Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 Textes et commentaire de la parole du 04 Octobre 2012

Aller en bas 
AuteurMessage
marielle

marielle

Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 48

Textes et commentaire de la parole du 04 Octobre 2012 Empty
MessageSujet: Textes et commentaire de la parole du 04 Octobre 2012   Textes et commentaire de la parole du 04 Octobre 2012 EmptyJeu 4 Oct - 4:57

Jeudi 4 Novembre





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le jeudi de la 26e semaine
du temps ordinaire





Livre de Job 19,21-27.

Job disait à ceux qui lui faisaient des reproches :
" Ayez pitié de moi, ayez pitié de moi,
vous du moins, mes amis,
car la main de Dieu m'a frappé.
Pourquoi vous acharner contre moi, comme Dieu lui-même ?
Ne serez-vous jamais rassasiés de me mordre ?
Je voudrais qu'on écrive ce que je vais dire,
que mes paroles soient gravées sur le bronze
avec le ciseau de fer et le poinçon,
qu'elles soient sculptées dans le roc pour toujours :
Je sais, moi, que mon libérateur est vivant,
et qu'à la fin il se dressera sur la poussière des morts ;
avec mon corps, je me tiendrai debout,
et de mes yeux de chair, je verrai Dieu.
Moi-même, je le verrai,
et quand mes yeux le regarderont,
il ne se détournera pas. »





Psaume 27(26),7-8.9abcd.13-14.

É
coute, Seigneur, je t'appelle !
Pitié ! Réponds-moi !
Mon cœur m'a redit ta parole :
« Cherchez ma face. »

C'est ta face, Seigneur, que je cherche :
ne me cache pas ta face.
N'écarte pas ton serviteur avec colère :
tu restes mon secours.

J'en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
sur la terre des vivants.
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
espère le Seigneur. »





Évangile de Jésus-Christ
selon saint Luc 10,1-12.


P
armi ses disciples, le Seigneur en désigna encore soixante-douze,
et il les envoya deux par deux devant lui
dans toutes les villes et localités où lui-même devait aller.
Il leur dit :
« La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux.
Priez donc le maître de la moisson
d'envoyer des ouvriers pour sa moisson.
Allez ! Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.
N'emportez ni argent, ni sac, ni sandales,
et ne vous attardez pas en salutations sur la route.
Dans toute maison où vous entrerez, dites d'abord :
'Paix à cette maison. '
S'il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ;
sinon, elle reviendra sur vous.
Restez dans cette maison,
mangeant et buvant ce que l'on vous servira ;
car le travailleur mérite son salaire.
Ne passez pas de maison en maison.
Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis,
mangez ce qu'on vous offrira.
Là, guérissez les malades, et dites aux habitants :
'Le règne de Dieu est tout proche de vous. '
Mais dans toute ville où vous entrerez
et où vous ne serez pas accueillis,
sortez sur les places et dites :
'Même la poussière de votre ville, collée à nos pieds,
nous la secouons pour vous la laisser.
Pourtant sachez-le : le règne de Dieu est tout proche. '
Je vous le déclare :
au jour du Jugement,
Sodome sera traitée moins sévèrement que cette ville.




Commentaire du jour :
Saint Ambroise (v. 340-397),
évêque de Milan et docteur de l'Église
Commentaire sur l'évangile de Luc, 7, 45.59 ;
SC 52 (trad. cf SC p. 23s rev.)



« Comme des agneaux au milieu des loups »


En envoyant des disciples à sa moisson, qui avait bien été semée par le Verbe du Père, mais qui demandait à être travaillée, cultivée, soignée avec sollicitude pour que les oiseaux ne pillent pas la semence, Jésus leur déclare : « Voici que je vous envoie comme des agneaux parmi les loups »... Le Bon Pasteur ne saurait redouter les loups pour son troupeau ; ces disciples sont envoyés non pour être une proie, mais pour répandre la grâce. La sollicitude du Bon Pasteur fait que les loups ne peuvent rien entreprendre contre ces agneaux qu'il envoie. Il les envoie pour que se réalise la prophétie d'Isaïe : « Alors loups et agneaux iront paître ensemble » (Is 65,25)... D'ailleurs, les disciples envoyés n'ont-ils pas ordre de n'avoir même pas un bâton à la main ?...

Ce que le Seigneur humble a prescrit, ses disciples l'accomplissent donc aussi par la pratique de l'humilité. Car il les envoie semer la foi non par la contrainte, mais par l'enseignement ; non pas en déployant la force de leur pouvoir, mais en exaltant la doctrine de l'humilité. Et il a jugé bon de joindre la patience à l'humilité, car au témoignage de Pierre : « Quand on lui parlait mal, le Christ n'a pas répondu en mal ; quand on le frappait, il n'a pas rendu les coups » (1P 2,23).

Cela revient à dire : « Soyez mes imitateurs : laissez tomber le goût de la vengeance, répondez aux coups de l'arrogance non pas en rendant le mal mais par une patience qui pardonne. Personne ne doit imiter pour son compte ce qu'il reprend chez autrui ; la douceur répond de façon plus forte encore aux insolents ».



_________________________________________________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Prières


Prière d'introduction


" Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que Tu as caché aux sages et aux savants, Tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, Tu l’as voulu ainsi dans ta grande bonté. Tout m’a été confié par mon Père ; personne ne connaît le Fils sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. " (Mt. 11, 25-27) On peut aussi utiliser le psaume 102.



Demande

Seigneur,
je Te demande de changer mon cœur, de l'ouvrir à Ta sagesse afin que mes jugements soient tous emprunts de bonté et d'amour.




Points de réflexion

1. La radicalité de Jean. Il peut être important de se poser la question : est-ce que je me reconnais dans cette radicalité de Jean ?
Jean se fait lui-même le représentant de plusieurs apôtres. Le Christ ne le condamne pas, c’est tellement humain, mais Il le corrige cependant. En ce jour du Seigneur où nous demandons à Dieu d’ouvrir notre cœur à sa Sagesse, suivons l’exemple des pères de l’Eglise et prions Dieu avec les mots de Dieu, c’est à dire les psaumes. Le psaume 102, aussi appelé l’hymne à la miséricorde, nous décrit un Dieu qui est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour ; tout en bénissant celui qui craint le Seigneur et se souvient d’accomplir ses volontés. On comprend bien sûr la jalousie de l’apôtre, dans la lignée des prophètes d’Israël, mais le Christ ici leur demande de la hauteur, car l’Esprit de Dieu est souverainement libre et se plaît à surprendre par ses instruments. Il nous faut bénir Dieu pour tout ce qu’il fait dans les cœurs.
Rappelons-nous cette parole de l’apôtre Paul aux colossiens : "Dans votre vie, mettez l’amour au-dessus de tout ; c’est lui qui fait l’unité dans la perfection. Et que, dans vos coeurs, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés pour former en lui un seul corps. Vivez dans l’action de grâce." (Col. 3, 14-15)
En effet celui qui sert Dieu est déjà récompensé et le sera encore bien davantage.


2. La radicalité du Christ. Les paroles du Seigneur qui suivent l’intervention de l’apôtre ont de quoi nous surprendre ; et elles sont cependant vérité et vie. Elles sont vérité et nous révèlent à nous-même notre vraie condition de chrétiens sauvés et sanctifiés, de par notre baptême, mais toujours faibles et enclins à faire ce qui est mal aux yeux du Seigneur. Elles sont vie car si elles nous incitent à reconnaître nos blessures, elles nous ouvrent à l’espérance de la possession du salut. Une chose est nécessaire, il faut le courage de la confiance. La confiance parce que tout vient de Dieu, et le courage parce que, précisément, la victoire ne tient ni à notre volonté ni à nos talents, mais à la fidélité à la Volonté de Dieu quoiqu’il en coûte.
Dieu premier servi. Le ton du Seigneur n’est en rien moralisateur comme s’il s’arrêtait à la menace de la géhenne de feu, mais il signifie bien l’incroyable bonheur dont jouiront ceux qui posséderont le Ciel. Cette vie n’est donc que courte et transitoire, la fidélité à Dieu doit bien valoir tous les sacrifices. Si seulement nous avions conscience de l’héritage qui nous est promis ! Si seulement nous avions le courage de reconnaître l’amour que Dieu nous porte. C’est l'œuvre de toute une vie, de contempler la tendresse du Seigneur, notre Dieu. C’est la joie de chaque jour de découvrir l’étendue de son amour et de son pardon.




Dialogue avec le Christ

Seigneur
Jésus qui ne fermes jamais Ton cœur à la prière de Tes serviteurs en détresse, je Te rends grâce d'être toute bonté et je vais jusqu'à Te demander d'écarter de ma vie tout malheur, pour que je puisse Te servir dans la joie.




Résolution

Servir mon prochain dans le Seigneur et rendre grâce pour l'action de Dieu dans les cœurs de mes proches.



Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/portal.php
Invité
Invité



Textes et commentaire de la parole du 04 Octobre 2012 Empty
MessageSujet: Re: Textes et commentaire de la parole du 04 Octobre 2012   Textes et commentaire de la parole du 04 Octobre 2012 EmptyJeu 4 Oct - 10:59

Jeudi 4/10/2012
26ième semaine du Temps Ordinaire

Saint François d’Assise
(Couleur liturgique : Blanc)
Année B





Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 10 : 1à12

Envoi des soixante-douze et consignes de mission


Évangile + commentaire (audio)
http://www.radio-fidelite.com/evangcom.php?jour=278













Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
 
Textes et commentaire de la parole du 04 Octobre 2012
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: LITURGIE - BIBLE :: Lectures du jour - Homélies :: Messe du jour-
Sauter vers: