Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 Textes et Commentaires du 3 Août 2011

Aller en bas 
AuteurMessage
marielle

marielle

Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 48

Textes et Commentaires du 3 Août 2011 Empty
MessageSujet: Textes et Commentaires du 3 Août 2011   Textes et Commentaires du 3 Août 2011 EmptyMer 3 Aoû - 0:40



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le mercredi de la 18e semaine du temps ordinaire



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Livre des Nombres 13, 1-2 ; 25-33 ;
14, 1 ; 26-29 ; 34-35


Dans le désert, le Seigneur dit à Moïse : « Envoie des hommes en reconnaissance dans le pays de Canaan, que je donne aux fils d'Israël. » Au bout de quarante jours, ces envoyés revinrent de leur exploration. Ils allèrent trouver Moïse, Aaron et toute la communauté d'Israël, à Cadès, dans le désert de Parane. Ils firent leur rapport devant eux et devant toute la communauté, et ils leur montrèrent les fruits du pays.
Ils firent ce récit : « Nous sommes allés dans le pays où tu nous as envoyés. C'est vrai qu'il ruisselle de lait et de miel, et vous voyez ses fruits. Malheureusement le peuple qui l'habite est puissant, ses villes sont fortifiées et très grandes. Les Amalécites occupent la région du Néguev ; les Hittites, les Jébusites et les Amorites occupent la montagne ; les Cananéens occupent le bord de la mer et les rives du Jourdain. »
Caleb imposa silence au peuple qui entourait Moïse : « Partons à la conquête de ce pays ; nous serons vainqueurs. »
Mais les autres hommes de l'expédition répliquèrent : « Nous ne pouvons pas marcher contre ce peuple, car il est plus fort que nous. »
Et, devant les fils d'Israël, ils se mirent à décrier le pays qu'ils avaient exploré : « Le pays que nous sommes allés reconnaître est un pays qui dévore ceux qui veulent s'y installer. Tous les hommes que nous y avons vus sont de très haute taille. Nous y avons même vu des géants. A côté d'eux, nous avions l'air de sauterelles, et c'est bien ainsi qu'ils nous voyaient. »
Alors toute la communauté éleva la voix, se mit à crier ; et le peuple gémit toute la nuit.
Le Seigneur dit à Moïse et à son frère Aaron : « Combien de temps cette communauté mauvaise va-t-elle récriminer contre moi ? Les récriminations des fils d'Israël contre moi, je les ai entendues. Tu leur diras : « Aussi vrai que je suis vivant, déclare le Seigneur, je vous traiterai selon les paroles mêmes que je vous ai entendu prononcer. Vous tous qu'on a recensés, les hommes de plus de vingt ans, vous qui avez récriminé contre moi, vos cadavres resteront dans ce désert. Vous avez exploré le pays pendant quarante jours, chaque jour vaudra une année : vous porterez donc le poids de vos fautes pendant quarante ans, et vous saurez ce que c'est que de m'avoir contre vous. Moi, le Seigneur, j'ai parlé. C'est ainsi que je traiterai cette communauté mauvaise ameutée contre moi. Dans ce désert ils périront tous : là, ils mourront. »





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Psaume 106 (105), 6-7a ; 13-14 ; 21-23
Avec nos pères, nous avons péché,

nous avons failli et renié.
En Égypte, nos pères ont méconnu tes miracles,
oublié l'abondance de tes grâces
et résisté au bord de la mer Rouge.
Ils s'empressent d'oublier ce qu'il a fait,
sans attendre de connaître ses desseins.

Ils se livrent à leur convoitise dans le désert ;
là, ils mettent Dieu à l'épreuve :
Ils oublient le Dieu qui les sauve,
qui a fait des prodiges en Égypte,
des miracles au pays de Cham,
des actions terrifiantes sur la mer Rouge.

Dieu a décidé de les détruire.
C'est alors que Moïse, son élu,
surgit sur la brèche, devant lui,
pour empêcher que sa fureur les extermine.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 15, 21-28

Jésus s'était retiré vers la région de Tyr et de Sidon. Voici qu'une Cananéenne, venue de ces territoires, criait : « Aie pitié de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. » Mais il ne lui répondit rien. Les disciples s'approchèrent pour lui demander : « Donne-lui satisfaction, car elle nous poursuit de ses cris! » Jésus répondit : « Je n'ai été envoyé qu'aux brebis perdues d'Israël. » Mais elle vint se prosterner devant lui : « Seigneur, viens à mon secours! » Il répondit : « Il n'est pas bien de prendre le pain des enfants pour le donner aux petits chiens. - C'est vrai, Seigneur, reprit-elle ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. » Jésus répondit : « Femme, ta foi est grande, que tout se fasse pour toi comme tu le veux! » Et, à l'heure même, sa fille fut guérie.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Commentaire du jour


Saint Jean Chrysostome (v. 345-407),

prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople,
docteur de l'Église

Homélies sur l'évangile de Matthieu, n°52, 1-3
(trad. Véricel, L'Évangile commenté, p. 200 rev.)


La puissance d'une prière persévérante

Alors qu'elle devrait se retirer découragée, la Cananéenne approche de plus près et, adorant Jésus, elle lui dit : « Seigneur, viens à mon secours! » Mais alors, femme..., tu ne l'as pas entendu dire : « Je n'ai été envoyé que pour les brebis perdues de la maison d'Israël » ? Je l'ai entendu, réplique-t-elle ; mais je sais qu'il est le Seigneur de toutes choses...

C'est parce qu'il prévoyait sa réponse que le Christ retardait d'exaucer sa prière. Il refusait sa demande pour souligner sa piété. S'il n'avait pas voulu l'exaucer, il ne lui aurait pas accordé sa demande à la fin... Ses réponses n'étaient pas destinées à lui faire de la peine, mais plutôt à l'attirer et à révéler ce trésor caché.

Mais considère, je te prie, en même temps que sa foi, son humilité profonde. Jésus a donné aux juifs le nom d'enfants ; la Cananéenne renchérit encore sur ce titre et les appelle des maîtres, tant elle était loin d'être jalouse des louanges prodiguées aux autres : « Les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table des maîtres »... Et c'est à cause de son humilité qu'elle a été admise au nombre des enfants. Le Christ lui dit alors : « Femme, ta foi est grande ». Il lui tardait de prononcer cette parole et de récompenser cette femme : « Qu'il t'advienne selon ton désir! »... Tu le vois, la Cananéenne a une grande part dans la guérison de sa fille. En effet, le Christ ne dit pas : Que ta fille soit guérie, mais : « Ta foi est grande, qu'il t'advienne selon ton désir! » Et remarque encore bien ceci : là où les apôtres avaient échoué et n'avaient rien obtenu, elle a réussi. Telle est la puissance d'une prière persévérante.


Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/portal.php
marielle

marielle

Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 48

Textes et Commentaires du 3 Août 2011 Empty
MessageSujet: Re: Textes et Commentaires du 3 Août 2011   Textes et Commentaires du 3 Août 2011 EmptyMer 3 Aoû - 1:18

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Dans l’évangile de ce jour, Jésus est confronté à
une cananéenne, autrement dit à une païenne, Canaan représentant la
tentation de se détourner du seul vrai Dieu. A l’occasion de cette rencontre, il va rayonner tout l’éclat de sa
judéité. Car, en exauçant cette païenne, cette étrangère, cette
non-juive, Jésus va conduire le judaïsme jusqu’au bout.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le vrai juif sait, en effet, que le pain qu’il détient est pour tous.
Mais pour le toucher, il faut avoir la foi. C’est dans cette perspective
qu’il nous faut interpréter le silence de Jésus comme première réponse à
la demande de la femme. Son silence n’est pas une absence d’écoute. Il
manifeste bien au contraire une attention aimante, exigeante certes,
mais qui veut que la grâce demandée puisse déployer tous ses fruits. Il
est une invitation pour cette femme à passer d’une demande païenne,
cherchant uniquement une guérison, à une prière de foi qui accueille la
guérison comme une surabondance de la bonté du Seigneur, comme une œuvre
de salut au cœur même de la contingence de son histoire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La réaction des disciples fait ici ressortir avec encore plus d’éclat
cette intention de Jésus. Ne voulant pas être dérangés, ils lui
suggèrent une guérison expéditive qui les libérerait des cris de cette
femme. Mais, répondre ainsi à sa détresse ce serait l’enfermer dans sa
condition païenne et l’empêcher d’accéder à la foi et par elle au salut
qui vient d’Israël. Répondre ainsi à cette femme ce serait l’enfermer
dans un particularisme et, par voie de conséquence, se condamner à
rester replié dans sa propre particularité. En conduisant cette
cananéenne jusqu’à confesser sa foi, nous voyons que Jésus vient révéler
à ses disciples le véritable sens de leur judéité, de leur élection qui
a vocation universelle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C’est donc en tant que juif que Jésus ouvre à l’universel. Et ici, cela
est d’autant plus manifeste qu’il ne renie pas la particularité d’Israël
pour exaucer cette femme. Bien contraire, il la met en avant : « il
n’est pas bon de prendre le pain des enfants pour le donner aux petits
chiens ». Par ces paroles, Jésus ne rabroue en rien cette femme. Si nous
en doutions, l’épithète « petit », utilisé par Matthieu pour atténuer
le terme de « chien » utilisé par les juifs pour désigner les païens
nous convaincra de l’inverse. Par ces mots, Jésus invite cette
cananéenne à reconnaître la particularité d’Israël en tant que peuple
élu et à reconnaître que c’est parce qu’Israël est Israël qu’elle peut,
elle, avoir accès au salut. Rappelons-nous ces paroles mêmes de Jésus
dans l’évangile de saint Jean : « le salut vient des juifs » (Jn 4, 22).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et c’est bien ce qu’elle reconnaît par ces paroles : « C’est vrai
Seigneur ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui
tombent de la table de leurs maîtres ». Elle qui se sait païenne,
confesse que les seules miettes tombées de la table des merveilles de
Dieu pour son peuple suffiront à la rassasier et à répondre à sa demande
pour sa fille. Une telle profession de foi ne peut qu’appeler la
guérison et le salut : « ‘ Femme ta foi est grande, que tout se fasse
pour toi comme tu le veux ! ’ Et, à l’heure même, sa fille fut guérie ».

Frère Elie

FSJ



Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/portal.php
Invité
Invité



Textes et Commentaires du 3 Août 2011 Empty
MessageSujet: Re: Textes et Commentaires du 3 Août 2011   Textes et Commentaires du 3 Août 2011 EmptyMer 3 Aoû - 8:30

Mercredi 3/8/2011
De la férie
18ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert)
Année A



Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 15 : 21à28


JÉSUS sauve aussi les païens



Évangile + commentaire (audio)
http://www.radio-fidelite.com/evangcom.php?jour=215


You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.



Lien vidéo :
http://webtvcn.fr/?p=45067

Vu et écouté sur le site :
http://www.webtvcn.eu/









Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
marielle

marielle

Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 48

Textes et Commentaires du 3 Août 2011 Empty
MessageSujet: Re: Textes et Commentaires du 3 Août 2011   Textes et Commentaires du 3 Août 2011 EmptyMer 3 Aoû - 12:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La faiblesse de Jésus



Saint Matthieu 15, 21-28

Jésus s’était retiré vers la région de Tyr et de Sidon. Voici qu’une Cananéenne, venue de ces territoires, criait : « Aie pitié de moi, Seigneur, fils de David! Ma fille est tourmentée par un démon. » Mais il ne lui répondit rien. Les disciples s’approchèrent pour lui demander : « Donne-lui satisfaction, car elle nous poursuit de ses cris! » Jésus répondit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues d’Israël. » Mais elle vint se prosterner devant lui : « Seigneur, viens à mon secours! » Il répondit : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants pour le donner aux petits chiens. - C’est vrai, Seigneur, reprit-elle ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. » Jésus répondit : « Femme, ta foi est grande, que tout se fasse pour toi comme tu le veux! » Et, à l’heure même, sa fille fut guérie.


Prière d’introduction
Seigneur Jésus-Christ, fais que ma foi en toi grandisse.
Je crois en Enseigne-moi à te mettre à la première place dans ma vie,
de sorte que je voie les choses comme tu les vois.
Seigneur, aide-moi à te prier avec confiance.
Apprends-moi à mettre toute ma confiance en toi.
Ne laisse pas mon égoïsme ou mes craintes prendre les devants.
Je t’aime, Seigneur,
parce que je sais qu’il n’y a aucune personne,
ni rien qui soit plus grand que toi et que tu désires toujours mon plus grand bien.

Demande
Seigneur, accorde-moi une foi active et profonde.



Points de réflexion

1. Jésus cherche la foi.
Quand les enfants veulent obtenir une permission de leurs parents, ils essayent de toucher leur point faible. S’ils savent que leur mère est plus « maniable » quand ils l’aident à faire le ménage, ils aideront à ranger la cuisine avant de demander la permission souhaitée. Quand nous voulons obtenir quelque chose de Jésus, nous devons comprendre que sa " faiblesse " est notre foi. Il veut que nous croyions en lui et que nous lui fassions confiance de tout notre cœur. C’est pourquoi Jésus dit souvent, "ta foi t’a guéri," ou comme dans le passage d’évangile d’aujourd’hui, " ta foi est grande." Jésus se laisse toujours touché par notre foi.

2. La foi n’abandonne pas.

Il y a des choses dont nous avons besoin mais que ni nous ni personne d’autre ne peut nous donner. C’est pourquoi nous prions Dieu. S’il semble que Dieu ne nous écoute pas, ce n’est pas qu’il n’écoute pas, mais plutôt qu’il veut que nous mettions toute notre confiance en lui. De cette façon nous nous rendrons compte de la réalité suivante : Dieu seul peut nous rendre heureux. C’est pourquoi la prière est si importante. Dieu veut que nous soyons insistants dans la prière, parce que par notre persévérance, nous développons une plus grande conscience de la providence pleine d’amour de Dieu. Certains disent qu’ils se lassent de la prière parce qu’ils ne reçoivent pas ce qu’ils demandent. Ils devraient se demander si ce qu’ils demandent est vraiment pour leur bien-être spirituel ou seulement pour leur avantage matériel.

3. La foi obtient ce qu’elle demande.

Ceux qui croient vraiment en Jésus-Christ percevront si leurs demandes sont les bonnes. Demander quelque chose qui satisfait notre égoïsme ou qui va à l’encontre de la volonté de Dieu signifie que le Christ n’est pas le premier dans nos vies, et, en conséquence, que nous ne croyons pas vraiment en lui. Ceux qui croient vraiment en Christ se brancheront sur sa puissance rédemptrice. C’est alors seulement qu’ils peuvent comprendre les paroles du Christ : " Demandez et l’on vous donnera ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l’on vous ouvrira." (Mt. 7, 7). Dieu a beaucoup de choses en vue pour nous. Nous les obtiendrons seulement si nous les demandons avec foi.

.Dialogue avec le Christ
.

Seigneur, tu sais ce qui est le meilleur pour moi, mais souvent je ne le vois pas.
Il est difficile de donner plus d’importance à mes besoins spirituels qu’à mes besoins matériels. Éclaire mon esprit et renforce ma volonté de sorte que je ne désire que ce que tu veux pour moi
.

Résolution
Quand je demande quelque chose au Christ dans la prière,
je m’assurerai qu’il n’y a aucun nombrilisme dans ma demande.



Revenir en haut Aller en bas
http://douleurchronique.xooit.fr/portal.php
Rien

Rien

Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 40

Textes et Commentaires du 3 Août 2011 Empty
MessageSujet: Re: Textes et Commentaires du 3 Août 2011   Textes et Commentaires du 3 Août 2011 EmptyJeu 4 Aoû - 1:59

Amen!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Textes et Commentaires du 3 Août 2011 Empty
MessageSujet: Re: Textes et Commentaires du 3 Août 2011   Textes et Commentaires du 3 Août 2011 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes et Commentaires du 3 Août 2011
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: LITURGIE - BIBLE :: Lectures du jour - Homélies :: Messe du jour-
Sauter vers: