Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 Textes Liturgiques du jour : 18 Juillet 2014

Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du jour : 18 Juillet 2014   Empty
MessageSujet: Textes Liturgiques du jour : 18 Juillet 2014    Textes Liturgiques du jour : 18 Juillet 2014   EmptyVen 18 Juil - 6:22

Vendredi 18 Juillet 2014

De la férie

15ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année A





(Première lecture)
Livre d’Isaïe 38 : 1 à 8


La guérison du roi Ézékias

En ce temps-là, le roi Ézékias souffrait d'une maladie mortelle. Le Prophète Isaïe vint lui dire : « Ainsi Parle le SEIGNEUR : Prends des dispositions pour ta maison, car tu vas mourir, tu ne guériras pas. »
Ézékias se tourna vers le mur et fit cette prière au SEIGNEUR :
« Ah ! SEIGNEUR, souviens-TOI ! J'ai marché en Ta Présence, le cœur fidèle et sans partage, et j'ai fait ce qui est bien à Tes Yeux. » Puis le roi Ézékias fondit en larmes.
La Parole du SEIGNEUR fut adressée à Isaïe :
« Va dire à Ézékias : Ainsi Parle le SEIGNEUR, DIEU de David ton ancêtre : J'ai entendu ta prière, J'ai vu tes larmes. Je vais ajouter quinze années à ta vie.
Je te délivrerai, toi et cette ville, de la main du roi d'Assyrie, Je protégerai cette ville.
Voici le Signe que le SEIGNEUR te donne pour montrer qu'IL accomplira Sa Promesse :
Je vais faire reculer de dix degrés l'ombre qui est déjà descendue sur le cadran solaire d'Acaz. » Et le soleil remonta sur le cadran dix degrés qu'il avait déjà descendus.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Prière d’Ézékias après sa guérison

Voici le poème que le roi Ézékias de Juda rédigea après sa maladie et sa guérison.

[Isaïe 38 : 10 à 20, entièrement]




Isaïe 38 : 10, 11, 12abcd et 17ab


R/ Mon DIEU, tu m'as sauvé de la mort.

Je disais : Au milieu de mes jours,
je m'en vais ;
j'ai ma place entre les morts
pour la fin de mes années.
R/

Je disais : Je ne verrai pas le SEIGNEUR
sur la Terre des Vivants,
plus un visage d'homme
parmi les habitants du monde !
R/

Ma demeure m'est enlevée, arrachée,
comme une tente de berger.
Tel un tisserand, j'ai dévidé ma vie :
le fil est tranché.
R/

À regarder là-haut, mes yeux faiblissent :
SEIGNEUR, je défaille ! Sois mon soutien !
Oui, TU me guériras, TU me feras vivre :
mon amertume amère me conduit à la paix.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 12 : 1 à 8

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. DIEU, TU COURONNES de GLOIRE le FILS de l'Homme, TU L'établis sur l'ŒUVRE de Tes MAINS, TU mets toute chose à Ses PIEDS. Alléluia. (cf. Ps 08, 6-7)



JÉSUS est le FILS de l'Homme, MAÎTRE du sabbat

En ce temps-là, JÉSUS passait, un jour de sabbat, à travers les champs de blé, et Ses Disciples eurent faim ; ils se mirent à arracher des épis et à les manger.
En voyant cela, les pharisiens LUI dirent : « Voilà que Tes Disciples font ce qu'il n'est pas permis de faire le jour du sabbat ! »
Mais IL leur répondit : « N'avez-vous pas lu ce que fit David, quand il eut faim, ainsi que ses compagnons ?
Il entra dans la maison de DIEU, et ils mangèrent les pains de l'offrande ; or, cela n'était permis ni à lui, ni à ses compagnons, mais aux prêtres seulement.
Ou bien encore, n'avez-vous pas lu dans la Loi que le jour du sabbat, les prêtres, dans le Temple, manquent au repos du sabbat sans commettre aucune faute ?
Or, Je vous le dis : il y a ici plus grand que le Temple.
Si vous aviez compris ce que veut dire cette Parole : C'est la Miséricorde que Je désire, et non les sacrifices,
vous n'auriez pas condamné ceux qui n'ont commis aucune faute. Car le FILS de l'Homme est MAÎTRE du sabbat. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris










Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Thierry
Webmestre
Webmestre
Thierry

Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 53

Textes Liturgiques du jour : 18 Juillet 2014   Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour : 18 Juillet 2014    Textes Liturgiques du jour : 18 Juillet 2014   EmptyVen 18 Juil - 9:51

Méditations :[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Thierry
Webmestre
Webmestre
Thierry

Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 53

Textes Liturgiques du jour : 18 Juillet 2014   Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour : 18 Juillet 2014    Textes Liturgiques du jour : 18 Juillet 2014   EmptyVen 18 Juil - 9:52

Homélie :


« En ce temps-là » : le caractère très vague de cette référence temporelle veut signifier que la leçon à tirer de cette péricope est « de tous les temps ». L’événement a probablement été rapporté par les apôtres dans le contexte de leur catéchèse pour illustrer la liberté nouvelle à laquelle nous introduit Jésus, en particulier en matière de prescriptions religieuses.
Les pharisiens accusent les disciples de moissonner un jour de sabbat. Pour quelques épis arrachés, l’interprétation est pour le moins excessive ; elle trahit soit de la malveillance, soit une conception légaliste de la Torah.
Par deux exemples, Jésus tente de faire comprendre à ses interlocuteurs, que toute transgression de la lettre ne conduit pas automatiquement au péché. Si David a pu manger les pains de l’offrande réservés aux prêtres sans commettre de faute, c’est donc que la sauvegarde de la vie est une valeur supérieure à la stricte observance formelle des prescriptions légales. Peut-être même dans ce cas précis, David a-t-il été plus fidèle à la Loi en la transgressant qu’il ne l’eût été en l’observant scrupuleusement ? Les préceptes du Seigneur de la vie ne sauraient aller à l’encontre du maintien, de la promotion, de l’épanouissement de ce don primordial.
Profitant de la perplexité de ses interlocuteurs qui ne peuvent contredire le bien-fondé de son argumentation, Jésus leur montre comment leur lecture fondamentaliste les met également en opposition avec une pratique courante dans le temple de Jérusalem. Si personne ne s’offusque de voir les prêtres transgresser le repos du sabbat, n’est-ce pas parce que leur activité ce jour-là rejoint davantage la finalité du sabbat que le repos prescrit ? Dans les deux cas cités, la charité - envers le prochain comme envers Dieu - prime sur l’observance. Il y a donc des situations où une interprétation trop littérale des préceptes trahirait l’intention de Dieu formulée dans sa Parole ; auquel cas, l’obéissance à l’esprit de la Loi exige de transgresser la lettre.
Notre-Seigneur conclut par un argument « a fortiori ». Les deux exemples cités se déroulent l’un dans « la maison de Dieu », l’autre dans « le Temple », c’est-à-dire en présence du Très-Haut, dans sa proximité immédiate, sous son regard. En précisant « il y a ici plus grand que le Temple », Jésus fait allusion au mystère de l’incarnation : sa très sainte humanité est désormais le véritable Temple, le sanctuaire non fait de mains d’hommes qui abrite le Verbe de Dieu. Citant l’auteur juif Jacob Neusner (A Rabbi talks with Jesus), Benoît XVI écrit dans son récent ouvrage Jésus de Nazareth : « Jésus et ses disciples peuvent faire ce qu’ils font le jour du sabbat parce qu’ils ont pris la place des prêtres dans le Temple : le sanctuaire est déplacé. Il est désormais constitué par le cercle du Maître et de ses disciples » (p. 130).
« Si vous aviez compris ce que veut dire cette parole : “c’est la miséricorde que je désire et non les sacrifices”, vous n’auriez pas condamné ceux qui n’ont commis aucune faute ». Qui est le Juste condamné sans avoir commis la moindre faute sinon Jésus lui-même ? S’il a été offert en sacrifice, c’est parce que la connaissance du vrai Dieu, ami de la Vie, « tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour et de fidélité » (Ex 34, 6), s’était perdue suite au péché. Coupés de la source divine de la charité, les hommes se sont servis des préceptes de la Loi pour condamner le Juste. Ils ont oublié que dans les Ecritures, l’« Accusateur » est toujours et exclusivement le démon. Hélas, combien de fois ne faisons-nous pas de même, invoquant les prescriptions divines pour accuser, voire condamner notre prochain, alors que Jésus lui-même déclarait : « Je ne suis pas venu pour juger le monde mais pour le sauver » (Jn 12, 47) ?

« Viens Esprit Saint, ouvre les yeux de notre cœur, purifie-nous du levain de l’hypocrisie religieuse ; ne permets pas que nous soyons les ennemis de Jésus-Christ en accusant ses frères au nom de sa Parole ; mais que celle-ci soit pour eux comme pour nous “une lampe sur nos pas, une lumière sur notre route”. »
Père Joseph-Marie

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
françoise



Date d'inscription : 12/07/2014
Age : 47

Textes Liturgiques du jour : 18 Juillet 2014   Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour : 18 Juillet 2014    Textes Liturgiques du jour : 18 Juillet 2014   EmptyVen 18 Juil - 16:45

Merci Seigneur d'éclairer ma route!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Textes Liturgiques du jour : 18 Juillet 2014   Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du jour : 18 Juillet 2014    Textes Liturgiques du jour : 18 Juillet 2014   Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes Liturgiques du jour : 18 Juillet 2014
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: LITURGIE - BIBLE :: Lectures du jour - Homélies :: Messe du jour-
Sauter vers: