Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 Textes Liturgiques du Dimanche 6 Juillet 2014

Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas

Nicolas

Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 48

Textes Liturgiques du Dimanche 6 Juillet 2014   Empty
MessageSujet: Textes Liturgiques du Dimanche 6 Juillet 2014    Textes Liturgiques du Dimanche 6 Juillet 2014   EmptyDim 6 Juil - 6:48


Dimanche 6 Juillet 2014

14ième Dimanche du Temps Ordinaire

(Couleur liturgique : Vert )
Année A





(Première lecture)
Livre de Zacharie 9 : 9 et 10


Le MESSIE qui vient est un ROI HUMBLE

Exulte de toutes tes forces, fille de Sion ! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! Voici Ton ROI qui vient vers toi : IL est JUSTE et VICTORIEUX, HUMBLE et monté sur un âne, un âne tout jeune.

Ce ROI fera disparaître d'Éphraïm les chars de guerre, et de Jérusalem les chevaux de combat ; IL brisera l'arc de guerre, et IL proclamera la Paix aux nations. Sa domination s'étendra d'une mer à l'autre, et de l'Euphrate à l'autre bout du pays.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris








Ton RÈGNE est un RÈGNE ÉTERNEL


Chant de louange appartenant au recueil de David.

[Psaume 144 (145), entièrement]




Psaume 144 (145) : 1 et 2, 8 et 9, 10 et 11, 13cd et 14


R/ Béni sois-TU à jamais, SEIGNEUR, DIEU de l'Univers !

Je T'exalterai, mon DIEU, mon ROI ;
je bénirai Ton NOM toujours et à jamais !
Chaque jour je TE bénirai,
je louerai Ton NOM toujours et à jamais.
R/


Le SEIGNEUR est TENDRESSE et PITIÉ,
LENT à la Colère et PLEIN D'AMOUR,
la BONTÉ du SEIGNEUR est pour tous,
Sa TENDRESSE, pour toutes Ses ŒUVRES.
R/


Que Tes ŒUVRES, SEIGNEUR, TE rendent GRÂCE
et que Tes Fidèles TE bénissent !
Ils diront la GLOIRE de Ton RÈGNE,
ils parleront de Tes EXPLOITS.
R/


Le SEIGNEUR est VRAI en tout ce qu'IL dit,
FIDÈLE en tout ce qu'IL fait.
Le SEIGNEUR soutient tous ceux qui tombent,
IL redresse tous les accablés.
R/


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


« Chants audio du Psaume 144 (145) »

Du CD, Signes :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






(Deuxième lecture)
Lettre de Saint Paul Apôtre aux Romains 8 : 9, 11 à 13


L'ESPRIT du CHRIST est en nous, et IL nous ressuscitera

Frères,
vous n'êtes pas sous l'emprise de la chair, mais sous l'emprise de l'ESPRIT, puisque l'ESPRIT de DIEU habite en vous. Celui qui n'a pas l'ESPRIT du CHRIST ne LUI appartient pas.
Mais si l'ESPRIT de CELUI qui a RESSUSCITÉ JÉSUS d'entre les morts habite en vous, CELUI qui a RESSUSCITÉ JÉSUS d'entre les morts donnera aussi la VIE à vos corps mortels par Son ESPRIT qui habite en vous.
Ainsi donc, frères, nous avons une dette, mais ce n'est pas envers la chair : nous n'avons pas à vivre sous l'emprise de la chair.
Car si vous vivez sous l'emprise de la chair, vous devez mourir ; mais si, par l'ESPRIT, vous tuez les désordres de l'homme pécheur, vous vivrez.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris








Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 11 : 25 à 30

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
TU es béni, DIEU notre PÈRE, SEIGNEUR de l'Univers, TOI qui révèles aux petits les Mystères du Royaume !
Alléluia.
(cf. Mt 11, 25)



« Je suis Doux et Humble de Cœur »

En ce temps-là, JÉSUS prit la Parole : « PÈRE, SEIGNEUR du Ciel et de la Terre, Je proclame Ta Louange : ce que TU as caché aux sages et aux savants, TU l'as révélé aux tout-petits.
Oui, PÈRE, TU l'as voulu ainsi dans Ta BONTÉ.
Tout M'a été confié par Mon PÈRE ; personne ne connaît le FILS, sinon le PÈRE, et personne ne connaît le PÈRE, sinon le FILS, et celui à qui le FILS veut le révéler.

Venez à Moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et Moi, Je vous procurerai le repos.
Prenez sur vous mon joug, devenez Mes Disciples, car Je suis Doux et Humble de Cœur, et vous trouverez le repos.
Oui, Mon Joug est facile à porter, et Mon fardeau, léger. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris











Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Thierry
Webmestre
Webmestre
Thierry

Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 53

Textes Liturgiques du Dimanche 6 Juillet 2014   Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du Dimanche 6 Juillet 2014    Textes Liturgiques du Dimanche 6 Juillet 2014   EmptyDim 6 Juil - 10:44

Homélie

« Dieu qui as relevé le monde par les abaissements de ton Fils, donne à tes fidèles une joie sainte : tu les as tirés de l’esclavage du péché ; fais-leur connaître le bonheur impérissable, par Jésus- Christ, Notre-Seigneur. »
L’oraison d’ouverture nous invite à oser demander à Dieu « le bonheur impérissable », c'est-à-dire la participation à sa propre béatitude. Pourtant, l’affirmation de Jésus est très claire : « Personne ne connaît le Père, sinon le Fils ». Il est inutile de nous hisser sur la pointe des pieds : nous n’atteindrons jamais le ciel par nos propres forces. Car Dieu est l’infiniment autre, d’une nature incommensurable à la nôtre ; nous ne pouvons le connaître que dans la mesure où il se révèle à nous, et que nous nous mettons dans les dispositions d’accueillir cette révélation en son Fils unique.
C’est précisément cette attitude de réceptivité à l’égard de l’initiative du Père, que Notre-Seigneur décrit par le terme de « tout-petits ». Seuls ceux qui, reconnaissant leur ignorance, renoncent à leur propre sagesse et acceptent de s’ouvrir à Dieu, peuvent découvrir son visage de Père. Car le Très-Haut se révèle en se donnant, et c’est précisément en se recevant de lui, comme le Fils unique se reçoit à chaque instant de son Père que les « petits » découvrent sa paternité.
« Personne ne connaît le Fils sinon le Père » qui l’engendre de toute éternité. C’est en regardant le Père que le Fils se connaît dans son essence. A fortiori ne nous connaissons-nous pas nous-mêmes, mais devons-nous recevoir la révélation de notre identité filiale dans le don que le Père nous fait à chaque instant de la « vie, du mouvement et de l’être » (cf. Ac 17, 28).
« Personne ne connaît le Père » : comment pourrions-nous connaître Dieu ? Ne s’agit-il pas plutôt d’être connus de lui en nous laissant combler de sa Présence dans l’Esprit, en qui nous devenons ses enfants ? C’est précisément cela la foi : connaître Dieu dans la lumière de sa présence au plus intime de nous-mêmes où il a voulu élire sa demeure. Cette connaissance est bien réelle, même si elle n’est pas ressentie, car le Tout-Autre se reflète réellement en nos cœurs pour y reconstituer son image et nous unir à lui dans l’amour. Le plus humble acte de foi nous rend participants de la vie divine (cf. 2 P 1, 4) par l’action de l’Esprit Saint qui s’unit à notre esprit pour nous permettre de confesser Jésus-Christ Seigneur et Sauveur, unique chemin vers le Père.
Croire, c’est prendre sur soi le joug de Jésus, devenir son disciple ; c’est renoncer à être à nous-même notre propre origine, et oser courir le risque de la confiance filiale, en acceptant de dépendre totalement d’un Autre reconnu comme Père. Cette proposition est au cœur du christianisme, et dans la foi, nous en reconnaissons la pertinence ; mais qu’elle est difficile à mettre en pratique dans notre monde qui exalte tout au contraire la suffisance de l’individu, et exècre toute forme de dépendance, fût-elle de l’amour. Celui qui en nous revendique cette autonomie n’est autre que le vieil homme, c'est-à-dire la part obscure de nous-même agissant « sous l’emprise de la chair », que Saint Paul dénonce dans la seconde lecture.
Or le « fardeau » dont Jésus veut nous soulager, est précisément celui de nos fausses identités accumulées au fil des années et des circonstances, celui de notre prétention à l’autosuffisance, voire celui de la rivalité avec un Dieu que nous cherchons secrètement à manipuler. Le « joug » qu’il nous offre en échange, est la douceur et l’humilité d’un cœur filial qui s’abandonne entre les mains du Très Haut comme un enfant dans les bras de sa mère.
Car ce Père est aussi une Mère : le baptême n’est-il pas une nouvelle naissance ? Dieu ne nous a-t-il pas engendrés à la vie divine par la résurrection de son Fils et dans l’Esprit (2nd lect.) ?
Père, Mère et Epoux : si Dieu nous recrée à son image, n’est-ce pas ultimement pour nous unir à lui dans l’amour comme l’Epoux s’unit à son Epouse ? « Exulte de toutes tes forces, fille de Sion ! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! Voici ton roi qui vient vers toi : il est juste et victorieux, humble et monté sur un âne, un âne tout jeune » (1ère lect.). Par sa victoire sur « les désordres de l’homme pécheur » (2nd lect.), ce Roi d’humilité et de douceur fera fleurir la justice et la paix, ces dons messianiques par excellence, que l’homme charnel ne peut cultiver. A condition bien sûr que nous acceptions de venir à lui et de prendre sur nous son joug.
Le « joug » dans le langage biblique, représente la Loi. Cette Loi qui nous accuse et nous enferme dans la peur des représailles d’un Législateur intransigeant. C’est de cette idole et de nos culpabilités morbides que Jésus veut nous sauver, en nous manifestant le vrai visage de Dieu ; visage d’un Père qui se révèle « dans sa bonté » ; visage d’une Mère « pleine de tendresse et de pitié » (Ps 144), qui nous réengendre dans sa miséricorde afin de nous « procurer le repos » ; visage du Roi Epoux qui triomphe de nos résistances par la douceur et l’humilité de son amour crucifié.

Et si nous prenions comme résolution de demeurer attentifs, tout au long de cette semaine qui s’ouvre devant nous, aux invitations concrètes que Notre-Seigneur nous adresse à venir à lui, lorsque nous peinons sous le poids du fardeau de l’épreuve, de la contradiction, de l’incompréhension, d’un travail que nous ne parvenons pas à assumer, voire d’un péché dont nous ne réussissons pas à nous débarrasser ? Plutôt que de nous raidir dans une attitude volontariste, ou de nous refermer sur nous-même et sur notre impuissance, ou encore de nous laisser glisser dans le victimisme ou le découragement, faisons plutôt mémoire de la Parole que nous venons d’entendre : un ami nous attend, qui est capable de nous arracher à notre trouble, notre lassitude, notre culpabilité, notre impuissance ; un ami qui peut nous procurer le repos, au moment où nous en sommes le plus éloignés. C’est ainsi que nous découvrirons peu à peu que nous ne sommes jamais seuls ; une lumière reste allumée au cœur des situations les plus obscures ; dans les impasses les plus resserrées, une porte demeure ouverte. Alors nous nous exclamerons comme Jacob : « Vraiment, le Seigneur est dans ce lieu ! Et moi, je ne le savais pas ! ». Saisi de crainte filiale, d’émerveillement et de reconnaissance, nous ajouterons avec le patriarche : « Que ce lieu est redoutable ! Il est réellement la maison de Dieu, la porte du ciel ! » (Gn 28, 16-17).

« Dieu de tendresse, par Jésus ton Fils, tu nous a montré ton visage de Père. Qu’à ton image, nous devenions doux et humbles de cœur pour annoncer ton Royaume aux siècles des siècles » (Or. Pr. Univ.).
Père Joseph-Marie

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Thierry
Webmestre
Webmestre
Thierry

Date d'inscription : 06/12/2009
Age : 53

Textes Liturgiques du Dimanche 6 Juillet 2014   Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du Dimanche 6 Juillet 2014    Textes Liturgiques du Dimanche 6 Juillet 2014   EmptyDim 6 Juil - 10:46

Méditation :   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Textes Liturgiques du Dimanche 6 Juillet 2014   Empty
MessageSujet: Re: Textes Liturgiques du Dimanche 6 Juillet 2014    Textes Liturgiques du Dimanche 6 Juillet 2014   Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes Liturgiques du Dimanche 6 Juillet 2014
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: LITURGIE - BIBLE :: Lectures du jour - Homélies :: Messe du jour-
Sauter vers: