Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 Textes Liturgiques et commentaire du jour : 15 Juillet 2014

Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques et commentaire du jour : 15 Juillet 2014   Empty
MessageSujet: Textes Liturgiques et commentaire du jour : 15 Juillet 2014    Textes Liturgiques et commentaire du jour : 15 Juillet 2014   EmptyMar 15 Juil - 7:05

Mardi 15 Juillet 2014

Saint Bonaventure, Évêques et Docteur de l’Église
Mort en 1274. En 1257, cet éminent théologien devint le septième ministre général de l’ordre des Frères mineurs qu’il dirigea avec sagesse.

15ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Blanc )
Année A





(Première lecture)
Livre d’Isaïe 7 : 1 à 9


DIEU protégera Son Peuple menacé, si celui-ci croit en LUI

Au temps d'Acaz, roi de Juda, Raçône, roi de Syrie, et Pékah, roi d'Israël, montèrent contre Jérusalem pour l'attaquer, mais ils ne purent lui donner l'assaut.
Lorsqu'on apprit, au palais du roi, que l'armée syrienne avait pris position en Éphraïm, le roi et son peuple furent secoués comme les arbres de la forêt sont secoués par le vent.
Le SEIGNEUR dit alors à Isaïe : « Avec ton fils qui s'appelle 'Un-reste-reviendra', va trouver Acaz, au bout du canal du réservoir supérieur, sur la route du Champ-du-Foulon.
Tu lui diras : 'Garde ton calme, ne crains pas, ne va pas perdre cœur devant ces deux bouts de tisons fumants, à cause de la colère bruyante du roi de Syrie et du roi d'Israël.
Oui, la Syrie a décidé ta perte, en accord avec Éphraïm et le roi d'Israël. Ils ont dit :
Marchons contre le royaume de Juda, pour l'intimider ; pénétrons chez lui pour l'obliger à se rendre, et nous lui imposerons comme roi le fils de Tabéel.
Mais voici ce que dit le SEIGNEUR DIEU : Cela ne tiendra pas, cela ne sera pas,
car la capitale de la Syrie, c'est Damas, et le chef de Damas, ce n'est que Raçône ;
la capitale d'Éphraïm, c'est Samarie, et le chef de Samarie, ce n'est que Pékah. Or, dans soixante-cinq ans, Éphraïm, écrasé, cessera d'être un peuple. Si vous ne tenez pas à Moi, vous ne pouvez pas tenir.' »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







La cité du GRAND ROI


Chant. Psaume appartenant au recueil de la confrérie de Coré.

[Psaume 47 (48), entièrement]




Psaume 47 (48) : 2 et 3ab, 3cd et 4, 5 et 6, 7 et 8


R/ Jérusalem, cité de DIEU, le SEIGNEUR te maintient pour toujours !

IL est GRAND, le SEIGNEUR, HAUTEMENT LOUÉ,
dans la ville de notre DIEU,
Sa SAINTE MONTAGNE, altière et belle,
joie de toute la Terre.
R/

La MONTAGNE de Sion, c'est le pôle du monde,
la cité du GRAND ROI ;
DIEU se révèle, en ses palais,
vraie citadelle.
R/

Voici que des rois s'étaient ligués,
ils avançaient tous ensemble ;
ils ont vu, et soudain stupéfaits,
pris de panique, ils ont fui.
R/

Et voilà qu'un tremblement les saisit :
douleurs de femme qui accouche ;
un vent qui souffle du désert
a brisé les vaisseaux de Tarsis.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 11 : 20 à 24

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia. Aujourd'hui, ne fermons pas notre cœur, mais écoutons la VOIX du SEIGNEUR. Alléluia. (cf. Ps 94, 08)



Malédiction aux villes qui ne se sont pas converties

JÉSUS se mit à faire des reproches aux villes où avaient eu lieu la plupart de Ses MIRACLES, parce qu'elles ne s'étaient pas converties :
« Malheureuse es-tu, Corazine ! Malheureuse es-tu, Bethsaïde ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez vous avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, il y a longtemps que les gens y auraient pris le vêtement de deuil et la cendre en signe de pénitence.
En tout cas, Je vous le déclare : Tyr et Sidon seront traitées moins sévèrement que vous, au jour du Jugement.
Et toi, Capharnaüm, seras-tu donc élevée jusqu'au ciel ? Non, tu descendras jusqu'au séjour des morts ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez toi avaient eu lieu à Sodome, cette ville subsisterait encore aujourd'hui.
En tout cas, Je vous le déclare : le pays de Sodome sera traité moins sévèrement que toi, au jour du Jugement. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Évangile + commentaire (audio)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]









Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Thierry
Webmestre
Webmestre
Thierry

Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 53

Textes Liturgiques et commentaire du jour : 15 Juillet 2014   Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques et commentaire du jour : 15 Juillet 2014    Textes Liturgiques et commentaire du jour : 15 Juillet 2014   EmptyMar 15 Juil - 9:32

Méditation : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Thierry
Webmestre
Webmestre
Thierry

Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 53

Textes Liturgiques et commentaire du jour : 15 Juillet 2014   Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques et commentaire du jour : 15 Juillet 2014    Textes Liturgiques et commentaire du jour : 15 Juillet 2014   EmptyMar 15 Juil - 9:33

Homélie :

Les villes juives auxquelles s’adresse Jésus dans l’évangile de ce jour sont celles où il a opéré de « nombreux miracles ». Effectivement, Corazine, Bethsaïde, Capharnaüm ont vu s’accomplir la plus grande partie des miracles de Jésus… Mais leurs habitants ne se sont pas convertis et sont passés à côté de la béatitude évangélique.

Le reproche de Jésus est d’autant plus fort qu’il affirme que Tyr et Sidon, villes païennes par excellence à son époque, se seraient converties et auraient fait pénitence si elles avaient été témoins des mêmes œuvres de puissance : « Si les miracles qui ont eu lieu chez vous avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, il y a longtemps que les gens y auraient pris le vêtement de deuil et la cendre en signe de pénitence. »

Jésus en arrive même à comparer Capharnaüm, sa propre ville, à Sodome, ville païenne maudite entre toutes dans l’Ancien Testament pour sa perversité. Pourquoi un tel jugement sur Capharnaüm ? Jésus semble donner lui-même la réponse dans la question qu’il lui adresse : « Et toi, Capharnaüm, seras-tu donc élevée jusqu'au ciel ? » Ne peut-on pas lire ici une prétention de Capharnaüm à s’élever par ses propres forces jusqu’au ciel c’est-à-dire à se faire l’égale de Dieu, à se sauver par elle-même sans Dieu ?
De son côté, Sodome, même si elle fut le théâtre de tous les vices, ne prétendait à rien et si les miracles de Jésus s’étaient opérés chez elle, elle se serait convertie. Jésus ne semble avoir aucun doute à ce sujet.

Face à ce constat qui bien qu’hypothétique n’en demeure pas moins certain, le jugement de Jésus tombe : « Le pays de Sodome sera traité moins sévèrement que toi, au jour du Jugement. » Les villes qui n’ont pas été témoins des miracles de Jésus auront un sort moins dur que celles qui en auront bénéficié.

L’essentiel étant d’éviter le courroux de Dieu, la condition de Sodome n’en deviendrait-elle pas préférable ? Mais le fait est que nous sommes dans la situation de Capharnaüm. Nous sommes de ceux qui ont eu la grâce de voir Jésus passer dans leur vie. Nous avons été témoins de miracles de sa part, à commencer peut-être par celui de notre conversion. Mais nous sommes-nous tournés davantage vers lui ? Avons-nous grandi dans l’humilité d’avoir tout reçu de lui, ou bien, sommes-nous restés indifférents, ingrats à ses dons ?

Jésus n’est pas en train de nous dire que la voie choisie par Sodome est meilleure que celle adoptée par Capharnaüm. Il n’est pas non plus en train de dire qu’il vaudrait mieux ne pas l’avoir rencontré. Non ! Jésus nous dit aujourd’hui encore que c’est vraiment une grâce de l’avoir vu venir chez nous. Mais comment y avons-nous répondu ?

A travers un style prophétique dans ce qu’il a de plus percutant, Jésus veut en fait nous exhorter à entrer dans un regard de foi sur notre vie pour y reconnaître son action et proclamer sa Seigneurie. Car nous nous sommes peut-être tellement bien habitués à sa présence que nous ne le reconnaissons même plus à l’œuvre chez nous, que nous n’en faisons même plus cas. Et ne plus faire attention à notre Sauveur ne conduit-il pas peu à peu à une attitude d’autosuffisance similaire à celle de Capharnaüm qui prétendait s’élever jusqu’au ciel ?

« Seigneur, renouvelle en ce jour notre regard de foi sur ta présence agissante au cœur de nos existences. Que nous puissions proclamer que tu es notre Seigneur et notre Sauveur et nous approprier ainsi le salut que tu es venu nous apporter. »
Frère Elie

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Textes Liturgiques et commentaire du jour : 15 Juillet 2014   Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques et commentaire du jour : 15 Juillet 2014    Textes Liturgiques et commentaire du jour : 15 Juillet 2014   Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes Liturgiques et commentaire du jour : 15 Juillet 2014
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: LITURGIE - BIBLE :: Lectures du jour - Homélies :: Messe du jour-
Sauter vers: