Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 Textes Liturgiques du jour : 24 Juillet 2014

Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour : 24 Juillet 2014   Empty
MessageSujet: Textes Liturgiques du jour : 24 Juillet 2014    Textes Liturgiques du jour : 24 Juillet 2014   EmptyJeu 24 Juil - 7:58

Jeudi 24 Juillet 2014

Saint Charbel Makhlouf, Prêtre
Mort en 1898. Moine, prêtre et ermite libanais, très cher au coeur des chrétiens maronites. Canonisé en 1977 par Paul VI.

16ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année A





(Première lecture)
Livre de Jérémie 2 : 1 à 3, 7 et 8, 12 et 13


Trahison d'Israël

La Parole du SEIGNEUR me fut adressée :
Va proclamer ceci aux oreilles de Jérusalem. « Ainsi Parle le SEIGNEUR : Je n'ai pas oublié la tendresse de tes jeunes années, ton amour de jeune mariée, lorsque tu Me suivais au désert, dans une région stérile.
Israël était un trésor sacré pour le SEIGNEUR, les premières gerbes de sa récolte ; celui qui osait en manger devait le payer : il lui arrivait malheur, déclare le SEIGNEUR. »
Je vous ai fait entrer dans un pays plantureux pour vous nourrir de tous ses dons. Mais à peine arrivés, vous avez profané Mon Pays, changé Mon Domaine en un lieu de sacrilèges.
Les prêtres ont cessé de dire : « Où est le SEIGNEUR ? » Les dépositaires de la Loi ne Me connaissaient plus ; les pasteurs se sont révoltés contre Moi ; les prophètes ont prophétisé au nom du dieu Baal, ils ont suivi des dieux sans pouvoir.
Cieux, soyez-en consternés, horrifiés, épouvantés !
Mon peuple a commis un double péché, déclare le SEIGNEUR : ils M'ont abandonné, Moi, la SOURCE D'EAU VIVE, et ils se sont creusé des citernes : des citernes fissurées, qui ne retiennent pas l'eau ! »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







C’est chez TOI, SEIGNEUR, qu’est la SOURCE de la VIE


Du répertoire du chef de chorale et du recueil de David, le serviteur du SEIGNEUR.

[Psaume 35 (36), entièrement]




Psaume 35 (36) : 6 et 7ab, 8 et 9, 10 et 11


R/ En TOI, SEIGNEUR, est la SOURCE de VIE.

Dans les Cieux, SEIGNEUR, Ton AMOUR ;
jusqu'aux nues, Ta VÉRITÉ !
Ta JUSTICE, une Haute Montagne ;
Tes JUGEMENTS, le grand abîme !
R/

Qu'il est précieux Ton AMOUR, ô mon DIEU !
À l'ombre de Tes AILES, TU abrites les hommes :
ils savourent les festins de Ta MAISON ;
aux torrents du Paradis, TU les abreuves.
R/

En TOI est la SOURCE de VIE ;
par Ta LUMIÈRE nous voyons la LUMIÈRE.
Garde Ton AMOUR à ceux qui T'ont connu,
Ta JUSTICE à tous les hommes droits.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 13 : 10 à 17

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. TU es BÉNI, DIEU notre PÈRE, SEIGNEUR de l'Univers, TOI qui révèles aux petits les Mytères du Royaume. Alléluia. (cf. Mt 11, 25)



Discours en paraboles : pourquoi des paraboles ?

Les Disciples s'approchèrent de JÉSUS et LUI dirent : « Pourquoi leur parles-TU en paraboles ? »
IL leur répondit : « À vous il est donné de connaître les Mystères du Royaume des Cieux mais à eux ce n'est pas donné.
Celui qui a recevra encore, et il sera dans l'abondance ; mais celui qui n'a rien se fera enlever même ce qu'il a.
Si Je leur parle en paraboles, c'est parce qu'ils regardent sans regarder, qu'ils écoutent sans écouter et sans comprendre.
Ainsi s'accomplit pour eux la prophétie d'Isaïe : Vous aurez beau écouter, vous ne comprendrez pas. Vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas.
Le cœur de ce peuple s'est alourdi : ils sont devenus durs d'oreille, ils se sont bouché les yeux, pour que leurs yeux ne voient pas, que leurs oreilles n'entendent pas, que leur cœur ne comprenne pas, et qu'ils ne se convertissent pas. Sinon, Je les aurais guéris !
Mais vous, heureux vos yeux parce qu'ils voient, et vos oreilles parce qu'elles entendent !
Amen, Je vous le dis : beaucoup de Prophètes et de Justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l'ont pas entendu. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris









Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Thierry
Webmestre
Webmestre
Thierry

Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 53

Textes Liturgiques du jour : 24 Juillet 2014   Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour : 24 Juillet 2014    Textes Liturgiques du jour : 24 Juillet 2014   EmptyJeu 24 Juil - 12:32

Homélie :

« Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? ». La question des disciples est légitime : les histoires que Jésus raconte sont un étrange moyen d’enseigner. La question est à entendre de façon positive, sans imaginer qu’elle puisse contenir, à mots couverts, une pointe de reproches. Les disciples s’interrogent sur la pédagogie du Maître.

Pourtant la première question est liée à la possibilité même de comprendre ces paraboles. Jésus tient en effet des propos embarrassants : « A vous il est donné de comprendre les mystères du Royaume, mais à eux [c’est-à-dire à ceux qui écoutent seulement les paraboles] ce n’est pas donné ». Les paraboles sont-elles donc dépourvues de sens utile ? On ne peut pourtant pas envisager que Jésus cherche à endormir son auditoire, puisqu’il est justement venu nous réveiller de nos morts, puisqu’il est la lumière dans nos ténèbres.

S’il y a bien un sens, pourquoi les auditeurs restent-ils dans l’ignorance ?
Nous nous souvenons par exemple de la parabole du semeur, que nous entendrons dès demain : Jésus la donne à ceux qui sont venus l’écouter, mais l’explique seulement aux disciples. Les paraboles ne sont-elles alors que des images adaptées au plus grand nombre, très simples pour être entendues de tous, mais trop simples, et nécessitant un enseignement complémentaire, réservé aux initiés ?

Mais cette hypothèse ne peut pas non plus être retenue. Combien de fois n’avons-nous pas entendu Jésus s’impatienter de l’incompréhension des disciples ? Au point qu’il a pu nous arriver de croire l’inverse : non seulement les disciples ne vont pas plus loin que les foules dans la compréhension de l’enseignement de Jésus, mais ils ont encore besoin de cours de soutien !

Jésus nous aide à dépasser ce genre de questionnement : « celui qui a recevra encore, et il sera dans l’abondance ; mais celui qui n’a rien se fera enlever même ce qu’il a ». Ce proverbe, qui évoque le principe de la circulation de l’argent en ce bas-monde, les riches devenant toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres, nous montre que la capacité à comprendre les paraboles ne dépend pas d’elles-mêmes mais de ceux qui les reçoivent.

Il est vrai, en effet, que les paraboles sont des énigmes. Mais il est évident que cette énigme est le Royaume. Comme il est caché, on ne peut parler de lui qu’en parlant d’autre chose. Tout dépend donc de l’attitude de celui qui écoute, tout dépend de l’objet sur lequel il porte son attention, tout dépend de son engagement personnel par rapport à Jésus.

Ainsi, celui qui a renoncé à alourdir son cœur, selon la leçon que tire Isaïe et que nous rappelle Jésus, peut être guéri, il peut découvrir le Royaume et y entrer. Il y a donc pour lui une augmentation. Il a osé entrer dans l’amitié de Jésus, il reçoit la guérison et entre dans la joie de son maître qui s’exclame : « heureux vos yeux parce qu’ils voient et vos oreilles parce qu’elles entendent ». Quant à celui qui n’a rien, celui qui ne laisse pas la parabole faire ce pour quoi elle est faite, c'est-à-dire toucher directement son cœur, et qui la cantonne dans les chemins alambiqués de sa raison, il lui sera enlevé même ce qu’il a. En effet, il n’a que ce qu’il croit avoir appris. Il n’est pas entré dans la symbolique de la parabole et il s’identifie à ce qu’il possède, à son savoir. Finalement ce qu’il sait lui bouche la vue et il ne le sait pas. Il le perd donc, il perd le peu qu’il avait.

La parabole est donc un moyen particulièrement adapté à révéler le Royaume, car elle détache de tout objet physique, elle fait quitter la lourdeur de nos univers raisonnables pour nous introduire au seuil de la vie spirituelle en sollicitant notre raison sur un terrain qu’elle ne peut découvrir par elle-même. La parabole nous dispose à entendre autre chose. Autre chose que ce que nous savons, autre chose que ce que nous sommes capables de concevoir par nous-mêmes. Elle nous dispose à l’infini de Dieu.

Que l'Esprit de Jésus-Christ nous donne cette ouverture et cette soif qui permet d’accueillir le Seigneur avec l’innocence de l’enfant qui ne sait pas a priori ce que l’autre peut lui apporter, qui n’a pas d’avance évalué ce que Dieu doit faire et dire dans sa vie. Que l’Esprit nous ouvre aux mystères du Royaume et nous donne d’entrer dans la joie de notre maître.

Frère Dominique

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Thierry
Webmestre
Webmestre
Thierry

Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 53

Textes Liturgiques du jour : 24 Juillet 2014   Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour : 24 Juillet 2014    Textes Liturgiques du jour : 24 Juillet 2014   EmptyJeu 24 Juil - 12:37

Méditation :

Evangile selon St Matthieu 13, 10-17
Les disciples s'approchèrent de Jésus et lui dirent : « Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? »
Il leur répondit : « À vous il est donné de connaître les mystères du Royaume des cieux mais à eux ce n'est pas donné.
Celui qui a recevra encore, et il sera dans l'abondance ; mais celui qui n'a rien se fera enlever même ce qu'il a.
Si je leur parle en paraboles, c'est parce qu'ils regardent sans regarder, qu'ils écoutent sans écouter et sans comprendre.
Ainsi s'accomplit pour eux la prophétie d'Isaïe : Vous aurez beau écouter, vous ne comprendrez pas. Vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas.
Le cœur de ce peuple s'est alourdi : ils sont devenus durs d'oreille, ils se sont bouché les yeux, pour que leurs yeux ne voient pas, que leurs oreilles n'entendent pas, que leur cœur ne comprenne pas, et qu'ils ne se convertissent pas. Sinon, je les aurais guéris !
Mais vous, heureux vos yeux parce qu'ils voient, et vos oreilles parce qu'elles entendent !
Amen, je vous le dis : beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l'ont pas entendu. »

Prière d'introduction
Seigneur, ouvre mes yeux et mes oreilles, accorde-moi la grâce de comprendre ce que tu veux me dire aujourd’hui.

Demande
Seigneur, garde-moi fidèle à la foi que tu me donnes et ne permets pas que mon cœur s’épaississe dans la routine et l’habitude.

Points de réflexion

1. Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? Seigneur, il y a là, devant toi, une grande quantité de personnes venues d’un peu partout. Attirées par tes paroles et ton enseignement, elles t’écoutent en reconnaissant que « tu parles avec autorité et pas comme les scribes » (Mt 7 29). Parmi les auditeurs il y a, bien sûr, le juif qui connaît les Écritures et qui s’opposera à ton enseignement, il y a l’homme du peuple, simple et accueillant à tes paroles mais il y a aussi le païen, peut-être un peu plus lent à croire et à se laisser convertir, mais attentif à ton enseignement. Et tu le sais, et tu sais pourquoi il en est ainsi : tu peux lire dans le cœur de chacun.

2. Quant à vous, heureux êtes-vous. Tu réponds à la question de tes disciples qui ne comprennent pas pourquoi tu parles en paraboles et qui craignent que tes paroles ne s’adressent qu’à une élite. Tu veux que tes amis comprennent que la parabole du semeur que tu viens de raconter corresponde trait pour trait à la situation que dénonçait Isaïe : parmi les auditeurs, il y en a qui ont fermé leur cœur, de peur de se convertir, de peur d’avoir à changer de vie et de se reconnaître pécheur, de peur de se laisser convertir et d’avoir à demander pardon. Tu sais que le cœur de cette génération te rejette et que la semence de la parole de Dieu va tomber dans les ronces. S’ils ne se convertissent pas, s’ils continuent à mener une vie si éloignée du projet divin, le Royaume leur restera fermé pour toujours.
En t’adressant à tous, tu veux toucher aussi et d’abord le cœur des « légistes qui chargent les gens de fardeaux impossibles à porter alors qu’eux-mêmes ne les déplacent pas d’un seul de leurs doigts » (Lc 11, 46). Ce légalisme extérieur ne fait que repousser l’adhésion des bonnes volontés.
Ensuite, tu félicites tes disciples qui se sont mis à ta suite. Ils ont fait le choix radical de t’entendre, de t’écouter et de prendre la route que tu leur présentes, même si tu ne leur caches pas qu’elle est étroite et resserrée. Ils ont compris que tes paroles sont pour eux l’enseignement divin qui les nourrit chaque jour. Heureux seront-ils, parce qu’ils suivent le chemin qui conduit au Royaume, celui qui appartient aux simples, aux pauvres en esprit, aux enfants et à ceux qui leur ressemblent.

3. Beaucoup de prophètes et de justes ont souhaité voir ce que vous voyez : Les prophètes de l’Ancien Testament ont attendu la réalisation des prophéties que Dieu leur avait demandé d’annoncer. Les « Justes » eux aussi, ces hommes qui ne cherchaient à vivre qu’en fonction de Dieu et de sa Loi, vivaient cette même espérance. Avant ta venue parmi nous, ils ont tous attendu cet accomplissement : La Reine de Saba, Job, et bien d’autres, ainsi que Joseph. Toutes ces personnes et tous les hommes droits qui t’ont précédé, attendaient et espéraient la réalisation des merveilles qui sont en train de se réaliser avec les actes et les enseignements dont tes disciples sont témoins.
Et parce qu’ils en sont témoins dès ici-bas, tu veux ouvrir leurs yeux et leur cœur : même si la route est difficile, tes disciples peuvent déjà percevoir la venue du Royaume des Cieux.
Et moi, Seigneur, ton disciple de maintenant, qu’est-ce que je vois ? Qu’est-ce que je dis, qu’est-ce que je pense ? Tu es remonté dans la gloire du Père, mais tu ne m’as pas laissé seul. Ton Esprit Saint, aujourd’hui aussi, marche avec moi sur la route que tu m’as tracée. Et c’est à mon tour de choisir de te suivre ou de fermer mon cœur à ta présence et à tes conseils.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, au milieu de ce monde, montre-moi ce que je dois faire, comment je dois le faire pour accomplir ta volonté. Apprends-moi à laisser la place à ton Esprit Saint pour qu’il me conseille, me donne sa lumière et guide les décisions que je dois prendre, et, surtout, Seigneur, qu’il ouvre mes yeux et mon intelligence, pour que je sache te remercier de ton infinie miséricorde envers moi.

Résolution
Combattre l’habitude et la routine et que mon cœur reconnaisse la main de Dieu là où je suis.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Textes Liturgiques du jour : 24 Juillet 2014   Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour : 24 Juillet 2014    Textes Liturgiques du jour : 24 Juillet 2014   Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes Liturgiques du jour : 24 Juillet 2014
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: LITURGIE - BIBLE :: Lectures du jour - Homélies :: Messe du jour-
Sauter vers: