Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 Textes et commentaire de la parole du 06 Octobre 2012

Aller en bas 
AuteurMessage
marielle

marielle

Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 48

Textes et commentaire de la parole du 06 Octobre 2012 Empty
MessageSujet: Textes et commentaire de la parole du 06 Octobre 2012   Textes et commentaire de la parole du 06 Octobre 2012 EmptySam 6 Oct - 9:20

Samedi 6 Octobre






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le samedi de la 26e semaine
du temps ordinaire




Livre de Job 42,1-3.5-6.12-16.

J
ob fit cette réponse aux paroles du Seigneur :
« Je sais que tu es tout-puissant :
tous tes projets se réalisent.
Et tu l'as bien dit :
' Quel est celui qui, sans rien y connaître,
défigure la Providence ? '
J'ai fait, dans mon ignorance, des discours sur des merveilles
qui me dépassent et dont je ne sais rien.
Je ne te connaissais que par ouï-dire,
mais maintenant mes yeux t'ont vu.
C'est pourquoi je me rétracte,
je me repens sur la poussière et sur la cendre. »
Le Seigneur bénit les dernières années de Job
plus encore que les premières.
Job posséda quatorze mille moutons et six mille chameaux,
mille paires de bœufs et mille ânesses.
Il eut encore sept fils et trois filles.
Il nomma la première Colombe,
la deuxième Fleur-de-Jasmin,
et la troisième Ombre-du-regard.
Il n'y avait pas dans tout le pays
de femmes aussi belles que les filles de Job.
Leur père leur donna une part d'héritage comme à leurs frères.
Après cela, Job vécut encore cent quarante ans,
et il vit les descendants de ses fils
jusqu'à la quatrième génération.





Psaume 119(118),66.71.75.91.125.130.

A
pprends-moi à bien saisir, à bien juger :
je me fie à tes volontés.
C'est pour mon bien que j'ai souffert,
ainsi, ai-je appris tes commandements.

Seigneur, je le sais, tes décisions sont justes ;
tu es fidèle quand tu m'éprouves.
Jusqu'à ce jour, le monde tient par tes décisions :
toute chose est ta servante.

Je suis ton serviteur, éclaire-moi :
je connaîtrai tes exigences.
Déchiffrer ta parole illumine
et les simples comprennent.





Évangile de Jésus-Christ
selon saint Luc 10,17-24.


L
es soixante-douze disciples revinrent tout joyeux.
Ils racontaient :
« Seigneur, même les esprits mauvais
nous sont soumis en ton nom. »
Jésus leur dit :
« Je voyais Satan tomber du ciel comme l'éclair.
Vous, je vous ai donné pouvoir d'écraser serpents et scorpions,
et pouvoir sur toute la puissance de l'Ennemi ;
et rien ne pourra vous faire du mal.
Cependant, ne vous réjouissez pas
parce que les esprits vous sont soumis ;
mais réjouissez-vous parce que
vos noms sont inscrits dans les cieux. »
Jésus, exultant de joie sous l'action de l'Esprit Saint, dit :
« Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange :
ce que tu as caché aux sages et aux savants,
tu l'as révélé aux tout-petits.
Oui, Père, tu l'as voulu ainsi dans ta bonté.
Tout m'a été confié par mon Père ;
personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père,
et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils
et celui à qui le Fils veut le révéler. »
Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier :
« Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez !
Car, je vous le déclare :
beaucoup de prophètes et de rois ont voulu
voir ce que vous voyez,
et ne l'ont pas vu,
entendre ce que vous entendez,
et ne l'ont pas entendu. »





Commentaire du jour :

Saint François d'Assise (1182-1226),

fondateur des Frères mineurs
1ère Règle, § 17
(trad. Desbonnets, Documents, p. 70 rev. )



« Père, Seigneur du ciel et de la terre,
je proclame ta louange »



Dans l'amour qu'est Dieu, je supplie tous mes frères -- ceux qui prêchent, ceux qui prient, ceux qui travaillent manuellement, clercs et laïcs -- de s'appliquer à l'humilité en tout : de ne pas se glorifier, se réjouir, s'enorgueillir intérieurement des bonnes paroles et bonnes actions, ni même d'aucun bien que Dieu dit, fait ou accomplit parfois en eux ou par eux. Selon la parole du Seigneur, « ne vous réjouissez pas de ce que les esprits mauvais vous sont soumis ». Soyons-en fermement convaincus : nous n'avons à nous que le mal et les péchés... Celui qui est docile à l'esprit du Seigneur veut mortifier et humilier cette chair égoïste ; il s'applique à l'humilité et à la patience, à la pure simplicité et à la paix véritable de l'esprit...


Tous les biens, rendons-les au Seigneur Dieu très-haut et souverain : reconnaissons que tout bien lui appartient ; rendons-lui grâce pour tout, puisque c'est de lui que procèdent tous les biens. Lui, le Dieu très-haut et souverain, le seul vrai Dieu, qu'on lui rende, qu'il reçoive tout honneur et respect, toutes louanges et bénédictions, toute reconnaissance et toute gloire : car tout bien est à lui qui seul est bon (Mc 10,18).

Et nous, pour notre part, quand nous voyons ou entendons maudire, bénissons ; faire le mal, faisons le bien ; blasphémer, louons le Seigneur, qui est béni pour les siècles des siècles. Amen.


Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]







____________________________________________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Les méditations

La véritable joie

Prière d'introduction


Seigneur,
je suis tout petit devant Toi. Pourtant je sais que Tu es là, près de moi, que Tu m’écoutes et que Tu veux me parler. Viens en mon cœur, Seigneur.




Demande

Avoir un cœur humble.



Points de réflexion

1. Dans ce passage, nous retrouvons les disciples, que Jésus avait envoyés en mission dans les villes et villages ; ils reviennent, après avoir annoncé la venue de Jésus, fait des guérisons et chassé des démons. Et ils reviennent dans la joie, contents d’avoir pu accomplir toutes ces merveilleuses choses. Jésus leur rappelle alors que c’est en son nom et grâce à son pouvoir qu’ils ont pu faire tout cela. Et s’ils n’avaient rien à craindre, ce n’était pas à cause de leur propre talent, mais bien parce qu’ils venaient au nom de Jésus, et que c’est Lui qui les protégeait.

2. Mais Jésus continue en leur disant de ne pas se réjouir à cause de tout cela, mais à cause du fait que leur nom est inscrit dans les cieux. Et à ce moment, Jésus lui-même se met à exulter de joie et à proclamer que, ce qui était caché aux sages et aux savants, le Père a bien voulu le révéler aux tout-petits. Quel est donc cette chose que les savants ne peuvent pas découvrir, mais que les simples peuvent connaître ? Jésus dit alors que personne ne peut connaître Dieu, sinon celui à qui cela est révélé. Voilà la connaissance à laquelle seuls les petits et les humbles peuvent accéder : la connaissance de Dieu. Dieu est infini, infiniment supérieur à nous. Toute la science du monde ne peut pas nous permettre de Le connaître. Nous ne pouvons Le connaître que s’il se révèle à nous. Et Dieu se révèle aux petits et aux humbles, parce qu’ils ont un cœur capable d’accueillir cette révélation. L’humilité n’est pas une question d’intelligence, de pouvoir ou d’argent. Tout le monde peut être humble, quel que soit sa condition. L’humilité, c’est avant tout savoir ouvrir son cœur à la présence de Dieu, savoir reconnaître son créateur.

3. Pour un chrétien, la vie est donc au bout du compte assez simple. Le bonheur ne dépend pas de ce que nous pouvons, ou de ce que nous savons faire, du nombre de malades que nous pouvons guérir ou de démons que nous pouvons chasser. Notre joie vient de Jésus, notre Sauveur. C’est une joie toute simple, mais la plus grande joie qu’il peut y avoir. La joie de se savoir aimer, de savoir que Dieu nous aime d’un amour infini et qu’ Il n’attend qu’une seule chose : que nous Lui ouvrions notre cœur pour qu’ Il puisse y entrer, sécher toute larme de nos yeux, et nous conduire avec Lui au Royaume des Cieux.



Dialogue avec le Christ

Seigneur,
merci de me donner tout ce dont j’ai besoin. Tu te donnes à moi, et je n’ai besoin de rien de plus. C’est Toi qui es tout mon bien. L’amour m’unit à Toi, ton amour remplit mon cœur. C’est près de Toi que je suis heureux. Reste près de moi Seigneur.




Résolution

Demander chaque jour à Jésus la grâce d’avoir un cœur humble.



Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/portal.php
Invité
Invité



Textes et commentaire de la parole du 06 Octobre 2012 Empty
MessageSujet: Re: Textes et commentaire de la parole du 06 Octobre 2012   Textes et commentaire de la parole du 06 Octobre 2012 EmptySam 6 Oct - 12:36

Samedi 6/10/2012
Saint Bruno, Prêtre
(Couleur liturgique : Blanc)

26ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert)
Année B





Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 10 : 17à24

Retour des soixante-douze : les privilèges des Disciples


Évangile + commentaire (audio)
http://www.radio-fidelite.com/evangcom.php?jour=280













Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
 
Textes et commentaire de la parole du 06 Octobre 2012
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: LITURGIE - BIBLE :: Lectures du jour - Homélies :: Messe du jour-
Sauter vers: