Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 Textes et Commentaires de La Parole en ce Lundi 3 Septembre

Aller en bas 
AuteurMessage
marielle

marielle

Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 48

Textes et Commentaires de La Parole en ce Lundi 3 Septembre Empty
MessageSujet: Textes et Commentaires de La Parole en ce Lundi 3 Septembre   Textes et Commentaires de La Parole en ce Lundi 3 Septembre EmptyLun 3 Sep - 10:45

Lundi 3 Septembre







[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





Le lundi de la 22e semaine
du temps ordinaire






Première lettre de saint Paul Apôtre
aux Corinthiens 2,1-5.


Frères, quand je suis venu chez vous,
je ne suis pas venu vous annoncer le mystère de Dieu
avec le prestige du langage humain ou de la sagesse.
Parmi vous,
je n'ai rien voulu connaître d'autre que Jésus Christ,
ce Messie crucifié.
Et c'est dans la faiblesse,
craintif et tout tremblant,
que je suis arrivé chez vous.
Mon langage, ma proclamation de l'Évangile,
n'avaient rien à voir avec le langage d'une sagesse
qui veut convaincre ;
mais c'est l'Esprit et sa puissance qui se manifestaient,
pour que votre foi ne repose pas sur la sagesse des hommes,
mais sur la puissance de Dieu.






Psaume 119(118),97.98.99.100.101.102.

D
e quel amour j'aime ta loi : tout le jour je la médite !
Je surpasse en habileté mes ennemis, car je fais miennes pour toujours tes volontés.
Je surpasse en sagesse tous mes maîtres, car je médite tes exigences.
Je surpasse en intelligence les anciens, car je garde tes préceptes.
Des chemins du mal, je détourne mes pas, afin d'observer ta parole.
De tes décisions, je ne veux pas m'écarter, car c'est toi qui m'enseignes.






Évangile de Jésus-Christ
selon saint Luc 4,16-30.


J
ésus vint à Nazareth, où il avait grandi.
Comme il en avait l'habitude,
il entra dans la synagogue le jour du sabbat,
et il se leva pour faire la lecture.
On lui présenta le livre du prophète Isaïe.
Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit :
L'Esprit du Seigneur est sur moi
parce que le Seigneur m'a consacré par l'onction.
Il m'a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres,
annoncer aux prisonniers qu'ils sont libres,
et aux aveugles qu'ils verront la lumière,
apporter aux opprimés la libération,
annoncer une année de bienfaits accordée par le Seigneur.
Jésus referma le livre, le rendit au servant et s'assit.
Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui.
Alors il se mit à leur dire :
« Cette parole de l'Écriture, que vous venez d'entendre,
c'est aujourd'hui qu'elle s'accomplit. »
Tous lui rendaient témoignage ;
et ils s'étonnaient du message de grâce qui sortait de sa bouche.
Ils se demandaient :
« N'est-ce pas là le fils de Joseph ? »
Mais il leur dit :
« Sûrement vous allez me citer le dicton :
'Médecin, guéris-toi toi-même.
Nous avons appris tout ce qui s'est passé à Capharnaüm :
fais donc de même ici dans ton pays ! ' »
Puis il ajouta :
« Amen, je vous le dis :
aucun prophète n'est bien accueilli dans son pays.
En toute vérité, je vous le déclare :
Au temps du prophète Élie,
lorsque la sécheresse et la famine ont sévi
pendant trois ans et demi,
il y avait beaucoup de veuves en Israël ;
pourtant Élie n'a été envoyé vers aucune d'entre elles,
mais bien à une veuve étrangère,
de la ville de Sarepta, dans le pays de Sidon.
Au temps du prophète Élisée,
il y avait beaucoup de lépreux en Israël ;
pourtant aucun d'eux n'a été purifié,
mais bien Naaman, un Syrien. »
A ces mots, dans la synagogue, tous devinrent furieux.
Ils se levèrent, poussèrent Jésus hors de la ville,
et le menèrent jusqu'à un escarpement de la colline
où la ville est construite, pour le précipiter en bas.
Mais lui, passant au milieu d'eux, allait son chemin.





Commentaire du jour :
Saint Bonaventure (1221-1274),
franciscain, docteur de l'Église
Méditations sur la vie du Christ ;
Opera omnia, t. 12, p. 530s
(trad. Bouchet, Lectionnaire, p. 67 rev.)




« N'est-ce pas là le fils de Joseph ? »

Ils me paraissent être parvenus au plus haut degré, ceux qui, de tout cœur et sans feinte, se sont suffisamment possédés pour ne rien chercher d'autre que d'être méprisé, de ne compter pour rien et de vivre dans l'abaissement... Tant que vous n'en serez pas arrivés là, pensez que vous n'avez rien fait. En effet, comme en vérité nous sommes tous « des serviteurs quelconques », selon la parole du Seigneur (Lc 17,10), même si nous faisions bien toute chose, tant que nous ne serons pas parvenus à ce degré d'abaissement, nous ne serons pas encore dans la vérité, mais nous serons et nous marcherons dans la vanité...

Tu sais aussi comment le Seigneur Jésus a commencé d'abord par faire avant d'enseigner. Il devait dire plus tard : « Apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur » (Mt 11,29). Et cela il a voulu d'abord le pratiquer réellement, sans feinte. Il l'a fait de tout son cœur, comme de tout son cœur et en vérité il était humble et doux. Il n'y avait pas de dissimulation en lui (cf 2Co 1,19). Il s'est enfoncé si profondément dans l'humilité et le mépris et l'abjection, il s'est anéanti tellement aux yeux de tous, que lorsqu'il s'est mis à prêcher et à annoncer les merveilles de Dieu et à accomplir des miracles et des choses admirables, on ne l'estimait pas, on le dédaignait et l'on se moquait de lui en disant : « N'est-ce pas le fils du charpentier ? » et d'autres paroles semblables. Ainsi se vérifie la parole de l'apôtre Paul : « Il s'est anéanti lui-même, prenant la condition d'esclave » (Ph 2,7), non seulement d'un serviteur ordinaire par l'incarnation, mais d'un serviteur quelconque par la manière d'une vie humble et méprisée.




Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






_______________________________________________



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Les méditations

Faire de l’extraordinaire
avec de l’ordinaire




Prière d'introduction

Seigneur, c’est Toi mon modèle. C’est Toi qui m’apprends ce qui est vraiment important dans la vie. Aide-moi à suivre Ton exemple.



Demande

Grandir dans l’amour.



Points de réflexion

1. L’Evangile nous indique que Jésus, après son baptême et son séjour de quarante jours dans le désert, commence sa vie publique en Galilée, parcourant de nombreux villages pour guérir et enseigner. Or un jour il retourne à Nazareth, le village où il avait grandit et vécu pendant trente années. Il se met à enseigner dans la synagogue, mais les gens du village sont tous surpris et se demandent ce qu’il lui arrive. Et quand Jésus leur dit qu’ils ne savent pas reconnaître qui ils ont devant eux, ils essaient même de le tuer.


2. De la vie de Jésus jusqu’à ces trente ans à Nazareth, nous ne savons pratiquement rien. On dit justement que c’est la vie cachée de Jésus, et ce passage nous le confirme bien. En effet, si les habitants de Nazareth sont tellement surpris de ce que fait Jésus (et à Nazareth il avait juste commencé à enseigner dans la synagogue, l’Evangile ne parle même pas de miracle), c’est que, pendant trente ans, Jésus devait vivre de manière complètement normale, comme n’importe quel autre habitant de Nazareth.


3. Cela est pour nous un grand enseignement. Jésus, le Fils de Dieu fait homme, a passé la plus grande partie de sa vie à vivre une vie normale, dans la pauvreté, la simplicité et le silence de Nazareth. On voudrait parfois faire des choses extraordinaires, des grandes œuvres, faire beaucoup de bruit ; mais Jésus nous enseigne la valeur des petites choses, de la vie ordinaire vécue avec amour et dévouement. Le fruit spirituel de ce que nous faisons, ne dépend pas de ce que nous faisons, mais de l’amour avec lequel nous le faisons. Comme dit saint Jean de la Croix : « La moindre parcelle de pur amour est plus précieuse à Dieu, plus profitable à l’Eglise, que toutes les autres œuvres ensemble ».



Dialogue avec le Christ

Merci Seigneur d’être venu sur la Terre, d’être devenu un homme parmi nous. Grâce à Toi toute notre vie a désormais un sens. Grâce à Toi nous pouvons sanctifier même les choses les plus ordinaires de la vie. Remplis mon cœur d’amour, Jésus !



Résolution

Faire les plus petites choses de la vie avec amour.


Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/portal.php
Invité
Invité



Textes et Commentaires de La Parole en ce Lundi 3 Septembre Empty
MessageSujet: Re: Textes et Commentaires de La Parole en ce Lundi 3 Septembre   Textes et Commentaires de La Parole en ce Lundi 3 Septembre EmptyLun 3 Sep - 11:33

Lundi 3/9/2012
Saint Grégoire le Grand, Pape et Docteur de l’Eglise

22ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Blanc)
Année B




Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 4 : 16à30

Prédication inaugurale de JÉSUS : annonce de Sa Mission Universelles


Évangile + commentaire (audio)
http://www.radio-fidelite.com/evangcom.php?jour=247













Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
 
Textes et Commentaires de La Parole en ce Lundi 3 Septembre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: LITURGIE - BIBLE :: Lectures du jour - Homélies :: Messe du jour-
Sauter vers: