Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 Textes et Commentaires de La Parole en ce Vendredi 17 Août

Aller en bas 
AuteurMessage
marielle

marielle

Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 48

Textes et Commentaires de La Parole en ce Vendredi 17 Août Empty
MessageSujet: Textes et Commentaires de La Parole en ce Vendredi 17 Août   Textes et Commentaires de La Parole en ce Vendredi 17 Août EmptyVen 17 Aoû - 0:30

Vendredi 17 Août


Le vendredi de la 19e semaine
du temps ordinaire






Livre d'Ézéchiel 16,1-15.60.63.

L
a parole du Seigneur me fut adressée :
« Fils d'homme, fais connaître à Jérusalem ses abominations.
Tu diras :
C'est ainsi que le Seigneur Dieu parle à Jérusalem :
Par ton origine et ta naissance, tu es du pays de Canaan.
Ton père était un Amorite, et ta mère, une Hittite.

A ta naissance, le jour où tu vins au monde,
on ne t'a pas coupé le cordon,
on ne t'a pas plongée dans l'eau pour te nettoyer,
on ne t'a pas frottée de sel, ni enveloppée de langes.

Personne n'a posé son regard sur toi
pour te donner le moindre de ces soins,
par compassion.
On t'a jetée en plein champ, avec dégoût,
le jour de ta naissance.

Je suis passé près de toi, et je t'ai vue te débattre dans ton sang.
Quand tu étais dans cet état, je t'ai dit :
'Je veux que tu vives ! '

Je t'ai fait croître comme l'herbe des champs.
Tu as poussé,
tu as grandi,
tu es devenue femme,
ta poitrine s'est formée,
ta chevelure s'est développée.
Mais tu étais complètement nue.

Alors je suis passé près de toi,
et j'ai vu que tu avais atteint l'âge des amours.
J'étendis sur toi le pan de mon manteau
et je couvris ta nudité.
Je me suis engagé par serment,
j'ai fait alliance avec toi
- déclare le Seigneur Dieu -
et tu as été à moi.

Je t'ai plongée dans l'eau,
je t'ai nettoyée de ton sang,
je t'ai parfumée avec de l'huile.

Je t'ai revêtue d'habits brodés,
je t'ai chaussée de souliers en cuir fin,
je t'ai donné une ceinture de lin précieux,
je t'ai couverte de soie.

Je t'ai parée de joyaux :
des bracelets à tes poignets,
un collier à ton cou,

un anneau à ton nez,
des boucles à tes oreilles,
et sur ta tête un magnifique diadème.

Tu étais parée d'or et d'argent,
vêtue de lin précieux,
de soie et de broderies.
La fleur de farine,
le miel et l'huile étaient ta nourriture.
Tu devins de plus en plus belle et digne de la royauté.

Ta renommée se répandit parmi les nations,
à cause de ta beauté,
car elle était parfaite,
grâce à ma splendeur dont je t'avais revêtue
- déclare le Seigneur Dieu.

Mais tu t'es trop confiée à ta beauté,
tu t'es prostituée en abusant de ta renommée,
tu as prodigué tes faveurs à chaque passant :
tu as été à n'importe qui.

Cependant, moi,
je me ressouviendrai de mon Alliance,
celle que j'ai conclue avec toi au temps de ta jeunesse,
et j'établirai pour toi une Alliance éternelle.

tu te souviendras,
tu seras couverte de confusion.
Dans ta honte,
tu n'oseras pas ouvrir la bouche
quand je te pardonnerai tout ce que tu as fait
- parole du Seigneur Dieu. »








Livre d'Isaïe 12,2.4cde-5a.5b-6.

V
oici le Dieu qui me sauve :
j'ai confiance ; je n'ai plus de crainte,
Ma force et mon chant, c'est le Seigneur ;
il est pour moi le salut.

Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom,
Annoncez parmi les peuples ses hauts faits !
Redites-le : « Sublime est son nom ! »
Jouez pour le Seigneur !

Il a fait les prodiges que toute la terre connaît.
Jubilez, criez de joie, habitants de Sion,
car il est grand au milieu de toi,
le Saint d'Israël !







Évangile de Jésus-Christ
selon saint Matthieu 19,3-12.


D
es pharisiens s'approchèrent de lui pour le mettre à l'épreuve ;
ils lui demandèrent :
« Est-il permis de renvoyer sa femme pour n'importe quel motif ? »

Il répondit :
« N'avez-vous pas lu l'Écriture ?
Au commencement, le Créateur les fit homme et femme,

et il leur dit :
'Voilà pourquoi l'homme quittera son père et sa mère,
il s'attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu'un. '

A cause de cela, ils ne sont plus deux, mais un seul.
Donc, ce que Dieu a uni, que l'homme ne le sépare pas ! »

Les pharisiens lui répliquent :
« Pourquoi donc Moïse a-t-il prescrit la remise d'un acte de divorce
avant la séparation ? »

Jésus leur répond :
« C'est en raison de votre endurcissement
que Moïse vous a concédé de renvoyer vos femmes.
Mais au commencement, il n'en était pas ainsi.

Or je vous le dis :
si quelqu'un renvoie sa femme
- sauf en cas d'union illégitime -
pour en épouser une autre, il est adultère. »

Ses disciples lui disent :
« Si telle est la situation de l'homme par rapport à sa femme,
il n'y a pas intérêt à se marier. »

Il leur répondit :
« Ce n'est pas tout le monde qui peut comprendre cette parole,
mais ceux à qui Dieu l'a révélée.

Il y a des gens qui ne se marient pas
car, de naissance, ils en sont incapables ;
il y en a qui ne peuvent pas se marier
car ils ont été mutilés par les hommes ;
il y en a qui ont choisi de ne pas se marier
à cause du Royaume des cieux.
Celui qui peut comprendre, qu'il comprenne ! »




Commentaire du jour :
Le Missel romain
Rituel du mariage : préface eucharistique


« ' Tous deux ne feront plus qu'un '.
Ce mystère est grand :
je veux dire qu'il s'applique
au Christ et à l'Église »
(Ep 5,31-32)



Vraiment, il est juste et bon de te rendre gloire,

de t'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu,
à toi, Père très saint, Dieu éternel et tout puissant.

Car tu as voulu que l'homme, créé par ta bonté,
atteigne une telle grandeur
que l'affection mutuelle des époux
soit une image de ton amour.
Et ceux que tu as ainsi créés parce que tu les aimes,
tu les appelles sans cesse à aimer comme toi
pour leur donner part à ton amour éternel.
Seigneur, nous te rendons grâce,
car le sacrement du mariage
qui nous révèle ton amour
consacre aussi l'amour humain,
par le Christ notre Seigneur.

Par lui, avec les anges et tous les saints,
nous chantons l'hymne de ta gloire
et sans fin nous proclamons : Saint ! Saint ! Saint !...


Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]








Les méditations



Controverse
sur le mariage et le célibat




Prière d'introduction

Ton amour Seigneur est plus grand que les cieux, Ta vérité plus haute que les nues (Ps 56, 11). Tu es, Seigneur, l’origine et la fin de toutes choses et Tu es fidèle à l’alliance que Tu as proposée dès la création du monde. Loué sois-tu, Seigneur.





Demande

Seigneur, aide-moi à grandir dans l'amour et à porter du fruit pour Ton Royaume.




Points de réflexion

1. La question qui, aujourd’hui, est posée à Jésus, est aussi ancienne que l’humanité - Peut-on répudier sa femme (ou, aujourd’hui, une femme son mari) ? Peut-on révoquer légitimement le mariage ? Si techniquement et légalement cela est possible, pourquoi cela ne serait-il pas permis ? S’il y a des mécanismes légaux - dans l’ancienne loi (celle de Moïse), comme dans la nouvelle (le droit de l’Eglise) - pour déclarer invalide un mariage, c’est pour des raisons objectives, qui découvrent que l’alliance entre l’homme et la femme avait été impossible, déjà avant qu’elle fût contractée. Mais cela ne change en rien le projet de Dieu sur le mariage : on ne peut pas "annuler un mariage valide". "Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas". Cette disposition n’est pas une invention humaine pour rendre la vie plus amère ; il s’agit d’un "mode d’emploi" inscrit dans notre cœur et révélé dans la Sainte Ecriture. Un cœur volubile, qui n’est pas capable de persévérer dans les épreuves, qui accompagnent son engagement d’amour, est comparable à un arbre, dont les fruits ne mûrissent jamais, mais passent directement de l’état immature à l’état "macéré" : il n’accomplit pas sa vocation à une vie féconde dans l’amour.



2. La question "légaliste" du groupe de pharisiens porte sur la nature de l’amour. Dans sa première lettre encyclique, le Pape Benoît XVI faisait remarquer que l’amour trouve, dans l’homme, une des expressions les plus complètes dans l’union conjugale. L’homme, fait à l’image de Dieu, représente son Auteur dans ce qu’il a de plus spécifique : Dieu est Amour. Cette union est donc image de la communion de vie trinitaire, dont l’amour déborde en création ; et avec celle-ci Dieu établit une alliance. De même que la création est soumise à des lois de la nature, l’amour aussi se soumet à des "lois" : la fidélité et l’indissolubilité. Dieu est le premier à se soumettre et à accomplir cette loi. Dans ses rapports avec "l’épouse", c’est-à-dire son peuple de l’alliance, Dieu s’est montré indéfectible, toujours fidèle à sa parole, qu’Il n’a jamais révoquée malgré notre infidélité.


3. La vie conjugale, comme la virginité pour le royaume, sont deux expressions complémentaires de la vocation à l’amour. Les deux impliquent la croix : à chacune la sienne. Cela est difficile à comprendre pour les disciples, et encore plus difficile à accepter et à vivre. Jésus seul peut en donner les motivations nécessaires : tandis que l’indissolubilité conjugale est un sacrifice pour la première création, la virginité pour le Royaume édifie, par l’immolation du corps et des désirs d’affectivité humaine, la nouvelle création. La virginité pour le Royaume, précise Jésus, diffère des causes involontaires de virginité : un défaut depuis la naissance ou une mutilation subie. Amour et croix vont de pair : la croix purifie l’amour, et l’amour rend la croix moralement plus supportable. La croix corrige les fautes et purifie les péchés, l’amour sauve le monde et donne la vie. La croix nous élève vers Dieu et, par l’amour, Dieu s’abaisse à nous. La vie conjugale est une image de Dieu sur la terre, la virginité pour le royaume est une ressemblance de l’état céleste dans ce monde. Prions afin que Dieu nous donne la force de la persévérance.





Dialogue avec le Christ

Devant le mystère de la croix qui purifie l'amour, je Te confie ma vie, mes défis, mes efforts et mon échec. J'ai confiance en Ta miséricorde, tu répares tout ce qui est blessé. Je Te renouvelle l'oblation de ma vie, afin qu'à l'approche de Ton Royaume elle soit guérie et bénie.





Résolution

J'aurai une attitude, une parole et un geste de considération envers mon conjoint ou, si je ne suis pas marié, envers un couple d'amis, pour encourager et exprimer la valeur de l'union matrimoniale.





Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/portal.php
Invité
Invité



Textes et Commentaires de La Parole en ce Vendredi 17 Août Empty
MessageSujet: Re: Textes et Commentaires de La Parole en ce Vendredi 17 Août   Textes et Commentaires de La Parole en ce Vendredi 17 Août EmptyVen 17 Aoû - 11:33

Vendredi 17/8/2012
19ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert)
Année B




Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 19 : 3à12

JÉSUS parle à Ses Disciples du mariage et du célibat


Évangile + commentaire (audio)
http://www.radio-fidelite.com/evangcom.php?jour=230













Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
 
Textes et Commentaires de La Parole en ce Vendredi 17 Août
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: LITURGIE - BIBLE :: Lectures du jour - Homélies :: Messe du jour-
Sauter vers: