Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux

Partagez
 

 Textes et Commentaires de La Parole en ce Samedi 18 Août

Aller en bas 
AuteurMessage
marielle

marielle

Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 48

Textes et Commentaires de La Parole en ce Samedi 18 Août Empty
MessageSujet: Textes et Commentaires de La Parole en ce Samedi 18 Août   Textes et Commentaires de La Parole en ce Samedi 18 Août EmptySam 18 Aoû - 0:31

Samedi 18 Août 2012




Le samedi de la 19e semaine
du temps ordinaire





Livre d'Ézéchiel 18,1-10.13b.30-32.

L
a parole du Seigneur me fut adressée :
« Qu'avez-vous donc, dans le pays d'Israël, à répéter ce proverbe :
'Ce sont les pères qui ont mangé du raisin vert,
ce sont les fils qui ont les dents agacées' ?

Aussi vrai que je suis vivant
- déclare le Seigneur Dieu -
vous n'aurez plus à répéter ce proverbe en Israël.

En effet, toutes les vies m'appartiennent,
la vie du père aussi bien que celle du fils, elles m'appartiennent.
Celui qui a péché, c'est lui qui mourra.

L'homme qui est juste, qui observe le droit et la justice,
qui ne va pas aux festins sur les montagnes,
ne lève pas les yeux vers les idoles de la maison d'Israël,
ne déshonore pas la femme de son prochain,
ne s'approche pas d'une femme quand elle est impure ;

l'homme qui n'opprime personne,
qui restitue ce qu'on lui a laissé en gage,
ne commet pas de fraude,
donne son pain à celui qui a faim et un vêtement à celui qui est nu ;

l'homme qui ne prête pas avec usure,
ne réclame pas d'intérêts,
détourne sa main du mal,
qui tranche équitablement entre deux adversaires,

suit mes lois et mes préceptes pour se conduire avec droiture :
un tel homme est vraiment juste, il vivra, déclare le Seigneur.

Mais si cet homme a un fils violent et sanguinaire,
coupable d'une de ces fautes,

ce fils-là ne vivra pas, il mourra, et lui seul en sera responsable.
C'est pourquoi
- déclare le Seigneur -
je vous jugerai chacun selon votre conduite, maison d'Israël.
Revenez à moi,
détournez-vous de vos péchés,
et vous ne risquerez plus de tomber dans le mal.

Rejetez tous vos péchés,
faites-vous un cœur nouveau et un esprit nouveau.
Pourquoi vouloir mourir, maison d'Israël ?

Je ne prends plaisir à la mort de personne, déclare le Seigneur :
convertissez-vous et vivez. »





Psaume 51(50),12-13.14-15.18-19.

C
rée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprends pas ton esprit saint.

Rends-moi la joie d'être sauvé ;
que l'esprit généreux me soutienne.
Aux pécheurs, j'enseignerai tes chemins ;
vers toi, reviendront les égarés.

Si j'offre un sacrifice, tu n'en veux pas,
tu n'acceptes pas d'holocauste.
Le sacrifice qui plaît à Dieu, c'est un esprit brisé ;
tu ne repousses pas, ô mon Dieu, un cœur brisé et broyé.




Évangile de Jésus-Christ
selon saint Matthieu 19,13-15.


O
n présenta des enfants à Jésus pour qu'il leur impose les mains en priant.
Mais les disciples les écartaient vivement.

Jésus leur dit :
« Laissez les enfants, ne les empêchez pas de venir à moi,
car le Royaume des cieux est à ceux qui leur ressemblent. »

Il leur imposa les mains, puis il partit de là.




Commentaire du jour :
Salvien de Marseille (v. 400-v. 480), prêtre
Du gouvernement de Dieu, p. 269
(trad. Brésard, 2000 ans A, p. 176)


« Laissez les enfants,
ne les empêchez pas de venir à moi »



Dieu est la source et l'origine de tout ; et parce que c'est en lui, comme il est écrit, que « nous avons la vie, le mouvement et l'être » (Ac 17,28), c'est de lui, assurément, que nous tenons aussi toute l'affection par laquelle nous aimons nos enfants. Tout l'univers et tout le genre humain sont les enfants de leur Créateur, et ainsi, par l'affection qui nous fait aimer nos enfants, il a voulu que nous comprenions combien il aime ses enfants. Puisqu'il est écrit que « les hommes, avec leur intelligence, peuvent voir, à travers les œuvres de Dieu, ce qui est invisible en lui » (Rm 1,20), il a voulu ainsi nous faire comprendre son amour envers nous, par l'amour qu'il nous a donné d'avoir envers nos œuvres. Et comme il est écrit qu'il « a voulu que toute paternité au ciel et sur la terre tire son nom de lui » (Ep 3,15), ainsi a-t-il voulu que nous reconnaissions en lui l'affection d'un père à notre égard.


Et que dis-je, d'un père ? Son amour est bien plus grand que celui d'un père. C'est ce que prouvent ces paroles du Sauveur dans l'Évangile : « Dieu a tellement aimé ce monde qu'il a donné son Fils unique pour la vie du monde » (Jn 3,16). Et l'apôtre Paul dit aussi : « Dieu n'a pas épargné son Fils mais l'a livré pour nous tous. Comment ne nous a-t-il pas donné, avec lui, toutes choses ? » (Rm 8,32)



Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






Les méditations
Jésus et les enfants
Prière d'introduction

" Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu, renouvelle et raffermis en moi mon esprit " (Ps 50, 12) - je veux T’appartenir, Seigneur, être au service du royaume, afin que Tu règnes pour les siècles sans fin.



Demande

Seigneur Jésus, Toi qui es mon maître, donne-moi un cœur d'enfant ; rends-moi plus docile à Toi et à la sainte Eglise.



Points de réflexion

1. "Laissez les petits enfants venir à moi ; le Royaume des cieux est à ceux qui leur ressemblent". Avec cette affirmation, Jésus répond à la doctrine commune de l’antiquité, qui réduisait l’enfant à la misère de sa condition : une sorte de malédiction, dont l’individu devait s’affranchir en devenant adulte. L’enfant portait en lui, par une sorte d’atavisme, les cicatrices du péché de ses parents. Dans la doctrine de Jésus, c’ est tout le contraire : c’est justement de la misère de leur condition que Dieu a pitié. Par rapport au Royaume de Dieu, que Jésus établit sur la terre et qui est pur don de Dieu, l’enfant est le plus apte à l’accueillir : sa docilité, sa bonne foi, le bon sens pour la justice et la vérité n’opposent pas d’ obstacles à l'œuvre de Dieu que nous, les adultes, lui opposons. En échange, plus on devient adulte, plus on s’endurcit dans ses propres jugements et dans la volonté d’être le protagoniste de ce Royaume, afin de nous l’approprier par la force, comme on accumule un certain pouvoir sur des personnes et le contrôle sur des biens. Et de cela le prophète Ezéchiel veut nous prévenir (cf. Ez 18, 5 ss.). Il revient à nous, les adultes, de nous affranchir des traces de notre péché, pour ressembler aux enfants et recevoir en héritage le Royaume.

2. La tentation de monopoliser l’autorité sur les enfants et d’en abuser : Les enfants ne nous appartiennent pas (cf. Ez 18, 4). Ils appartiennent à Dieu. L’œuvre la plus malicieuse du démon est de vouloir nous les approprier comme des esclaves, en raison d’un amour possessif. Ainsi nous risquons de séparer les enfants du Christ, alors qu’ils sont les premiers réceptacles du Royaume de Dieu. En enfermant un enfant dans l’ignorance, en se comportant de façon dégradante et scandaleuse envers un autre, un mur est érigé ou un fossé creusé qui empêche l’enfant de faire l’expérience bouleversante de la rencontre avec le Christ. "Laisser à l’enfant le choix de se faire baptiser quand il aura 18 ans" est comparable à celui de ne pas imposer le français comme langue maternelle et ne lui en apprendre aucune, afin qu’à 18 ans il choisisse la sienne : affamé de connaissance et de justice, l’enfant est retenu dans l’obscurité et dans la faim de l’âme. Jésus aime les enfants et les comprend. Il veut aussi qu’ils soient familiarisés avec les communautés de ses disciples, ses apôtres, ses évêques, ses prêtres et ses consacrées. Les enfants n’ont pas les préjugés des adultes, qui les en éloignent. Mais pis que tout est l’abus de confiance que Dieu et les familles éprouvent envers lesdits disciples. Comment pouvons-nous prendre à la légère une telle injustice, pourtant latente en tout adulte ?

3. L’imposition des mains, comme langage d’amour paternel. Ce geste est celui de l’autorité éducative. Il comporte d’une part l’exigence parentale au nom de Dieu et d’autre part la consécration à la mission. Sanctifier l’état infantile implique l’obéissance, l’effort de l’apprentissage, la soumission à ceux qui ont donné la vie et à ceux qui en prennent soin, indépendamment de leur grade de sainteté ou de leur moralité. L’exigence juste des parents donne une orientation juste à la vie de l’enfant ; une exigence défectueuse aura pour conséquence un comportement défectueux, ou bien des choix qui ne tiennent pas la route pendant longtemps ; injuste et abusive, elle risque de reproduire le même modèle (anti-)autoritaire ou de susciter une rébellion, qui aboutit dans le vide. Le geste de Jésus n’est pas celui de la permissivité, qui laisse passer les âneries d’un enfant, mais celui d’un père ou grand frère qui encourage à évoluer et exige de se dépasser avec l’aide de la bénédiction de Dieu.



Dialogue avec Marie

Marie, Mère de Jésus et ma Mère, intercède auprès de Dieu pour nous, pauvres pécheurs, afin que nous soyons plus simples et Lui rendions gloire. Donne-nous ta maternelle bénédiction, qui nous conduit à être disciples de Jésus sur le chemin de la foi, de l'espérance et de l'amour filial.



Résolution

Dans une de mes décisions de ce jour, je prendrai conseil auprès de Dieu dans la prière et auprès d'un de mes proches.




Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/portal.php
Invité
Invité



Textes et Commentaires de La Parole en ce Samedi 18 Août Empty
MessageSujet: Re: Textes et Commentaires de La Parole en ce Samedi 18 Août   Textes et Commentaires de La Parole en ce Samedi 18 Août EmptySam 18 Aoû - 8:53

Samedi 18/8/2012
19ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert)
Année B




Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 19 : 13à15

Les enfants et le Royaume des Cieux


Évangile + commentaire (audio)
http://www.radio-fidelite.com/evangcom.php?jour=231













Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
 
Textes et Commentaires de La Parole en ce Samedi 18 Août
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: LITURGIE - BIBLE :: Lectures du jour - Homélies :: Messe du jour-
Sauter vers: