Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 Textes et Commentaires de l'Evangile du Jeudi 5 Juillet

Aller en bas 
AuteurMessage
marielle

marielle

Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 48

Textes et Commentaires de l'Evangile du Jeudi 5 Juillet Empty
MessageSujet: Textes et Commentaires de l'Evangile du Jeudi 5 Juillet   Textes et Commentaires de l'Evangile du Jeudi 5 Juillet EmptyJeu 5 Juil - 5:27

Le jeudi de la 13e semaine
du temps ordinaire



Livre d'Amos 7,10-17.


Amazias, prêtre de Béthel, envoya dire à Jéroboam, roi d'Israël :
« Amos prêche la révolte contre toi, en plein royaume d'Israël ;
le pays ne peut plus supporter tous ses discours,
car voici ce que dit Amos :
'Le roi Jéroboam périra par l'épée,
et Israël sera déporté loin de sa terre. ' »
Puis Amazias dit à Amos :
« Va-t'en d'ici avec tes visions, enfuis-toi au pays de Juda ;
c'est là-bas que tu pourras gagner ta vie
en faisant ton métier de prophète.
Mais ici, à Béthel, arrête de prophétiser ;
car c'est un sanctuaire royal, un temple du royaume. »
Amos répondit à Amazias :
« Je n'étais pas prophète ni fils de prophète ;
j'étais bouvier, et je soignais les figuiers.
Mais le Seigneur m'a saisi quand j'étais derrière le troupeau,
et c'est lui qui m'a dit :
'Va, tu seras prophète pour mon peuple Israël. '
Écoute maintenant la parole du Seigneur, toi qui me dis :
'Ne prophétise pas contre Israël,
ne parle pas contre la maison d'Isaac. '
Eh bien, voici ce que le Seigneur a dit :
Ta femme devra se prostituer en pleine ville,
tes fils et tes filles tomberont par l'épée,
la terre qui t'appartient sera partagée au cordeau ;
toi, tu mourras sur une terre impure,
et Israël sera déporté loin de sa terre. »




Psaume 19(18),8.9.10.11.

L
a loi du Seigneur est parfaite,
qui redonne vie ;
la charte du Seigneur est sûre,
qui rend sages les simples.

Les préceptes du Seigneur sont droits,
ils réjouissent le cœur ;
le commandement du Seigneur est limpide,
il clarifie le regard.

La crainte qu'il inspire est pure,
elle est là pour toujours ;
les décisions du Seigneur sont justes
et vraiment équitables :

plus désirables que l'or,
qu'une masse d'or fin,
plus savoureuses que le miel
qui coule des rayons.




Évangile de Jésus-Christ
selon saint Matthieu 9,1-8.


J
ésus monta en barque,
traversa le lac et alla dans sa ville de Capharnaüm.
Et voilà qu'on lui apportait un paralysé, couché sur une civière.
Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé :
« Confiance, mon fils, tes péchés sont pardonnés. »
Or, quelques scribes se disaient :
« Cet homme blasphème. »
Mais Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit :
« Pourquoi avez-vous en vous-mêmes des pensées mauvaises ?
Qu'est-ce qui est le plus facile ?
de dire : 'Tes péchés sont pardonnés',
ou bien de dire : 'Lève-toi et marche' ?
Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l'homme a le pouvoir,
sur la terre, de pardonner les péchés... »
alors, il dit au paralysé :
« Lève-toi, prends ta civière, et rentre chez toi. »
L'homme se leva et rentra chez lui.
En voyant cela, la foule fut saisie de crainte,
et elle rendit gloire à Dieu qui a donné un tel pouvoir aux hommes.




Commentaire du jour :
Saint Jean Chrysostome (v. 345-407),
prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople,
docteur de l'Église
Homélies sur l'évangile de Matthieu, n° 29, 1



« Qui peut remettre les péchés,
sinon Dieu seul ? » (Mc 2,7)




« Et voilà qu'on lui apportait un paralysé. » Saint Matthieu dit simplement que ce paralytique a été apporté à Jésus. D'autres évangélistes racontent qu'il a été descendu par une ouverture dans le toit, et présenté au Sauveur sans formuler aucune demande, le laissant juger lui-même de la guérison...

L'Évangile dit « voyant la foi de ceux qui portaient le paralytique », c'est-à-dire de ceux qui l'avaient amené à Jésus. Considérez comment parfois le Christ ne fait aucun cas de la foi du malade : peut-être qu'il n'en est pas capable, étant inconscient ou possédé par un esprit mauvais. Ici cependant ce paralytique avait une grande confiance en Jésus ; autrement est-ce qu'il aurait permis qu'on le descende devant lui ? Le Christ répond à cette confiance par un prodige extraordinaire. Avec le pouvoir de Dieu lui-même, il pardonne les péchés de cet homme. Il montre ainsi qu'il est l'égal du Père, vérité qu'il avait déjà montré quand il a dit au lépreux : « Je le veux, sois guéri » (Mt 8,3)...et quand, par un seul mot, il avait calmé la mer déchaînée (Mt 8,26), ou quand, en tant que Dieu, il avait chassé les démons, qui reconnaissent en lui leur souverain et leur juge (Mt 8,32). Or ici, il montre à ses adversaires, à leur grand étonnement, qu'il est l'égal du Père.

Et le Sauveur montre ici, encore une fois, combien il repousse tout ce qui est spectaculaire ou source de vaine gloire. La foule le presse de tous côtés, mais il ne s'empresse pas d'opérer un miracle visible en guérissant la paralysie extérieure de cet homme... Il commence par un miracle invisible, guérissant l'âme de cet homme. Cette guérison-là est infiniment plus avantageuse pour lui –- et, en apparence, moins glorieuse pour le Christ.


Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/portal.php
Invité
Invité



Textes et Commentaires de l'Evangile du Jeudi 5 Juillet Empty
MessageSujet: Re: Textes et Commentaires de l'Evangile du Jeudi 5 Juillet   Textes et Commentaires de l'Evangile du Jeudi 5 Juillet EmptyJeu 5 Juil - 9:24

Jeudi 5/7/2012
Saint Antoine-Marie Zaccaria, Prêtre
(Couleur liturgique : Blanc)

13ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert)
Année B




Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 9 : 1à8

Guérison du paralysé en signe du pardon des péchés


Évangile + commentaire (audio)
http://www.radio-fidelite.com/evangcom.php?jour=187













Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
marielle

marielle

Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 48

Textes et Commentaires de l'Evangile du Jeudi 5 Juillet Empty
MessageSujet: Textes et Commentaires de l'Evangile du Vendredi 6 Juillet   Textes et Commentaires de l'Evangile du Jeudi 5 Juillet EmptyVen 6 Juil - 10:54

Le vendredi de la 13e semaine
du temps ordinaire



Livre d'Amos 8,4-6.9-12.

É
coutez ceci, vous qui écrasez le pauvre
pour anéantir les humbles du pays,
car vous dites :
« Quand donc la fête de la nouvelle lune sera-t-elle passée,
pour que nous puissions vendre notre blé ?
Quand donc le sabbat sera-t-il fini,
pour que nous puissions écouler notre froment ?
Nous allons diminuer les mesures, augmenter les prix,
et fausser les balances.
Nous pourrons acheter le malheureux pour un peu d'argent,
le pauvre pour une paire de sandales.
Nous vendrons jusqu'aux déchets du froment ! »
Parole du Seigneur Dieu :
Quand arrivera mon Jour,
je ferai disparaître le soleil en plein midi, en plein jour,
j'obscurcirai la lumière sur la terre.
Je changerai vos fêtes en deuil,
tous vos chants en lamentations ;
je vous obligerai tous à mettre un vêtement de pénitence,
à vous raser la tête.
Je mettrai ce pays en deuil comme pour un fils unique,
et, dans la suite des jours,
il connaîtra l'amertume.
Voici venir des jours, déclare le Seigneur Dieu,
où j'enverrai la famine sur la terre ;
ce ne sera pas une faim de pain ni une soif d'eau,
mais la faim et la soif d'entendre les paroles du Seigneur.
On se traînera d'une mer à l'autre,
marchant à l'aventure du nord au levant,
pour chercher en tout lieu la parole du Seigneur,
mais on ne la trouvera pas.




Psaume 119(118),2.10.20.30.40.131.

H
eureux ceux qui gardent les paroles de Dieu
et le cherchent de tout cœur !
De tout mon cœur, je te cherche, Seigneur ;
garde-moi de fuir tes volontés.

Mon âme a brûlé de désir
en tout temps pour tes décisions.
J'ai choisi la voie de la fidélité,
je m'ajuste à tes décisions.

Vois, j'ai désiré tes préceptes :
par ta justice, fais-moi vivre.
La bouche grande ouverte, j'aspire,
assoiffé de tes volontés.




Évangile de Jésus-Christ
selon saint Matthieu 9,9-13.


J
ésus, sortant de Capharnaüm, vit un homme, du nom de Matthieu,
assis à son bureau de publicain (collecteur d'impôts).
Il lui dit : « Suis-moi. »
L'homme se leva et le suivit.
Comme Jésus était à table à la maison,
voici que beaucoup de publicains et de pécheurs
vinrent prendre place avec lui et ses disciples.
Voyant cela, les pharisiens disaient aux disciples :
« Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? »
Jésus, qui avait entendu, déclara :
« Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin,
mais les malades.
Allez apprendre ce que veut dire cette parole :
C'est la miséricorde que je désire, et non les sacrifices.
Car je suis venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs. »






Commentaire du jour :
Saint François d'Assise
fondateur des Frères mineurs
Lettre à un supérieur de l'ordre franciscain
(trad. Desbonnets et Vorreux, Documents, p. 129)


« Je suis venu appeler non pas les justes,
mais les pécheurs »



Voici à quoi je reconnaîtrai que tu aimes le Seigneur, et que tu m'aimes, moi, son serviteur et le tien : si n'importe quel frère au monde, après avoir péché autant qu'il est possible de pécher, peut rencontrer ton regard, demander ton pardon, et te quitter pardonné. S'il ne demande pas pardon, demande-lui, toi, s'il veut être pardonné. Et même si après cela il péchait encore mille fois contre toi, aime-le plus encore que tu m'aimes, et cela pour l'amener au Seigneur. Aie toujours pitié de ces malheureux...

Si un frère, à l'instigation de l'ennemi, commet un péché grave, il sera tenu par obéissance de recourir à son responsable. Les frères qui connaîtraient sa faute ne lui feront ni affront ni reproche ; ils lui témoigneront au contraire beaucoup de bonté et tiendront soigneusement caché le péché de leur frère, car « ce ne sont pas les bien-portants qui ont besoin de médecin, mais les malades » (Mt 9,12)... Et son supérieur agira envers lui avec autant de bonté qu'il en souhaiterait pour lui s'il était en un cas semblable.

Si un frère tombe en quelque péché véniel, il se confessera à l'un de ses frères prêtres. S'il n'y a pas de prêtre, il se confessera à son frère, en attendant qu'il trouve un prêtre pour l'absoudre canoniquement. Les frères ne pourront enjoindre d'autre pénitence que ceci : « Va, et ne pèche plus ! » (Jn 8,11)


Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/portal.php
Contenu sponsorisé




Textes et Commentaires de l'Evangile du Jeudi 5 Juillet Empty
MessageSujet: Re: Textes et Commentaires de l'Evangile du Jeudi 5 Juillet   Textes et Commentaires de l'Evangile du Jeudi 5 Juillet Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes et Commentaires de l'Evangile du Jeudi 5 Juillet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: LITURGIE - BIBLE :: Lectures du jour - Homélies :: Messe du jour-
Sauter vers: