Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 Textes et Commentaires de La Parole en ce Mercredi 5 Septembre

Aller en bas 
AuteurMessage
marielle

marielle

Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 48

Textes et Commentaires de La Parole en ce Mercredi 5 Septembre Empty
MessageSujet: Textes et Commentaires de La Parole en ce Mercredi 5 Septembre   Textes et Commentaires de La Parole en ce Mercredi 5 Septembre EmptyMer 5 Sep - 0:18

Mercredi 5 Septembre





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





Le mercredi de la 22e semaine
du temps ordinaire





Première lettre de saint Paul Apôtre
aux Corinthiens 3,1-8.9a.


F
rères, quand je me suis adressé à vous,
je n'ai pas pu vous parler comme à des spirituels,
mais seulement comme à de faibles êtres de chair,
comme à des enfants dans le Christ.

C'est du lait que je vous ai donné,
et non de la nourriture solide ;
vous n'auriez pas pu en manger,
et encore maintenant vous ne le pouvez pas,

car vous êtes encore des êtres de chair.
Puisqu'il y a entre vous des jalousies et des disputes,
n'êtes-vous pas toujours des êtres de chair,
et n'avez-vous pas une conduite toute humaine ?

Quand l'un de vous dit :
« Moi, j'appartiens à Paul »,
et un autre :
« J'appartiens à Apollos »,
n'est-ce pas un langage tout humain ?
En fait, qui est Apollos ?
et qui est Paul ?
Rien que des ministres de Dieu,
par qui vous êtes devenus croyants,
et qui ont agi selon les dons du Seigneur à chacun d'eux.
Moi, j'ai planté, Apollos a arrosé ;
mais c'est Dieu qui donnait la croissance.
Donc celui qui plante ne compte pas, ni celui qui arrose ;
seul compte celui qui donne la croissance : Dieu.
Entre celui qui plante et celui qui arrose,
il n'y a pas de différence,
mais chacun recevra son salaire
suivant la peine qu'il se sera donnée.

Nous sommes les collaborateurs de Dieu,
et vous êtes le champ de Dieu,
vous êtes la maison que Dieu construit.





Psaume 33(32),12-13.14-15.20-21.

H
eureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu,
heureuse la nation qu'il s'est choisie pour domaine !
Du haut des cieux, le Seigneur regarde :
il voit la race des hommes.

Du lieu qu'il habite, il observe tous les habitants de la terre,
lui qui forme le cœur de chacun, qui pénètre toutes leurs actions.
Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.

La joie de notre cœur vient de lui,
notre confiance est dans son nom très saint.





Évangile de Jésus-Christ
selon saint Luc 4,38-44.


E
n quittant la synagogue, Jésus entra chez Simon.
Or, la belle-mère de Simon était oppressée par une forte fièvre,
et on implora Jésus en sa faveur.

Il se pencha sur elle,
interpella vivement la fièvre,
et celle-ci quitta la malade.
A l'instant même, elle se leva, et elle les servait.
Au coucher du soleil,
tous ceux qui avaient des infirmes atteints
de diverses maladies les lui amenèrent.
Et Jésus, imposant les mains à chacun d'eux, les guérissait.
Des esprits mauvais sortaient de beaucoup d'entre eux en criant :
« Tu es le Fils de Dieu ! »
Mais Jésus les interpellait vivement et leur interdisait de parler
parce qu'ils savaient, eux, qu'il était le Messie.
Quand il fit jour, il sortit et se retira dans un endroit désert.
Les foules le cherchaient ;
elles arrivèrent jusqu'à lui,
et elles le retenaient pour l'empêcher de les quitter.
Mais il leur dit :
« Il faut que j'aille aussi dans les autres villes
pour leur annoncer la Bonne Nouvelle du règne de Dieu,
car c'est pour cela que j'ai été envoyé. »
Et il se rendait dans les synagogues de Judée
pour y proclamer la Bonne Nouvelle.





Commentaire du jour :
Sainte Thérèse d'Avila (1515-1582),
carmélite, docteur de l'Église
Le Chemin de la perfection, ch. 24
(trad. Seuil 1961, p.152)




« Il sortit et se retira
dans un endroit désert »



Comment ne pas nous rappeler un Maître comme celui qui nous a appris la prière, qui nous l'a enseignée avec tant d'amour et avec un si vif désir qu'elle nous soit profitable ? ... Vous savez qu'il nous enseigne à prier dans la solitude. C'est ainsi que notre Seigneur faisait toujours, quand il priait, non que cela lui soit nécessaire, mais parce qu'il voulait nous donner l'exemple. Nous avons déjà dit qu'on ne saurait parler en même temps à Dieu et au monde. Or ils ne font pas autre chose, ceux qui récitent des prières et par ailleurs écoutent ce qui se dit autour d'eux, ou s'arrêtent aux pensées qui se présentent sans se préoccuper de les repousser.

Je ne parle pas de ces indispositions qui surviennent parfois, ni, surtout de la mélancolie ou de la faiblesse d'esprit qui affligent certaines personnes et les empêchent, malgré leurs efforts, de se recueillir. Il en est de même pour ces orages intérieurs qui peuvent troubler quelquefois les fidèles serviteurs de Dieu, mais que celui-ci permet pour leur plus grand bien. Dans leur affliction, ils cherchent en vain le calme. Quoi qu'ils fassent, ils ne peuvent pas être attentifs aux prières qu'ils prononcent. Leur esprit, loin de se fixer à rien, s'en va tellement à l'aventure qu'il semble en proie à une sorte de frénésie. A la peine qu'ils en éprouvent, ils verront que ce n'est pas de leur faute ; qu'ils ne se tourmentent donc pas... Puisque leur âme est malade, qu'ils s'appliquent à lui procurer quelque repos et s'occupent de quelque autre œuvre de vertu. Voilà ce que doivent faire les personnes qui veillent sur eux-mêmes et qui comprennent que l'on ne saurait parler à Dieu et au monde en même temps.

Ce qui dépend de nous, c'est d'essayer d'être dans la solitude pour prier. Et plaise à Dieu que cela suffise, je le répète, pour comprendre en présence de qui nous sommes et quelle réponse le Seigneur fait à nos demandes ! Pensez-vous qu'il se taise, bien que nous ne l'entendions pas ? Non, certes. Il parle au cœur quand c'est le cœur qui le prie.


Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_____________________________________________







[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





Les méditations



Jésus, Sauveur des hommes


Prière d'introduction

Seigneur, viens à mon secours, viens m’aider dans mon humanité blessée. Je crois que Tu peux m’aider, Tu es le seul qui puisse guérir toutes mes blessures.




Demande


Croître dans l’amitié avec Jésus.



Points de réflexion

1. Dans ce passage, nous retrouvons Jésus qui se rend dans la maison de Simon, et y trouve sa belle-mère, souffrant d’une forte fièvre. Et Jésus la guérit. Dans la suite de ce passage, nous pouvons voir Jésus qui accueille tous les infirmes, malades et possédés qu’on lui présente au coucher du soleil. Et Jésus les guérit.

2. Ce petit texte de l’Evangile nous révèle bien ce que Jésus est venu faire, en s’incarnant parmi les hommes. Jésus est le bon samaritain, qui vient secourir l’humanité blessée par le péché. Et comme nous le montre la guérison de la belle-mère de Simon, c’est personnellement que Jésus s’intéresse à nous, à chacun de nous, et non pas à l’humanité en général. La seconde partie, où nous voyons cette multitude de personnes souffrantes venir à Jésus, nous montre qu’ Il est capable de répondre à tous les problèmes de l’homme. Quand Jésus s’occupe de nous, c’est l’ensemble de notre personne dont Il s’occupe, Il ne laisse rien de côté.

3. Enfin, à la fin du passage, nous entendons Jésus dire qu’ Il doit se rendre aussi dans les autres villages. Jésus est venu pour tous les hommes, pas pour une petite minorité ou pour une élite. Il est venu pour sauver tout le monde. Et, comme ces villageois ne pouvaient pas garder Jésus pour eux seuls, nous ne pouvons pas non plus garder Jésus pour nous seuls. Une fois rencontré le Sauveur, nous ne pouvons qu’essayer de Le faire connaître autour de nous.



Dialogue avec le Christ


Seigneur, je crois que Tu es mon Sauveur. Merci, Jésus, de venir à mon secours, de me donner tout ce dont j’ai besoin. Garde-moi près de Toi. Fais que par mes actes et mes paroles, je sois un témoin de ton amour.



Résolution

Faire une prière pour demander la conversion d’un pécheur.



Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/portal.php
Invité
Invité



Textes et Commentaires de La Parole en ce Mercredi 5 Septembre Empty
MessageSujet: Re: Textes et Commentaires de La Parole en ce Mercredi 5 Septembre   Textes et Commentaires de La Parole en ce Mercredi 5 Septembre EmptyMer 5 Sep - 8:51

Mercredi 5/9/2012
22ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert)
Année B




Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 4 : 38à44

JÉSUS guérit les malades et s'arrache à la foule pour suivre Sa Mission


Évangile + commentaire (audio)
http://www.radio-fidelite.com/evangcom.php?jour=249













Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
 
Textes et Commentaires de La Parole en ce Mercredi 5 Septembre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: LITURGIE - BIBLE :: Lectures du jour - Homélies :: Messe du jour-
Sauter vers: