Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 Textes et Commentaires de l'Evangile du Mercredi 20 Juin

Aller en bas 
AuteurMessage
marielle

marielle

Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 48

Textes et Commentaires de l'Evangile du Mercredi 20 Juin Empty
MessageSujet: Textes et Commentaires de l'Evangile du Mercredi 20 Juin   Textes et Commentaires de l'Evangile du Mercredi 20 Juin EmptyMer 20 Juin - 7:21

Le mercredi de la 11e semaine du Temps Ordinaire


Deuxième livre des Rois 2,1.6-14.
Voici comment le Seigneur enleva Élie au ciel dans un ouragan.
Ce jour-là, Élie et Élisée étaient partis de Guilgal.
Une troisième fois, Élie dit à Élisée :
« Arrête-toi ici ; moi, le Seigneur m'envoie au Jourdain. »
Mais Élisée répliqua :
« Par le Seigneur qui est vivant, et par ta vie, je ne te quitterai pas. »
Ils continuèrent donc tous les deux.
Cinquante frères-prophètes, qui les avaient suivis, s'arrêtèrent à distance,
pendant que tous deux se tenaient au bord du Jourdain.
Élie prit son manteau, le roula et en frappa les eaux,
qui s'écartèrent de part et d'autre.
Ils traversèrent tous deux à pied sec.
Pendant qu'ils passaient, Élie dit à Élisée :
« Dis-moi ce que tu veux que je fasse pour toi avant d'être enlevé loin de toi. »
Élisée répondit :
« Que je reçoive une double part de l'esprit que tu as reçu ! »
Élie reprit :
« Tu demandes quelque chose de difficile :
tu l'obtiendras si tu me vois lorsque je serai enlevé loin de toi.
Sinon, tu ne l'obtiendras pas. »
Ils étaient en train de marcher tout en parlant lorsqu'un char de feu,
avec des chevaux de feu, les sépara,
et Élie monta au ciel dans un ouragan.
Élisée le vit, et il se mit à crier :
« Mon père !... Mon père !... Char d'Israël et ses coursiers ! »
Puis il cessa de le voir. Il saisit ses vêtements et les déchira en deux.
Il ramassa le manteau qu'Élie avait laissé tomber, il revint et s'arrêta sur la rive du Jourdain.
Avec le manteau d'Élie, il frappa les eaux, mais elles ne s'écartèrent pas.
Élisée dit alors :
« Où est donc le Seigneur, le Dieu d'Élie ? »
Il frappa encore une fois, les eaux s'écartèrent, et il traversa.







Psaume 31(30),20.21.24ab.25.
Qu'ils sont grands, tes bienfaits !
Tu les réserves à ceux qui te craignent.
Tu combles, à la face du monde,
ceux qui ont en toi leur refuge.

Tu les caches au plus secret de ta face,
loin des intrigues des hommes.
Tu leur réserves un lieu sûr,
loin des langues méchantes.

Aimez le Seigneur, vous, ses fidèles :
le Seigneur veille sur les siens ;
Soyez forts, prenez courage,
vous tous qui espérez le Seigneur !




Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 6,1-6.16-18.
Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus,
sur la montagne, il leur disait :
« Si vous voulez vivre comme des justes,
évitez d'agir devant les hommes pour vous faire remarquer.
Autrement, il n'y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.
Ainsi, quand tu fais l'aumône, ne fais pas sonner de la trompette devant toi,
comme ceux qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues,
pour obtenir la gloire qui vient des hommes.
Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense.
Mais toi, quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ignore ce que donne ta main droite,
afin que ton aumône reste dans le secret ;
ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.
Et quand vous priez, ne soyez pas comme ceux qui se donnent en spectacle :

quand ils font leurs prières, ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et les carrefours

pour bien se montrer aux hommes.

Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense.
Mais toi, quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte,
et prie ton Père qui est présent dans le secret ;

ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.
Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme ceux qui se donnent en spectacle :

ils se composent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu'ils jeûnent.
Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense.
Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ;
ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes,
mais seulement de ton Père qui est présent dans le secret ;
ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.







Commentaire du jour :
Saint Jean de la Croix (1542-1591),
carme, docteur de l'Église
Le Cantique spirituel, 2ème version, strophe 1, 6-7
(trad. OC, Cerf 1990, p. 1220 rev.)


« Quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison »



L'âme demande à l'Époux : « Où t'es-tu caché ? »... Répondons à sa question en lui montrant le lieu précis où il se cache, le lieu où elle le trouvera d'une manière certaine, et avec autant de perfection et de douceur possibles en cette vie. Dès lors, elle n'errera plus en vain sur les traces des étrangers (cf Ct 3,2).

Sachons-le bien, le Verbe, Fils de Dieu, réside par essence et par présence, en compagnie du Père et de l'Esprit Saint, dans l'essence même de l'âme, et il y est caché. L'âme qui aspire à le trouver doit donc sortir...de tout le créé ; elle doit entrer en elle-même et s'y tenir dans un recueillement si profond que toutes les créatures soient pour elle comme si elles n'étaient pas. « Seigneur, disait saint Augustin en s'adressant à Dieu dans ses Soliloques, je ne te trouvais pas au-dehors de moi, parce que je te cherchais mal : je te cherchais au-dehors, et tu étais au-dedans. » Dieu est donc caché dans notre âme, et c'est là que le vrai contemplatif doit le chercher, en disant : « Où t'es-tu caché ? »

Eh bien donc, ô âme, la plus belle d'entre les créatures de Dieu, toi qui désires si ardemment savoir où se trouve ton Bien-Aimé afin de le chercher et de t'unir à lui, voici qu'on te le dit : tu es toi-même la demeure où il habite, la retraite où il se cache. Quelle joie, quelle consolation pour toi ! Ton trésor, l'objet de ton espérance, est si proche de toi qu'il est en toi-même, ou, pour mieux dire, tu ne pourrais pas exister sans lui. Écoute l'Époux lui-même te le dire : « Voici que le Royaume de Dieu est au-dedans de vous » (Lc 17,21). Et l'apôtre saint Paul, son serviteur, nous dit de son côté : « Vous êtes le temple de Dieu » (2Co 6,16).

Lien : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/portal.php
Invité
Invité



Textes et Commentaires de l'Evangile du Mercredi 20 Juin Empty
MessageSujet: Re: Textes et Commentaires de l'Evangile du Mercredi 20 Juin   Textes et Commentaires de l'Evangile du Mercredi 20 Juin EmptyMer 20 Juin - 9:17

Mercredi 20/6/2012
11ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert)
Année B




Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 6 : 1à6, 16à18

Discours sur la montagne : la nouvelle justice dans l'aumône, la prière et le jeûne


Évangile + commentaire (audio)
http://www.radio-fidelite.com/evangcom.php?jour=172













Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
 
Textes et Commentaires de l'Evangile du Mercredi 20 Juin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: LITURGIE - BIBLE :: Lectures du jour - Homélies :: Messe du jour-
Sauter vers: