Pierres Vivantes

Partageons la vie de Jésus Berger pour tous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Information : Bonjour à toutes et tous. Etant donné le peu de personnes parcourant quotidiennement ce forum, peut être est il plus bénéfique, pour ceux et celles qui le souhaitent, de nous rassembler sous une seule bannière, qui est celle du site : http://www.forumreligioncatholique.com/forum ...
Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Dim 14 Mai - 15:40
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Rosaire
Mystères joyeux
Mystères lumineux
Mystèresdouloureux
Mystères glorieux


Partagez
 

 L'apôtre désoeuvré

Aller en bas 
AuteurMessage
hirondelle
Webmestre
Webmestre
hirondelle

Date d'inscription : 22/04/2009
Age : 67

L'apôtre désoeuvré  Empty
MessageSujet: L'apôtre désoeuvré    L'apôtre désoeuvré  EmptyMer 18 Aoû - 6:38

L´apôtre désoeuvré

Saint Matthieu 20, 1-16

Jésus disait cette parabole : « Le Royaume des cieux est comparable au maître d’un domaine qui sortit au petit jour afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il se mit d’accord avec eux sur un salaire d’une pièce d’argent pour la journée, et il les envoya à sa vigne. Sorti vers neuf heures, il en vit d’autres qui étaient là, sur la place, sans travail. Il leur dit : ’Allez, vous aussi, à ma vigne, et je vous donnerai ce qui est juste.’ Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures, et fit de même. Vers cinq heures, il sortit encore, en trouva d’autres qui étaient là et leur dit : ’Pourquoi êtes-vous restés là, toute la journée, sans rien faire ?’ Ils lui répondirent : ’Parce que personne ne nous a embauchés.’ Il leur dit : ’Allez, vous aussi, à ma vigne.’ Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : ’Appelle les ouvriers et distribue le salaire, en commençant par les derniers pour finir par les premiers.’ Ceux qui n’avaient commencé qu’à cinq heures s’avancèrent et reçurent chacun une pièce d’argent. Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage, mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’argent. En la recevant, ils récriminaient contre le maître du domaine : ’Ces derniers venus n’ont fait qu’une heure, et tu les traites comme nous, qui avons enduré le poids du jour et de la chaleur !’ Mais le maître répondit à l’un d’entre eux : ’Mon ami, je ne te fais aucun tort. N’as-tu pas été d’accord avec moi pour une pièce d’argent ? Prends ce qui te revient, et va-t-en. Je veux donner à ce dernier autant qu’à toi : n’ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mon bien ? Vas-tu regarder avec un œil mauvais parce que moi, je suis bon ?’ Ainsi les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers. »


Prière d’introduction Seigneur, au début de cette prière, je te demande d’ouvrir mon cœur et mon esprit à ton invitation à travailler dans ta vigne. Pourquoi as- tu posé ton regard sur moi, pourquoi m’as-tu choisi, je l’ignore. Aide-moi à donner généreusement ce que tu me demanderas.


Demande Seigneur Jésus, parfois j’ai peur de me donner à toi j’ai car je crains de rester seul et sans secours. Aide-moi à ressentir ta présence tout au long de ce jour et à bien comprendre que c’est en donnant que l’on reçoit.


Points de réflexion

1. L’appel à travailler à la moisson. Le maître de la moisson a besoin d’ouvriers. Il va sur la place du marché où il y a toutes sortes de gens désœuvrées et il invite tous ceux qu’il peut trouver. De la même manière, nous sommes tous invités à être des apôtres du Seigneur : sans aucune distinction d’âge, d’éducation, de sexe ni de classe sociale. Certains penseront qu’ils ne sont pas assez doués pour faire quelque chose pour le Christ, d’autres qu’ils sont trop jeunes, d’autres, que c’est trop lourd pour eux. Pour le Christ, ces excuses-là ne sont pas valables. Ce qu’il cherche c’est de la générosité et un peu de bonne volonté pour œuvrer dans sa vigne. Il s’occupera du reste. C’est de lui que viendront les fruits, pas de nous. Comme nous l’a dit le pape Benoît XVI au début de son pontificat : ‘Le Christ n’enlève rien et il donne tout. Celui qui se donne à lui reçoit le centuple. Oui, ouvrez, ouvrez tout grand les portes au Christ et vous trouverez la vraie vie.’(24 avril 2005)

2. Et toi, qu’as-tu fait ? On parle beaucoup des valeurs civiques et morales qui disparaissent de la société. Le mal, la violence nous entourent. Dans la prière, nous disons à Dieu : « Mais regarde le monde, Seigneur. Ne vois-tu pas que nous périssons ? Pourquoi ne fais-tu pas quelque chose ? » Si on se donnait la peine d’écouter attentivement sa réponse, nous entendrions peut-être ceci : « Pourquoi ne fais-TU pas quelque chose ? Pourquoi es-tu là, oisif, tout le jour ? » Il est bien possible qu’on ait jamais bien su quoi faire. Et peut-être n’avons-nous jamais eu le courage de regarder la situation en face et de considérer le problème sérieusement. Le Seigneur ne nous dit sans relâche : « Toi aussi, tu peux aller à ma vigne. » Certains sont appelés tôt dans la vie, d’autres, plus tard. Le jour, le lieu, cela n’a pas d’importance, ce qui compte c’est de répondre dès que l’on a entendu l’appel.

3. Un salaire au-delà de toute espérance. Juste avant la parabole de la « Onzième heure », Pierre a posé une question qui nous habite parfois, nous aussi : "Voici que nous, nous avons tout laissé et nous t’avons suivi, quelle sera donc notre part ?" (Mt 19, 27-30) Et il semble ajouter : « Est-ce que cela en vaut la peine ? » Le Christ est le meilleur marchand sur la place du marché, c’est avec lui qu’on fait les meilleures affaires. Il promet plein salaire même si on vient à la dernière heure. Pour tout ce qu’on sacrifie pour lui, il promet du cent pour un dans cette vie et la vie éternelle en plus ! Alors là, vraiment, le salaire dépasse tout ce qu’on peut imaginer. Maintenant, la balle est dans notre camp. Qu’est-ce que je vais consentir à donner au Christ ? Quelques petits euros, quelques vagues pensées ? Quelques moments d’oisiveté de ma journée ? Ce qui restera quand j’aurai fait tout ce qui m’intéresse d’abord ? Le Christ n’oblige jamais. Il nous invite. Il est important de se rappeler que quand nous aidons Dieu à sauver des âmes, nous sauvons aussi notre âme. Voilà comment amasser un trésor dans le ciel.


Dialogue avec le Christ Aujourd’hui, Seigneur, j’entends ta voix plus clairement que jamais. Merci de me permettre de travailler à ta vigne. Pour toi je ferai tout. Je sais qu’il y aura des moments de difficulté et de faiblesse. Donne-moi ta grâce et ta force puis demande-moi ce qu’il te plaira. Me voici, Seigneur, je viens faire ta volonté. Fais de moi ton apôtre.


Résolution Aujourd’hui, je donnerai à Dieu tout ce que je peux en vivant chaque instant et chaque activité avec intensité et pureté d’intention. J’offrirai tout cela à Dieu par amour.



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://pierres-vivantes.forumactif.com/
 
L'apôtre désoeuvré
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Vivantes :: Vie Eglise :: Pour nous édifier dans notre foi :: Méditation journalière-
Sauter vers: