Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 Saints du 3 septembre 2011 : St Grégoire le Grand

Aller en bas 
AuteurMessage
marielle

marielle

Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 48

Saints du 3 septembre 2011 : St Grégoire le Grand Empty
MessageSujet: Saints du 3 septembre 2011 : St Grégoire le Grand   Saints du 3 septembre 2011 : St Grégoire le Grand EmptySam 3 Sep - 8:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Samedi 3 Septembre 2011
Saint(s) du jour



St Grégoire le Grand, pape et docteur de l'Église (560-604)
Ste Sérapie, vierge et martyre († 126)

St Aigulphe, abbé et martyr († 676)
Bx André Dotti, o.s.m. († 1315)
Ste Basilisse, vierge et martyre († 309)
Bx Guala, o.p. († 1244)
BBx Jean de Pérouse et Pierre de Sassoferato, martyrs († 1231)
St Mansuet (Mansui) de Toul, évêque (c. 350)
Ste Phoebe (Ier s.)
St Remacle de Stavelot, évêque († 664)
St Réol (Régule), évêque († 698)
St Siméon Stylite le Jeune, ermite († 597)




Les Saints de l'Evangile au quotidien


______________________________________________________________________________________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________________________________________________________________________________



St Grégoire le Grand,
pape et docteur de l'Église (560-604)



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


C'est à bon droit que cet illustre Pape est appelé le Grand ;
il fut, en effet, grand par sa naissance, fils de sénateur, neveu d'une sainte, la vierge Tarsille ;
grand par sa science et par sa sainteté ;
grand par les merveilles qu'il opéra ;
grand par les dignités de cardinal, de légat, de Pape,
où la Providence et son mérite l'élevèrent
graduellement.

Grégoire était né à Rome.
Il en occupa quelques temps la première magistrature, mais bientôt la cité, qui avait vu cet opulent patricien traverser ses rues en habits de soie, étincelants de pierreries, le vit avec bien plus d'admiration, couvert d'un grossier vêtement, servir les mendiants, mendiant lui-même, dans son palais devenu monastère et hôpital. Il n'avait conservé qu'un seul reste de son ancienne splendeur, une écuelle d'argent dans laquelle sa mère lui envoyait tous les jours de pauvres légumes pour sa nourriture ; encore ne tarda-t-il pas de la donner à un pauvre marchand qui, après avoir tout perdu dans un naufrage, était venu solliciter sa charité si connue.

Grégoire se livra avec ardeur à la lecture des Livres Saints ; ses veilles, ses mortifications étaient telles, que sa santé y succomba et que sa vie fut compromise. Passant un jour sur le marché, il vit de jeunes enfants d'une ravissante beauté que l'on exposait en vente. Apprenant qu'ils étaient d'Angles, c'est-à-dire du pays, encore païen, d'Angleterre : « Dites plutôt des Anges, s'écria-t-il, s'ils n'étaient pas sous l'empire du démon. » Il alla voir le Pape, et obtint d'aller prêcher l'Évangile à ce peuple ; mais les murmures de Rome forcèrent le Pape à le retenir.

Le Souverain Pontife étant venu à mourir, Grégoire dut courber ses épaules sous la charge spirituelle de tout l'univers. L'un des faits remarquables de son pontificat, c'est l'évangélisation de ce peuple anglais dont il eût voulu lui-même être l'apôtre.

Grégoire s'est rendu célèbre par la réforme de la liturgie et le perfectionnement du chant ecclésiastique. Il prêchait souvent au peuple de Rome, et lorsque la maladie lui ôtait cette consolation, il composait des sermons et des homélies qui comptent parmi les chefs-d'œuvre de ce grand docteur. Son pontificat fut l'un des plus féconds dont s'honore l'Église. Grégoire mourut le 12 mars 604. On le représente écoutant une colombe qui lui parle à l'oreille. Il est regardé comme le patron des chantres.



*****************************************************************************************************************************************************


Ste Sérapie,
vierge et martyre († 126)



Sainte Séraphie ou Sérapie naquit à Antioche, de parents chrétiens, qui passèrent bientôt en Italie. C'est là que la jeune fille devint orpheline. Pour éviter les obsessions de ceux qui la recherchaient en mariage, elle vendit tous ses biens, en donna le prix aux pauvres et se vendit elle-même comme esclave pour vivre au service d'une dame romaine nommée Sabine.

La douceur de Séraphie, sa docilité, son amour pour le travail, sa charité, lui gagnèrent l'affection de sa maîtresse, et elle en profita pour l'attirer à Jésus-Christ. Elle réussit à lui faire comprendre la folie des superstitions du paganisme, plus encore par ses exemples que par ses paroles. Sabine reçut le baptême dans les sentiments de la foi la plus vive, et se consacra au service de Dieu. Sabine n'était pas la seule conquête de Séraphie ; aussi cette dernière fut-elle dénoncée comme propagatrice de la foi de Jésus-Christ et saisie par les soldats romains. Sabine ne voulait point se séparer d'elle ; mais elle ne subit le martyre que plusieurs années après.
« Sacrifie aux dieux, dit le juge à Séraphie.
- Je crains et j'adore le Dieu tout-puissant, répond la courageuse vierge ;
quant à vos dieux, ils sont des démons, un chrétien ne peut les adorer.
- Eh bien ! Sacrifie à ton Dieu sur cet autel !
- Je lui offre chaque jour le sacrifice qu'Il aime.
- Où est le temple de ton Christ, et quel sacrifice Lui offres-tu ?
- Je suis moi-même son temple, si je suis pure ; je Lui offre le
sacrifice d'une vie sainte et les âmes qui par moi se convertissent à la foi. »

Le juge eut alors l'idée diabolique de la corrompre : mais Dieu sut la protéger. Le lendemain elle opéra un grand miracle en présence d'une foule de personnes.
« Apprends-moi tes secrets magiques, Séraphie, dit le juge, et tu seras mise en liberté.
- Je ne connais point la magie, mais je suis chrétienne, et mon Dieu accorde des merveilles à ceux qui Le prient.
- Sacrifie, ou tu vas mourir.
- Fais ce que tu voudras, je suis chrétienne. »

Séraphie fut alors battue de verges.
Pendant que le juge cruel présidait à ce supplice, un éclat de verge lui sauta dans l'œil et le blessa grièvement, si bien qu'il perdit l'œil complètement, trois jours après. La jeune martyre fut aussitôt condamnée à avoir la tête tranchée.
C'était le 29 juillet 119. Sabine recueillit son corps comme un trésor inestimable, l'embauma et lui donna la sépulture dans le tombeau qu'elle avait préparé pour elle-même.






*****************************************************************************************************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/portal.php
 
Saints du 3 septembre 2011 : St Grégoire le Grand
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: Vie Eglise :: Saint(e)s, Archanges et Anges :: Vies de Saint(e)s-
Sauter vers: