, cette PAROLE, afin que tu la mettes en pratique »
 
Moïse disait au peuple :
    « Écoute la VOIX DU SEIGNEUR ton DIEU,
en observant SES COMMANDEMENTS et SES DÉCRETS
inscrits dans ce LIVRE de la Loi,
et reviens au SEIGNEUR ton DIEU
de tout ton cœur et de toute ton âme.
    Car cette Loi que je te prescris aujourd’hui
n’est pas au-dessus de tes forces
ni hors de ton atteinte.
    Elle n’est pas dans les Cieux, pour que tu dises :
‘Qui montera aux Cieux
nous la chercher ?
Qui nous la fera entendre,
afin que nous la mettions en pratique ?’
    Elle n’est pas au-delà des mers, pour que tu dises :
‘Qui se rendra au-delà des mers
nous la chercher ?
Qui nous la fera entendre,
afin que nous la mettions en pratique ?’
    Elle est tout près de toi, cette PAROLE,
elle est dans ta bouche et dans ton cœur,
afin que tu la mettes en pratique. »
 
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
La LOI du SEIGNEUR

 
Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au recueil de David.

 
[Psaume 18B (19) ;  entièrement] 

 
 
 
Psaume 18B (19) : 8, 9, 10, 11

 
R/ Les PRÉCEPTES du SEIGNEUR sont DROITS,
ils réjouissent le cœur !

 
La LOI du SEIGNEUR est PARFAITE,
qui redonne VIE ;
la CHARTE du SEIGNEUR est SÛRE,
qui rend sages les simples.
R/

 
Les PRÉCEPTES du SEIGNEUR sont DROITS,
ils réjouissent le cœur ;
le COMMANDEMENT du SEIGNEUR est LIMPIDE,
IL  clarifie le regard.
R/

 
La crainte qu’IL inspire est PURE,
elle est là pour toujours ;
les DÉCISIONS du SEIGNEUR sont JUSTES
et VRAIMENT ÉQUITABLES :
R/

 
plus désirables que l’or,
qu’une masse d’or fin,
plus savoureuses que le miel
qui coule des rayons.
R/

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - :copyright: AELF, Paris
 

« Chants audio du Psaume 18B (19) »

Du CD, Signes :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 

(Deuxième lecture)
Lettre de Saint Paul Apôtre aux Colossiens        1 : 15 à 20
 
 
« Tout est créé par LUI et pour LUI »
 
Le CHRIST JÉSUS est l’image du DIEU INVISIBLE,
le premier-né, avant toute créature :
    en LUI, tout fut créé,
dans le Ciel et sur la Terre.
Les êtres visibles et invisibles,
Puissances, Principautés,
Souverainetés, Dominations,
tout est créé par LUI et pour LUI.
    IL est avant toute chose,
et tout subsiste en LUI.
 
    IL est aussi la Tête du corps, la Tête de l’Église :
c’est LUI le commencement,
le premier-né d’entre les morts,
afin qu’IL ait en tout la PRIMAUTÉ.
    Car DIEU a jugé bon
qu’habite en LUI toute plénitude
    et que tout, par le CHRIST,
LUI soit enfin réconcilié,
faisant la PAIX par le SANG de SA CROIX,
la PAIX pour tous les Êtres
sur la Terre et dans le Ciel.
 
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc                             10 : 25 à 37
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
 
TES PAROLES, SEIGNEUR, sont ESPRIT et elles sont VIE ;
TU as les PAROLES de la VIE ÉTERNELLE.
 
Alléluia.
(cf. Jn 6, 63c.68c)
  
 
 
 
«  Qui est mon prochain ?  »
 
En ce temps-là,
    un docteur de la Loi se leva
et mit JÉSUS à l’épreuve en disant :
« MAÎTRE, que dois-je faire
pour avoir en héritage la VIE ÉTERNELLE ? »
    JÉSUS lui demanda :
« Dans la LOI, qu’y a-t-il d’écrit ?
Et comment lis-tu ? »
    L’autre répondit :
 
  « Tu aimeras le SEIGNEUR ton DIEU
de tout ton cœur, de toute ton âme,
de toute ta force et de toute ton intelligence,
et ton prochain comme toi-même. »

 
    JÉSUS lui dit :
« Tu as répondu correctement.
Fais ainsi et tu vivras. »
    Mais lui, voulant se justifier,
dit à JÉSUS :
« Et qui est mon prochain ? »
    JÉSUS reprit la PAROLE :
« Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho,
et il tomba sur des bandits ;
ceux-ci, après l’avoir dépouillé et roué de coups,
s’en allèrent, le laissant à moitié mort.
    Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ;
il le vit et passa de l’autre côté.
    De même un lévite arriva à cet endroit ;
il le vit et passa de l’autre côté.
    Mais un Samaritain, qui était en route, arriva près de lui ;
il le vit et fut saisi de compassion.
    Il s’approcha, et pansa ses blessures
en y versant de l’huile et du vin ;
puis il le chargea sur sa propre monture,
le conduisit dans une auberge
et prit soin de lui.
    Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent,
et les donna à l’aubergiste, en lui disant :
‘Prends soin de lui ;
tout ce que tu auras dépensé en plus,
je te le rendrai quand je repasserai.’
    Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain
de l’homme tombé aux mains des bandits ? »
    Le docteur de la Loi répondit :
« Celui qui a fait preuve de pitié envers lui. »
JÉSUS lui dit :
« Va, et toi aussi, fais de même. »
 
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 EmptyHier à 16:50

Lundi 15 Juillet 2019
 
Saint Bonaventure, Évêque et Docteur de l’Église
1221-1274. En 1257, cet éminent théologien devint le septième ministre général de l’ordre des Frères mineurs qu’il dirigea avec sagesse. 
 
15ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Blanc )
Année C
 
 
 
 
 

(Première lecture)
Livre de l’Exode                                                   1 : 8 à 14, 22
 
 
« Prenons les dispositions voulues pour empêcher Israël de se multiplier »
 
En ces jours-là,
    un nouveau roi vint au pouvoir en Égypte.
Il n’avait pas connu Joseph.
    Il dit à son peuple :
« Voici que le peuple des fils d’Israël est maintenant
plus nombreux et plus puissant que nous.
    Prenons donc les dispositions voulues
pour l’empêcher de se multiplier.
Car, s’il y avait une guerre,
il se joindrait à nos ennemis,
combattrait contre nous,
et ensuite il sortirait du pays. »
    On imposa donc aux fils d’Israël des chefs de corvée
pour les accabler de travaux pénibles.
Ils durent bâtir pour Pharaon
les villes d’entrepôts de Pithome et de Ramsès.
    Mais, plus on les accablait,
plus ils se multipliaient et proliféraient,
ce qui les fit détester.
    Les Égyptiens soumirent les fils d’Israël à un dur esclavage
    et leur rendirent la vie intenable à force de corvées :
préparation de l’argile et des briques
et toutes sortes de travaux à la campagne ;
tous ces travaux étaient pour eux un dur esclavage.
    Pharaon donna cet ordre à tout son peuple :
« Tous les fils qui naîtront aux Hébreux,
jetez-les dans le Nil.
Ne laissez vivre que les filles. »
 
– PAROLE du SEIGNEUR.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
 
  Si le SEIGNEUR n’avait pas été pour nous…

 
Chant des pèlerinages, appartenant au recueil de David.

 
 
 
Psaume  123 (124) : 1 à 3, 4 à 6, 7 et 8 

 
R/ Notre secours est dans le NOM du SEIGNEUR.  
 
Sans le SEIGNEUR qui était pour nous
– qu’Israël le redise –
sans le SEIGNEUR qui était pour nous
quand des hommes nous assaillirent,
alors ils nous avalaient tout vivants,
dans le feu de leur colère.
R/
 
Alors le flot passait sur nous,
le torrent nous submergeait ;
alors nous étions submergés
par les flots en furie.
Béni soit le SEIGNEUR
qui n’a pas fait de nous la proie de leurs dents !
R/
 
Comme un oiseau, nous avons échappé
au filet du chasseur ;
le filet s’est rompu :
nous avons échappé.
Notre SECOURS est dans le NOM du SEIGNEUR
qui a fait le CIEL et la Terre.
R/
 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 
 
 
 
 
 
Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu                               10 : 34  à   11 : 1
 
Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Heureux ceux qui sont persécutés pour la Justice,   
car le ROYAUME des CIEUX est à eux !                                                      
Alléluia.
(Mt 5, 10)
  
 
 
 
« Je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive »
 
En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Apôtres :
    « Ne pensez pas que Je sois venu
apporter la paix sur la Terre :
Je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive.
    Oui, Je suis venu séparer
l’homme de son père,
la fille de sa mère,
la belle-fille de sa belle-mère :
    on aura pour ennemis les gens de sa propre maison.
    Celui qui aime son père ou sa mère plus que Moi
n’est pas digne de Moi ;
celui qui aime son fils ou sa fille plus que Moi
n’est pas digne de Moi ;
    celui qui ne prend pas Sa Croix et ne Me suit pas
n’est pas digne de Moi.
    Qui a trouvé sa vie
la perdra ;
qui a perdu sa vie à cause de Moi
la trouvera.
    Qui vous accueille
M’accueille ;
et qui M’accueille
accueille CELUI qui M’a envoyé.
    Qui accueille un Prophète en Sa Qualité de Prophète
recevra une récompense de Prophète ;
qui accueille un homme Juste en Sa Qualité de Juste
recevra une récompense de Juste.
    Et celui qui donnera à boire,même un simple verre d’eau fraîche,
à l’un de ces petits en Sa Qualité de Disciple,
AMEN, Je vous le dis : non, il ne perdra pas sa récompense. »
 
    Lorsque JÉSUS eut terminé les instructions
qu’IL donnait à Ses Douze Disciples,
IL partit de là pour enseigner et proclamer la Parole
dans les villes du pays.
 
– Acclamons la PAROLE de DIEU.

 
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
 
Évangile + commentaire (audio)

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
Écouté sur :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]                              

 
Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 
 
 
 
 
Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour   Textes Liturgiques du jour - Page 16 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes Liturgiques du jour
Revenir en haut 
Page 16 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: LITURGIE - BIBLE :: Lectures du jour - Homélies :: Messe du jour-
Sauter vers: